Education

Réforme du BAC: La terminale bientôt renommée "classe de maturité"

Mercredi 14 Février 2018 - 15:32

Le ministre de l’Education a présenté la nouvelle version du Baccalauréat ce mercredi matin. Un point interpelle: on ne dira plus les élèves de terminale, mais de "classe de maturité". Retour sur la réforme exposée ce mercredi 14 février 2018.


Réforme du BAC: La terminale bientôt renommée "classe de maturité"
Cette année, l’examen du Baccalauréat est bicentenaire. Raison de plus pour le gouvernement d’adopter sa nouvelle réforme. Cette nouvelle formule concerne directement l’examen, mais aussi le quotidien au sein du lycée.
 
Alors que la réforme du Baccalauréat en elle-même suscite de nombreuses polémiques, Jean-Michel Blanquer, annonce également de nouveaux changements au sein de la vie lycéenne. Le ministre de l’Education annonce notamment un changement de nom pour la classe de terminale, qui devrait ainsi s’appeler "classe de maturité".
 
Le but de ce changement de nom est de "faire du bac un premier pas vers l'enseignement supérieur et non plus la fin des études secondaires", ont souligné les syndicats. "Ces noms ne correspondent plus à rien et la terminale n'est le terminus de rien", a expliqué au Huffington Post Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, un syndicat de chefs d’établissement.
 
Les autres changements de la réforme du BAC
 
Cet intitulé de "maturité" ne devrait pas s’arrêter au nom de la classe. L’oral de fin d’année devrait également se renommer "oral de maturité". Cet examen oral d’une durée de 20 à 30 minutes portera sur un projet entamé en première, en lien avec une des matières principales choisies par l'élève. Alors que la nouvelle a pu surprendre, elle n’est pas une invention des syndicats français. Cette dénomination est déjà utilisée en Suisse ou encore en Italie. Le but est que le Baccalauréat devienne plus que jamais un tremplin vers les études supérieures.
 
En ce qui concerne les épreuves, l’examen n’en aura plus que 4 au compteur. Au-delà de l’épreuve de français maintenue en première, les élèves passeront deux épreuves écrites sur les matières principales choisies, puis en juin l’écrit de philosophie ainsi que l’oral. Mais ces 4 épreuves ne compteront que pour 60% de la note finale. Pour les 40% restants, les élèves seront notés en contrôle continu, sous forme de bacs blancs ritualisés. 
Charline Bakowski
Lu 2103 fois



1.Posté par cmoin le 14/02/2018 16:47

C'est une blague?Ahahahah
La plupart sont pas encore mature à cet âge en plus.

2.Posté par Antiflic le 14/02/2018 17:33

Le ministre de l’Education annonce notamment un changement de nom pour la classe de terminale, qui devrait ainsi s’appeler "classe de maturité".

ça c'est bien une idée tordue de fonctionnaire

3.Posté par Elle le 14/02/2018 17:42

Et dire que l'avenir des générations futures se joue sur des débats sémantiques issus des délires d'un individu !
Eh bien, comptons sur la dimension psychologique de l'appellation ! Ça rapportera sûrement quelque chose !

4.Posté par Pamphlétaire le 14/02/2018 19:41

Najat Vallaud-Belkacem n'aurait pas fait mieux!
Au royaume de la connerie, il y en a qui ne seront jamais détrônés.
Si Rantanplan* rencontre celui qui a pondu cela, Rantanplan* aura découvert une personne plus bête que lui!
*Rantanplan est considéré comme l'animal le plus bête de l'Ouest (surtout par Jolly Jumper, le cheval de Lucky Luke)
C'est peu dire.

5.Posté par Veridik le 14/02/2018 21:42 (depuis mobile)

Il ne faut pas réformer le bac mais le collège et l''orientation en lycée.
Mettre de VRAIS psychologue du travail dans les établissements afin que les élèves ne soient pas orientés par défaut ou parce qu''il "est bon en math"

6.Posté par Fabiho le 14/02/2018 23:56 (depuis mobile)

C'est au CP qu'on a encore une chance de sauver nos gamins. Arrivés au bac c'est bien trop tard ! Quand posera-t-on enfin les bonnes questions ???

7.Posté par Titi or not Titi le 15/02/2018 00:28

Classe " Nutella " 😄😄😂

ANouLa©®

8.Posté par noe le 15/02/2018 07:57

Super bien !
Voilà un ministre qui connaît bien ses dossiers !
Vive le vrai bac ! ça me rappelle quand j'ai eu mes 2 bacs dans les années 50 avec mention ... un vrai examen pour vrais bosseurs ... seuls 13 % de réussite !
De nos jours les académies demandent à pêcher les cancres en gonflant leurs notes ... on veut plus de 75 % de réussite !
Je me rappelle avoir corrigé les concours externes de PE , en français ... les copies étaient bourrés de fautes d'orthographe et pourtant ces personnes avaient une licence !

9.Posté par Jojo le 15/02/2018 08:01 (depuis mobile)

Psychologue clinicien psychologue du développement mais’pas psychologue du travail, ceux là peuvent s’occuper des personnels enseignants et administratifs
Mais pas des élèves.Le niveau va baisser à nouveau main d’oeuvre Bon marché en perspective.

10.Posté par TICOQ le 15/02/2018 09:48

Grosse claque pour les parents à qui on dit que leurs marmailles de terminale, peut-être futurs bacheliers, ne sont pas matures. Et oui ça réveille.... La maturité vient avec les responsabilités, mais de nos jours quel gamin de 18 ans a déjà eu des responsabilités ?

11.Posté par Julie le 15/02/2018 10:30 (depuis mobile)

Ils sont tombés sur la tête au ministère ou quoi ?!

12.Posté par Jean Paul BUET le 15/02/2018 13:03

C'est comme pour les poires,on les cueille quand elles arrivent à maturité.
C'est vrai qu'à notre époque les lycéens sont des poires blettes et déconfites.

13.Posté par galimatia le 15/02/2018 15:56

Conséquences pour les classes antérieures !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter