MENU ZINFOS
Communiqué

Réforme des collèges : l’UPR-Réunion dénonce l’obstination de La Ministre Najat Vallaud-Belkacem


- Publié le Samedi 21 Novembre 2015 à 14:30

Mᵐᵉ Najat Vallaud-Belkacem fait passer au forceps une réforme de l’organisation et des programmes du collège à laquelle une forte proportion de professeurs est hostile. Il n’aura pas échappé à Mᵐᵉ le ministre que les professeurs sont des éléments centraux des établissements, et qu’il aurait été logique et légitime de tenir compte de leurs avis.

1) Commentaire

L’Union Populaire Républicaine  est étonnée de l’empressement avec lequel Mᵐᵉ Belkacem veut imposer sa réforme du secondaire, alors que la priorité scolaire française se trouve à l’école primaire, et notamment en classe de CP. Il est hélas nécessaire de rappeler que 40 % des enfants sortant de l’enseignement primaire ont de graves difficultés de lecture, d’écriture, d’orthographe, de calcul…

Une des pistes pour le secondaire serait de mettre en place des modules d’urgence pour remettre à niveau en lecture, écriture et calcul les élèves en incapacité de suivre le cursus secondaire. Cela serait un remède contre « l’ennui », qu’avance le ministre comme argument, puisqu’aujourd’hui les élèves qui veulent travailler s’ennuient quand les décrocheurs s’agitent et que le professeur essaie d’apporter du calme, alors que les décrocheurs s’ennuient quand la classe travaille.

Mᵐᵉ Belkacem veut diminuer l’importance de l’enseignement par discipline, s’inspirant pour ses EPI de ce qui se passe dans les pays d’Europe du Nord. Vieille rengaine. Voilà une inversion des priorités surprenante, à l’heure où le niveau scolaire des étudiants arrivant dans le supérieur est tel que les grandes écoles sont contraintes de donner des cours de mise à niveau en vocabulaire, en orthographe, en grammaire, en syntaxe ! Bien au contraire de ce qu’impose le ministre, c’est d’enseignements disciplinaires, progressifs et structurés que nos élèves ont besoin, en français et dans les autres matières.

L’Union Populaire Républicaine  rappelle son attachement à la Constitution de la République française, notamment à l’indivisibilité de la République.

Or, le projet de réforme du collège met à mal l’unité nationale des programmes, en accordant 20 % d’autonomie aux chefs d’établissement dans la répartition de la dotation horaire globale (DHG) et, pire encore, dans l’organisation des programmes eux-mêmes.

L’Union Populaire Républicaine  rappelle son attachement à la Constitution de la République française, notamment à la langue nationale, qui est le français.

De ce fait, il est nécessaire d’en renforcer l’enseignement, par l’étude exhaustive de la grammaire, par l’étude approfondie de ses grands auteurs.

Dans la même logique, il est nécessaire d’étendre l’enseignement du latin et du grec ancien en tant que langues constitutives du français, d’étendre l’étude des civilisations grecque et latine, ainsi que de leurs œuvres, de leurs penseurs et de leurs auteurs, constitutifs par héritage de la France.

Tout le contraire de la voie que prend la réforme, avec ses horaires de français dérisoires et la relégation de l’étude des langues anciennes dans les musées des collèges. Tout le contraire de la voie que suivent les gouvernements français successifs aux ordres de Bruxelles, qui n’auront semble-t-il de cesse que lorsqu’ils auront fini de disloquer la France, notamment en promouvant constamment l’autonomie des régions vis-à-vis de l’échelon national en même temps que les langues régionales alors que le français n’est lui-même plus enseigné correctement.

Mᵐᵉ le ministre déplore les effets dont elle chérit les causes : « le collège est monolithique », « il est peu motivant pour les élèves, anxiogène pour les parents », « en dix ans, les élèves ont régressé en français, maths, histoire », « le collège aggrave la difficulté scolaire »… Alors que ce sont les mêmes spécialistes, les mêmes théories, les mêmes politiques qui sont aux commandes depuis trente ans, on aurait pu naïvement imaginer que Mᵐᵉ Belkacem, reconnaissant l’échec flagrant du système scolaire français, en aurait tiré de saines conclusions. Pas du tout ! Fustigeant cet échec, elle réclame davantage de constructivisme et de pédagogisme, et toujours moins de transmission du savoir, toujours plus d’affaiblissement de la culture classique !

L’Union soviétique ne marche pas ? C’est qu’il faut davantage d’Union soviétique !

L’Union européenne ne fonctionne pas ? C’est qu’il faut davantage d’intégration européenne !

Le constructivisme et le pédagogisme ont des effets désastreux ? C’est qu’il faut davantage de constructivisme et de pédagogisme !

Cette façon de réformer en force, au mépris de l’avis des professeurs et du bon sens, est une nouvelle démonstration de l’état de notre démocratie, qui revêt de plus en plus ouvertement les traits de la dictature pilotée depuis Bruxelles.

2) Conclusion

L’Union Populaire Républicaine  demande à Mᵐᵉ le ministre de l’Éducation nationale d’abandonner cette réforme. L’Union Populaire Républicaine  demande qu’un grand chantier national soit ouvert, afin de remettre en cohérence les politiques scolaires, qui depuis des dizaines d’années font face à un échec massif. Il est urgent de tout mettre en œuvre pour :

— lutter contre l’illettrisme ;

— lutter contre la misère culturelle, affective et psychique, en rétablissant l’ascenseur social au mérite ;

— revaloriser la fonction enseignante ;

— former des adultes autonomes et réfléchis plutôt que des salariés consommateurs.

UPR Réunion – Union du peuple pour rétablir la démocratie





1.Posté par Rose Rucerp le 21/11/2015 17:54

Cette ministre n'agit pas pour le bien des français. C'est une YOUNG LEADER de la French American Foundation.
Comme d'autres dans ce gouvernement (ex : Marisol Touraine), comme d'autres dans les gouvernements précédents, comme les patrons de plusieurs médias importants, comme plusieurs dirigeants clés de notre industrie...
Cherchez "young leaders" ou "french american foundation" sur google, et vous comprendrez dans quel France nous vivons aujourd'hui. Mon petit conseil : faites le à bonne distance des repas !

2.Posté par Huppé hère le 22/11/2015 00:58

Le projet de « programmes pour les cycles 2, 3 et 4 » de septembre 2015 est disponible sur le site de l’éducation nationale : http://cache.media.education.gouv.fr/file/09_-_septembre/22/9/programmes_cycles_2_3_4_469229.pdf
Il y est écrit : « Les élèves commencent l’apprentissage d’une langue vivante étrangère ou régionale dès la première année du cycle 2. »
Il est alors aisé de comprendre pourquoi Hollande veut à tout prix ratifier la charte européenne des langues régionales en rayant préalablement la langue de la République de l’article 2 de la constitution.
La réponse est dans la conférence de François Asselineau de l’Union Populaire Républicaine qui explique le mécanisme de démantèlement des nations au profit d’euro-régions sous contrôle de la commission européenne, de la BCE et de l’OTAN : « Les euro-régions : Allons-nous laisser démanteler la France ? » minilien.fr/a0pjci

3.Posté par johnny le 22/11/2015 03:44

quand y fe pa rien y crie quand y fe crie que zot y ve laisse a elle essayer si le pas bon va changer comme dit le dicton tant que la pas encore gouter dit pas le pas bon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes