MENU ZINFOS
Economie

Réforme de la défiscalisation : la solidarité doit être visible en permanence


La Réunion économique est sur la brèche depuis qu’elle a su que le gouvernement voulait remettre en cause la défiscalisation, telle qu’elle est appliquée à La Réunion depuis 1986. La prochaine réforme si elle est votée, “va casser cette dynamique”.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Jeudi 9 Octobre 2008 à 08:00

Réforme de la défiscalisation : la solidarité doit être visible en permanence
“Tout le patronat est là, du plus gros au plus petit”. Eric Magamootoo, président de la Chambre de commerce et d’industrie, s’il exprime la solidarité de l’ensemble des secteurs d’activités professionnels face à un environnement économique difficile, il confirme aussi la nécessité désormais d’une vision et d’une réflexion globales de la gestion et du développement des entreprises, “du plus gros au plus petit”.
C’est vrai, mercredi après-midi, ils étaient tous là, ou presque, pour “parler d’une seule voix”. Mais, c’était seulement parce qu’il y a menace immédiate sur les aides publiques, les exonérations sociales et à fortiori sur l’emploi, comme l’ont rappelé Jean-François Maillot, président de l’Association des acteurs économiques de La Réunion et Daniel Moreau, président de Royal Bourbon.
Mais sur une île sous constante perfusion, il est important d’éviter d’agir ou de réagir dans l’urgence. La solidarité affichée mercredi devant les grilles de la Préfecture devrait être permanente dans les réflexions et les décisions menées par et pour l’ensemble des secteurs d’activités.
C’est le cas sur la défiscalisation.
Jamais sans doute La Réunion économique n’a autant cherché ensemble des solutions pour permettre à son outil de continuer à vivre.
Jamais sans doute Guy Dupont, président de la Fédération des entreprises des Dom, avec le Médef, l’Association pour le développement industriel de La Réunion, l’Agence de développement et les chambres consulaires entre autres, n'ont autant réfléchi et travaillé ensemble.
“Nous avons fait des propositions”, a rappelé François Caillé, président du Médef. Ces propositions consistent à préserver l’outil, à maintenir l’investissement dans le BTP et l’exonération des charges sociales dans le BTP et l’industrie, donc à sauver les emplois de ces secteurs d’activités, mais aussi des autres.
“Le maintien des emplois, donc du pouvoir d’achat dans le BTP et l’industrie, permet une réinjection de cet argent dans le circuit du commerce et de services”, a précisé Pascal Thiaw-Kine, président de la CGPME.
Il s’agit désormais pour La Réunion économique et sociale de réfléchir et de trouver, comment elle pourrait se passer à terme de la défiscalisation, mais aussi de l’octroi de mer, des aides européennes pour le sucre…
Si c’est possible.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes