MENU ZINFOS
Animaux

Rédactrice d'un mémoire sur l'errance animale, elle milite pour la méthode du "capturer, stériliser, relâcher"

Anne Chevillot a rédigé un mémoire sur l'errance animale à La Réunion dans le cadre d'un diplôme universitaire "Animaux et sociétés" réalisé à l'Université de Rennes. Membre de l'antenne One Voice récemment implantée sur l'île, elle pointe du doigt l'absence de contrôles et d’application des peines prévues par la loi en matière de divagation et d’identification, mais aussi d'annonces non conformes sur les réseaux sociaux. Outre les sanctions pour endiguer le phénomène, la Saint-Pierroise milite notamment pour des solutions "plus éthiques" que le volet "captures-euthanasies" qui capte l'essentiel du budget dédié à la lutte contre ce fléau (sachant que La Réunion représente 1/5 des euthanasies au niveau national). Parmi les pistes de travail : tester sur un territoire, à titre expérimental, la méthode du "capturer, stériliser, relâcher". Interview.

Dimanche 21 Novembre 2021 - 18:40

Vous avez rédigé un mémoire sur l’errance animale, qu’en ressort-il ?
 
J'ai rédigé ce mémoire dans le cadre d'un D.U Animaux et sociétés à l'Université de Rennes. Après ma soutenance, j’ai été conviée par la DAAF à présenter mon mémoire devant le GEVEC et certaines intercommunalités.

Pour les indicateurs, je me suis référée au plan de lutte contre l’errance (qui a été mis en place en 2017 par le préfet en partenariat avec la DAAF, le GEVEC et les intercommunalités). Je trouve regrettable que dans les 298 pages du plan de lutte contre l’errance animale, la question du bien-être des animaux ne soit jamais abordée. J’ai donc rédigé mon mémoire à partir de cette problématique : comment concilier la gestion de l’errance tout en respectant le bien-être animal ?
 
Quel bilan dressez-vous ?
 
Le bilan est que l'errance animale à La Réunion est encore globalement gérée par le volet captures-euthanasies qui capte l'essentiel du budget dédié à cette question (budget de plus de 3 000 000 d’euros/an). Il existe pourtant des solutions plus éthiques pour gérer l'errance, d'autres pays les ont mis en application (Turquie, Pays-Bas, Royaume-Uni ...). A La Réunion, une économie de marché se serait-elle créée autour de la gestion de l’errance animale et freinerait-t-elle la mise en œuvre de mesures plus respectueuses du bien-être animal ? La question peut légitimement se poser.

Ce mémoire m'a permis aussi de mieux appréhender les enjeux de la question animale à l'échelle de notre île. La relation au chien est différente à La Réunion et cela peut s'expliquer par l'histoire de l'île et par des peurs transgénérationnelles mais cela ne doit pas être un facteur bloquant, au contraire ! Il devient urgent de développer des programmes de sensibilisation dans les écoles. Des mallettes pédagogiques ont déjà été mises en place par des acteurs de la protection animale, il est important que les chefs d'établissements mesurent l'importance de développer les valeurs d'empathie à l'école, un enfant qui respectera un animal, respectera aussi l'humain. Le LIEN entre les violences faites aux animaux et les violences intrafamiliales ne sont plus à démontrer, des études ont été faites à ce sujet et c’est un thème cher à One Voice.
 
Quelles causes avez-vous identifiées ?
 
Les causes de l'errance sont multiples. Suite à l’étude réalisée entre 2017 et 2018, il a été dénombré 73.000 chiens errants dont 32.000 seraient des chiens divagants ayant un propriétaire. Ces chiens divagants, non stérilisés et non identifiés, contribuent à la multiplication des chiens sur l’île.

L’absence de contrôles et d’application des peines prévues par la loi en matière de divagation et d’identification contribuent à déresponsabiliser les propriétaires d’animaux, de même que l’absence de peines en matière d’abandon qui est un délit puni d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 2 ans et d’une amende de 30.000 euros.    

Les éleveurs non officiels, les dons et ventes de chiens et chats non stérilisés via les petites annonces et les réseaux sociaux viennent encore grossir le nombre d’animaux errants puisque c’est en moyenne 4500 chiens /mois qui naissent à La Réunion et dont une grande partie finira à la rue !

Quelles pistes de travail avez-vous pu dégager ?
 
* Proposer de tester sur un territoire, à titre expérimental, la méthode du "capturer, stériliser, relâcher" : interdite en métropole, cette méthode est permise dans les départements et territoires d’Outre-Mer par l’article R. 271-10 du décret n°2016-781 recodifiant les dispositions relatives à l’Outre-Mer du Code Rural et de la Pêche Maritime : "En Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion et à Mayotte, sous réserve que ces collectivités territoriales soient indemnes de la rage, le maire peut, par arrêté, faire procéder sous la responsabilité d'un groupe d'habitants de la commune, à la capture des chiens non identifiés, vivant en état de divagation sans propriétaire ou sans gardien particulier, afin de procéder à leur identification conformément à l'article L. 212-10, et à leur stérilisation, préalablement à leur relâcher".

"L'identification des animaux est réalisée au nom de la commune. La gestion, le suivi sanitaire et les conditions de garde, au sens de l'article L. 211-11, de ces animaux sont placés sous la responsabilité du représentant de la commune. Ils peuvent être confiés par le maire, par voie de convention, à une association de protection des animaux".

Cette méthode permettrait d’élaborer progressivement des plans de stérilisation et de castration de plus grande ampleur. Peut être faudrait-il légiférer sur une obligation de stériliser les animaux à La Réunion.
 
* Proposer de créer davantage de refuges car actuellement il n’en existe que 2 sur l’île avec une capacité d’environ 100 places, ce qui est dérisoire compte tenu de la situation dramatique de l’île. A La Réunion, il y a davantage de places dans les fourrières que dans les refuges des SPA !
 
* Proposer la création d’un fichier répertoriant les propriétaires maltraitants afin qu’ils ne puissent plus adopter d’autres animaux.
 
* Proposer la création d’équipes de sensibilisation au respect de l’animal dans les quartiers
 
* Communiquer : Des campagnes de stérilisation et de sensibilisation plus visibles, en étant présent sur le terrain et en développant nos actions.
 
* Créer un réseau avec les partenaires locaux (les élus, forces de l’ordre, magistrats, DAAF, intercommunalités, associations …)

- Votre mémoire est-il en libre accès ? 

Je le transmets quand on me le demande. J'aurais aimé le faire publier localement.

- Une antenne One Voice vient d’ouvrir à La Réunion, quelles sont ses missions et axes de travail ? 
 

L'antenne One Voice La Réunion est toute récente puisqu’elle a été créée le 10 septembre 2021, elle est la première antenne One Voice dans les DOM. Nous sommes deux référentes : Céline Chantal dans l'ouest et moi-même dans le sud. Nous créons petit à petit notre groupe de militants avec les personnes qui ont rejoint le groupe privé, actuellement 25 personnes. 

Nous avons pour missions d'une part, de faire connaître les grands combats menés par One Voice au plan national : l'exploitation des animaux à des fins de divertissements (cirques et delphinariums), l'expérimentation animale, la chasse, la mode cruelle de la fourrure... et d'autre part, bien sûr de mener des actions afin de lutter dignement contre l'errance animale à La Réunion.

Notre objectif est de lutter contre cette errance tout en prenant en considération le bien-être animal. 84% des Français se disent aujourd'hui préoccupés par la question de la défense des animaux et 47% des personnes interrogées affirment que le critère du bien-être animal va influencer leur choix de vote lors des prochaines présidentielles de 2022.

A La Réunion, l'errance animale est majoritairement gérée par les captures et euthanasies. 85% des animaux entrés en fourrière sont euthanasiés et ce chiffre reste stable malgré la mise en place du plan de lutte contre l'errance animale à La Réunion depuis 2017. La plupart des animaux tués dans les fourrières sont pourtant des animaux en bonne santé.
 
Notre première action a été l'envoi d'un courrier aux députés et sénateurs de La Réunion afin de les rencontrer et de pouvoir discuter avec eux de cette prise en compte du bien-être animal.
 
Comment ce mémoire pourra-t-il vous servir d’appui dans vos actions ?

 
Certaines personnes ont encore tendance à ne pas prendre la question de la bientraitance animale suffisamment au sérieux. C’est une question qui est encore trop souvent jugée comme sans intérêt, voire sujette à railleries.

Je pense donc que ce mémoire peut me donner plus de légitimité, puisque l’étude de cette question m’a permis de mieux connaître les difficultés/enjeux de la lutte contre l’errance, mais aussi de voir que des solutions existent et permettent de réduire l’errance sans mettre à mort les animaux. 
 
Comment se matérialise l'appui de l'ONG au quotidien ? 
 
Nous avons l’appui de l'association One Voice au niveau logistique et au niveau juridique puisque nous sommes en contact régulier avec l’avocate de l’association.

Un groupe privé et une page publique "Je suis la voix des animaux - La Réunion" ont été créés sur Facebook. Le groupe privé https://www.facebook.com/groups/ovreunion  s'adresse à toute personne habitant à La Réunion et souhaitant s'engager davantage pour les animaux non-humains, en participant à des actions de terrain (manifestations, happening, stand d'informations, marches de sensibilisation ...). Nous refusons toute forme de discrimination et aucun propos ou comportement oppressif n'est toléré au sein du groupe.
 
La page publique https://www.facebook.com/OnevoiceReunion  est ouverte à tous pour s'informer des actions menées au niveau local et national, mais aussi des actualités, des avancées législatives, de la mise en place de projets autour de la question des animaux. Nous privilégions néanmoins la question des animaux à La Réunion. 
Nous faisons régulièrement des publications sur le sujet de l’errance.
 
One Voice lutte contre l'errance féline et a mené des campagnes pour réclamer un plan d’urgence de stérilisation. Nous espérons pouvoir développer le « chatipi » à La Réunion qui est un programme mis en place par One Voice pour les chats sans abri.

Avec la création de cette antenne à La Réunion, nous espérons ainsi que la question de l'errance canine s'inscrira dans les prochains combats de One Voice puisque One Voice a déjà mené des actions juridiques à la Réunion :

En 2017, One Voice a mis en demeure le préfet de l’île de La Réunion de prendre des mesures contre l’errance des chiens et des chats afin de lutter contre les euthanasies massives.

Elle a aussi déposé le 23 février 2017 un recours en référé pour suspendre l’arrêté du préfet, autorisant un vaste plan d'empoisonnements et de piégeages aveugles sous couvert de régulation.

En avril, la campagne de recrutement de deux lieutenants de louveterie a été lancée, One Voice a dénoncé cette méthode de « régulation » et a demandé que la stérilisation soit obligatoire.

En 2020, à La Réunion, les louvetiers ont pris leur fonction mais le préfet a déclaré qu’ils n’abattraient pas les chiens.
 
Une collaboration avec les autres associations de l’île est-elle prévue ? 
 

Bien sûr. Nous avons déjà adressé un message à la plupart des associations de l'île et aux personnes œuvrant pour la défense des animaux. 

Nous n'avons pas comme objectif la prise en charge des animaux et nous n'avons pas de familles d'accueil, plusieurs associations et particuliers effectuent déjà ce travail.

En revanche, nous pouvons relayer sur notre page publique les demandes des associations. 

Nous pouvons nous associer aux acteurs de la protection animale pour informer et communiquer, par exemple lors de collectes pour les animaux ou lors de marches de sensibilisation, etc…

Pour télécharger le mémoire d'Anne Chevillot : 

Marine Abat
Lu 3703 fois




1.Posté par klod le 21/11/2021 18:50

la solution la plus humaine possible, pardon, la plus animale possible .

2.Posté par Arèteksa le 21/11/2021 18:58

Une fois stérilisé, ces animaux ne divaguent plus, ne cause plus de nuisance.
Dans ton mémoire tu as rapporté aussi le nombre d'oiseaux et autres animaux endémiques, d'animaux en danger d'extinction, d'animaux domestiques et d'élevages tués par les chiens et chats ,?
Des énergumènes se prennent pour dieu, en réalité, c'est leur biznesssss qu'ils protègent.
Ça fait des années que je vois des chiens errants entre le rond-point la chapelle Beaufond et l'intersection de la route nationale.
À partir de demain, je fais les photos de tous les chiens que je rencontre,
Mon appareil date les photos, on verra dans combien de temps les protégeurs vont s'occuper d'eux.

3.Posté par Olivette le 21/11/2021 19:41

Capturer, euthanasier, c'est plus simple 😈

4.Posté par tonton le 21/11/2021 20:22

Mais bon, il y a des reves? J'opte pour la solution; capturer et liquider.


Mais ce n'est pas humains??? Je m'en fiche.

5.Posté par EDD974 le 21/11/2021 20:23

Merci pour votre mémoire. D'utilité publique !!!
Et merci One Voice d'être ici maintenant à La Réunion, on a vraiment besoin de vous.

6.Posté par Anne Mangue le 21/11/2021 20:35

La stérilisation massive est la solution la plus efficace et la plus morale pour éviter les reproductions et l'errance animale. Et ce qui me choque et m'indigne ce sont les euthanasies sans fin à longueur d'année dans les fourrières de l'île quand elles sont pratiquées sur des animaux en bonne santé et non dangereux qui n'ont pas demandé à mourir. Ces euthanasies sont malsaines, coûtent cher et ne mènent à rien. Ces pauvres bêtes ne sont pas des objets, ni des déchets mais des êtres vivants sensibles. C'est dramatique pour ces animaux qui ne demandent qu'à vivre en paix et je ne comprendrais jamais comment un vétérinaire ait le coeur à les euthanasier. Peut-il aussi se regarder dans la glace après avoir commis toutes ces tueries sans fin à répétition toutes les semaines. Il faut revoir la loi sur l'euthanasie pour que celle-ci ne soit pratiquée qu'exceptionnellement (Exemple : animal gravement malade qui souffre e martyr...).

7.Posté par Volcan le 21/11/2021 21:11

Bravo Madame de proposer des solutions simples, réalisables et adaptėes à la situation locale.

8.Posté par TeamR2 le 21/11/2021 18:22

bah... faut rajouter "écraser" si zot relâche...

9.Posté par Ananass le 21/11/2021 21:37

Et emmerder les gens avec leurs aboiements incontrôlés!
Arrête un peu! On n’est pas déjà assez nombreux?

10.Posté par pourenparler le 21/11/2021 22:50

Trop long à lire !
Une prochaine fois, si on peut avoir en résumé...

11.Posté par Mzungu 77 le 21/11/2021 23:05

Capturer, steriliser, relâcher.... hmmmmm..... très bien..... et sinon elle propose quoi pour les hordes de clébard errants qui en bord de route attaquent les voitures, mais aussi , plus grave les gens en vélo, en scooter, voire les pietons????
Capturer, edenter, relâcher?

12.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 22/11/2021 04:29

@ Olivette va au diable...

je partage le point de vu de cette dame!

13.Posté par zarzuela le 22/11/2021 02:45

Ds le temps ici une fois par mois l armee faisait couvre feu pour les humains et flinguaient ts les chiens errants ds le camion et on brûlait ct bien cette régulation Bb dirait on est des sauvages on faisait com on pouvait j'en ai marre de ces chats aussi qui viennent chez vs pour chier etc yen a de plus en plus remarque qd on aura plus que ca a bouffer😂😂😂occupez vs des humains avant les animaux vecteurs de bcp de maladies

14.Posté par Dj974 le 22/11/2021 06:05

Hypocrisie totale, on tu pas tout de suite mais à long terme. C’est plus « morale « 

15.Posté par Lulu le 22/11/2021 06:28

à 2.Posté par Arèteksa le 21/11/2021 18:58, et vous vous prenez pour qui à vouloir tout éradiquer, et si on faisait pareil pour certains nuisibles de notre société, et il y en a bien plus que ces pauvres animaux victimes de la connerie humaine????

16.Posté par nathchocolat le 22/11/2021 03:31

Bonjour Anne, très bien ce que tu as écris. Tu t’attaques à du lourd….l’état , attribue un budget très conséquent aux maires des communes ( et les intercommunaux), pour la cause animales….il, distribue des miettes à quelques associations d’aides aux animaux…et, le reste ? il va ou? pourtant, ce n’est pas les terrains qui manquent à la réunion, pour construire un refuge ou deux en plus? peut-être, qu’il faudrait convié tous les maires des communes , les inter-communaux, à visiter les fourrières et être présents quand c’est le jour des euthanasies???

17.Posté par Lulu le 22/11/2021 06:39

à 11.Posté par Mzungu 77 le 21/11/2021 23:05, ils ne sont pas plus nombreux que certains de notre société, il suffit de lire les faits divers pour s'en rendre compte au quotidien, que celui qui ce dit évolué, sensé, et supérieur à des pratiques bien souvent méprisantes, violentes envers ses congénères, alors là bien sur on ne demande pas l 'euthanasie, c'est impensable, vu qu'il peut être encore utile pour........recommencer la prochaine fois.....c'est un Homme donc normal!
Respectons ces animaux, la nature et .....les autres, et tout ira pour le meilleur du monde! arrêtons de vouloir éliminer ce qui nous dérange!
au passage je rejoins l'avis d'Anne Mangue pour ce qui concerne NOS CHERS VETERINAIRES qui pratiquent l'euthanasie dans les fourrières, GROS BISNESS probablement, est ce que l'un deux aura le courage de nous expliquer pourquoi d'un côté ils soignent les animaux et de l'autre ils tuent aussi ceux en bonne santé.......!

18.Posté par Lulu le 22/11/2021 06:42

à 9.Posté par Ananass le 21/11/2021 21:37, et vos voisins qui gueulent, qui mettent leur sono à fond, et vous en avez qui marchent avec leur radio à fond pour nous faire profiter de leur musique débile, çà vous dérange pas????

19.Posté par Oui ! le 22/11/2021 06:47

à Mzungu 77 , les animaux deviennent violent parce que soit ils ont été éduqués par leurs anciens maitres pour des combats, soient ils ont été battus et donc ils se défendent, c'est comme pour nous une question d'éducation!

20.Posté par Lulu le 22/11/2021 06:48

au vu des commentaires de certains, BB n'est pas trop loin de la réalité.......!

21.Posté par Bardot a raison le 22/11/2021 07:11

Brigitte Bardot la raison.
zot lé mauvais. à cause zot i euthanasie pas zot famille plutôt que tuer zanimo.
si zot i estime que nous lé trop nombreux, prend l'avion et fout le camp, alé dans le désert.
a cause do moun na aucun respect comme ça ?
le respect du vivant. le respect de l'animal. le respect de la création.
moi aussi j'ai gagné coup de crocs. c'est pas pour autant que j'ai la haine de l'animal.
si je t'abandonne depuis petit, que je te maltraite, coups de pieds au cul, et pas à manger, vite fait tu vas sortir les crocs!
bravo pour votre mémoire Madame. bien documenté, bien rédigé. continuez ainsi, nous arriverons à quelque chose.

22.Posté par caroline le 22/11/2021 07:51

Parfait ce rapport tres pertinent pour faire le tour du sujet de l errance et souffrance des animaux domestiques spécifique à la Reunion, avec en filigrane le bien être animal.

84 % des fancais ont le souci de la défense des animaux.
84% des reunnais n en ont rien à foutre... et possèdent une cruauté pathologique inconsciente.

Le quart des animaux euthanasiés en France le so t à la Réunion. Beau succès

GEVEV(groupe de veterinaires), DAAF, gestionnaires PRIVÉS des fourrières, sociétés de capture n ont pas ete capables en 30 ans de solutionner le problème !

Pourquoi ?? PLUS ON TUE PLUS ON TOUCHE avec la bénédiction du Prefet,des maires...

L'argent du contribuable n est pas perdu pour tout le monde.

23.Posté par Le vengeur masque le 22/11/2021 08:14

C'est évidemment la meilleure solution.

24.Posté par Météore le 22/11/2021 08:38

@olivette : je propose qu’on commence par toi.

25.Posté par Papapio, "Pére Amor" le 22/11/2021 08:42

Bravo Madame... Reste juste un problème... Si comme moi vous n.aimez pas voire souffrir inutilement les animeaux, que vous les receuillez, les faites soigner pucer et stériliser, vous devenez de facto leur Propriétaire...

Et là, problème: ces animeaux refusant la vie en captivité, s.échapant a la 1ere occasion Redeviennent érrant, mais vous en restez le "propriétaire"...

Alors que faire ?! On les laisse mourrir au coin de la rue ?! Ou on prend le risque d.être impliqué dans des responsabilités judiciaires ?!

26.Posté par titi974 le 22/11/2021 08:42

Capturer stériliser oui relâcher non mais plus tôt faire adopter si vous les relâchez dans la nature vous allez créer des dangers supplémentaires écrasements pas des voitures voir risques de carambolage sur les 4 voies , risque d effet de meute et de voir des animaux faméliques au bord des routes tout ceci n ´est pas simple mais une stérilisation massive devrait elle réduire la surpopulation animale.Et surtout il faut mettre les propriétaires qui abandonnent lâchement leurs jouets face à leurs responsabilités pénales.

27.Posté par Papapio, "Pére Amor" le 22/11/2021 08:43

Bravo Madame... Reste juste un problème...
Si comme moi vous n.aimez pas voire souffrir inutilement les animeaux, que vous les receuillez, les faites soigner pucer et stériliser, vous devenez de facto leur Propriétaire...

Et là, problème: ces animeaux refusant la vie en captivité, s.échapant a la 1ere occasion Redeviennent érrant, mais vous en restez le "propriétaire"...

Alors que faire ?! On les laisse mourrir au coin de la rue ?! Ou on prend le risque d.être impliqué dans des responsabilités judiciaires ?!

28.Posté par Anne Mangue le 22/11/2021 09:28

Malheureusement ce n’est qu’un mémoire, je crains que les décideurs s’en tapent comme toujours, pourtant l’idée est bonne.

29.Posté par NINA le 22/11/2021 10:43

Bravo à vous, Madame, j'espère que votre mémoire va faire bouger les choses.

30.Posté par zoom le 22/11/2021 10:58

Pour les personnes un peu limitées pensant que "liquider" est la solution :
C'est un écosystème :
Si vous avez des animaux "stérilisés", ceux-ci gardent leur place (nombre d'animaux par km2):
Et , de fait, ne laissent pas assez de place (il faut comprendre : nourriture) pour de nouveaux venus "non stérilisés".
Au bout d'un certain temps, naturellement, il y a de moins en moins de place pour les "nouveaux" venus, abandonnés par des personnes irresponsables.
C'est tout bête, mais ça fonctionne, qui plus est si ceux qui abandonnent se font choper et prennent de grosses amendes.
Maintenant on peut toujours faire le "capturer/tuer", mais si cela vous va de savoir que vos impots sont utilisés pour une solution qui n'a pas de fin ..... on ne peut plus rien faire pour vous.

31.Posté par Payet paul le 22/11/2021 11:32

Ah bon, et qui s'occupe des vaccins, des purges de ses chiens ??? Des cas de neospaurose ? Elle aborde le sujet dans son mémoire ? Le risque sur les élevages ?.

32.Posté par Mzungu 77 le 22/11/2021 11:42

Postepar lulu (17) et oui (19)...

La chers amis (es) vous prechez un convaincu concernant la prise de mort pour TOUS les nuisibles.
Malheureusement, des bien pensant ont décidés en 1981 que les nuisibles à 2 pattes devaient être sauvés, préservés, alors que bien souvent ils valent bien moins que ceux à 4 pattes.

A mon avis, pas plus su un animal mal éduqué, un homme ne peut être rééduquer...
Donc oui, pour tous ces nuisibles à notre société, à 2 ou 4 pattes je suis pour l euthanasie.

33.Posté par errance intellectuelle le 22/11/2021 14:01

Indemnise t elle les victimes d'accident ? Les morsures des cyclistes, les chutes de motards, la tôle froissée des voitures...

34.Posté par Nono le 22/11/2021 15:14

one voice, université de Rennes, antispécisme, fermez le ban.

P.S. stérilisation obligatoire par les propriétaires des chats et chiens à la Réunion. Cela évitera de vider le tonneau des danaïdes avec ce gentil programme de relâche.

35.Posté par Anne Mangue le 22/11/2021 15:48

24.Posté par Météore . Bien dit

36.Posté par Anne Mangue le 22/11/2021 15:58

Si on a aussi un minimum de conscience et de coeur, je me demande comment on peut vivre normalement (j'entends se nourrir, dormir paisiblement, se ballader, profiter des loisirs, de la vie tout simplement....) après avoir euthanasié des pauvres chiens, sans scrupule, qui ne demandent qu'à vivre tout comme chacun d'entre nous. Toutes ces tueries, chaque semaine, en fourrière, me choquent énormément. En principe, le rôle d'un vétérinaire est de faire le maximum pour soigner un chien malade, c'est franchement paradoxal. J'avoue que je ne comprends pas même si c'est pour gagner du fric. Pour ma part, si j'étais véto et que, par exemple, si on me proposerait une "fortune" pour euthanasier des chiens en bonne santé, ce serait un NON catégorique car je n'oserais plus me regarder dans une glace. Quand on sait que le chien a la réputation d'être le "meilleur ami de l'homme", c'est franchement écoeurant. On a aboli la peine de mort en France pour les humains criminels mais elle est toujours en vigueur pour les chiens innocents. deux poids, deux mesures, belle injustice !

37.Posté par A mon avis le 22/11/2021 17:10

@ 27.Posté par Papapio, "Pére Amor"

Question très pertinente !

38.Posté par A mon avis le 22/11/2021 17:18

Lorsque des animaux errants (chats et chiens) deviennent trop nombreux pour être gérables selon les préconisations respectant le "bien-être animal", des solutions radicales deviennent nécessaires, étant donné que l'éducation de la population relève d'une épreuve des travaux d'Hercule.

39.Posté par jojo le 22/11/2021 21:16

J'avoue mon amour pour TOUS les animaux, .... mais je vote pour l'éradication des animaux lâchés dans la nature ainsi que l'éradication de leur(s) propriétaire(s) coupable(s) de les larguer dans la nature.

40.Posté par Lulu le 23/11/2021 06:43

à 38.Posté par A mon avis le 22/11/2021 17:18, et que pensez vous des familles trop nombreuses assistées à 100% qui n'arrivent pas ou ne veulent pas éduquer leurs enfants trop nombreux et ingérables , car en faire c'était uniquement alimentaire....?

41.Posté par A mon avis le 23/11/2021 13:08

@ 40.Posté par Lulu
et vous qu'en pensez vous ?

42.Posté par Lulu le 23/11/2021 16:09

post 41 pfff hélas, clair qu'ils ne sont pas logés à la même enseigne, et cela même si dans quelques années nous allons en faire les frais au vu des profils....!

43.Posté par Anne Mangue le 26/11/2021 14:27

Il manque des refuges animaliers dans l'île notamment un dans l'ouest et un dans l'est et toutes les associations de protection animale actuelles sont débordées. Pour finir, je partage entièrement le coup de gueule de Caroline sur facebook RPA suite à la disparition du petit MAÏDO qui n'avait pas survécu.

44.Posté par Luc le 26/11/2021 14:35

Encore une qui s'y croit... besoin d'exister peut être ?
Encore un énième papier inutile qui ne servira à rien et partira à la corbeille.
Malheureusement d'autres personnes - d'une autre envergure que cette dame -ont essayé de faire quelque chose et n'ont pas réussi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes