MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Rectorat de La Réunion : un sanctuaire préservé


- Publié le Mardi 3 Novembre 2015 à 09:42 | Lu 1152 fois

Rectorat de La Réunion : un sanctuaire préservé
Suite à l'annonce du recteur favorable à la nomination d'un Réunionnais au poste de secrétaire général de l'académie dans la presse locale, nous nous étonnons de voir encore une fois qu'un métropolitain est préféré à ce poste.
 
Ce monsieur est en poste en Guyane en tant que secrétaire général, ce qui implique que nous tolérons plus de chasseurs de primes sur notre territoire ; nous constatons également que le Daasen (Directeurs académiques adjoints des services) nommé il y a 2 ans arrive aussi de la Guyane ; doit-on conclure que l’académie de La Réunion est gérée par un réseau de Copains avec la complicité du ministère de l’Education Nationale. Pour mémoire, il y avait 8 postulants dont 4 ou 5 Réunionnais. Certains de ces postulants n’ont pas été auditionnés. On s'interroge sur la capacité des Réunionnais à occuper des postes à responsabilité à compétence égale.
 
Doit-on comprendre que nous ne sommes pas éligibles à ces postes et qu’être Réunionnais ne rime pas avec responsabilité au sein de l'état français. Serait-ce trop demander à l’Etat français de stopper cette politique culturelle d’un « génocide silencieux » ? Pouvez vous Mesdames et Messieurs les Parlementaire réunionnais, nos intellectuels, expliquer aux réunionnais les intentions de l’Etat français à La Réunion. Quand, allons nous aborder la question politique de la permutation de la population réunionnaise, ces milliers de réunionnais de 18-30 ans (mobilité) qui partent en France ; l’Etat creuse t’il un déficit démographique à La Réunion ? De quel virus de la peur souffre le peuple réunionnais pour laisser un réseau de vagabonds à manche longues imposer une ségrégation à La Réunion.
 
Les écrits de Franz Fanon sont une vérité pour comprendre le laxiste de nos élus : « Chaque génération doit découvrir sa mission, la remplir ou la trahir »   Et pendant que les voix s’élèvent à La Réunion pour prendre position en faveur de nos élites, notre jeunesse hautement diplômée s’enfonce dans la précarité sociale et le sentiment d’être une génération sacrifiée.
 
Pendant que les syndicats, les acteurs culturels et associatifs se mobilisent pour quelques-uns de nos élites, la monstruosité de la mobilité organise la fuite de nos cerveaux. Pour mémoire, La France a réduit nos ancêtres en esclavage jusqu’en 1848, elle a colonisée administrativement notre ile jusqu’en 1946. Apres nous avoir traité comme des bestiaux, aujourd’hui La France méprise nos élites, pas de compétence, aucun savoir faire et savoir être. Face à la mascarade sur l'égalité réelle du parti socialisme, il est grand temps d'arrêter de prendre le peuple Réunionnais pour des  indigènes de la république française.
 
La Réunion, les enfants Réunionnais méritent du respect, et il est temps que nous imposions cette règle, et il est temps de dire non, car la « dictature culturelle » est une maladie inguérissable, il faut la combattre sans relâche. Ce système de domination dans la fonction publique, à des postes à responsabilité, où le réunionnais brille par son absence, confirme que le réunionnais n'est plus légitime dans la république et que la république n’est plus légitime pour le réunionnais.
 
Nous sommes au XXIe siècle et ce genre de comportement d’un gouvernement, d’envoyer un fonctionnaire à La Réunion, à 1 an de l’âge légal du départ en retraite ; c est tout simplement reproduire des privilèges coloniaux. Il faut que cela cesse, il n’y a pas d’autre choix que cela cesse.
 
Le responsable du CRAN
Erick Murin
 




1.Posté par minute le 03/11/2015 15:21

M. Murin peut il nous donner la liste des "associations noires" qui composent son collectif, à moins que ces associations n'existent pas et que le CRAN soit donc une vaste fumisterie destinée à récolter les généreuses donations des politiques à de douteuses officines "antiracistes" ?

2.Posté par 974 E.D le 03/11/2015 17:20

black label

3.Posté par Anti colon le 03/11/2015 22:57 (depuis mobile)

je suis navré d''apprendre qu''à notre époque il y a encore des colons sur notre île il suffit de regarder à EDF réunion c''est la même chose le directeur fait venir que ces copains proche de la retraite il ne veut pas de réunionnais

4.Posté par Zozossi le 03/11/2015 23:29

L'existence même de ce CRAN est absolument ridicule et odieuse: comment ose-t-on créer un groupe de pression sur une base exclusivement raciale dans un pays comme la France, et spécifiquement dans une île comme la Réunion?

Qui est ce Murin qui s'enfle comme la grenouille en prétendant parler au nom des Réunionnais?

De quel droit cet individu s'approprie-t-il "nos" intellectuels, "nos" ancêtres, "nos" élites, "notre" jeunesse?
A-t-il fait main basse sur la Réunion pour se permettre de nous embarquer dans sa galère pourrie?

Son CRAN n'est qu'une coquille vide qui n'existe que par les subventions d'Etat: aucune légitimité, aucune représentativité!
Ni les Cafres, ni les Réunionnais, ni personne ici ou ailleurs ne se reconnaît dans ce bidule pour névrosés qui devrait avoir honte d'exister!

Alors, CRAN-mère Kalle, casse-toi dans ta ravine et fiche la paix aux Réunionnais!

5.Posté par pierre le 04/11/2015 05:54 (depuis mobile)

Je ne suis pas black mais j''adhère. On nous a fait le coup également avec l'' Agorah et le Parc National ! A croire qu''il faut passer par la Guyane pour réussir dans son île !

6.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 04/11/2015 06:01

@ Mr Murin :

Mais c'est tout simplement la poursuite de la politique coloniale "modernisée" de la France en outre-mer par "l'encadrement métropolitain des sociétés d'outre-mer", par une "sur fiscalisation de l'outre-mer" grâce à l'octroi de mer, par "le commerce exclusif avec la métropole" (voyez-vous des acteurs économiques étrangers à la Réunion ?), par "l'exil de la jeunesse ultramarines" et par extension "le repeuplement de la Réunion" (solde migratoire nul pour la Réunion soit un échange de jeunes Réunionnais prometteurs, des étudiants consommateurs, contre des métropolitains "travailleurs" d'une tranche d'âge de 35 à 65 ans), par "un développement économique de l'outre-mer en simple base de consommation"; etc...., tous les dispositifs coloniaux déjà appliqués du temps des colonies et qui permettent d'éviter qu'une "émancipation économique des territoires n'entraîne une émancipation totale", la hantise des colonialistes. Et malgré plus de 350 ans d'appartenance à la Nation française (pas à la métropole je tiens à le préciser, car la Réunion n'appartient pas à la France métropolitaine mais est une composante de la Nation française, n'en déplaise aux nostalgiques de l'époque colonial) les petits caporaux parisiens doutent encore de notre attachement à la France.

Et je ne cesse pas de le dire depuis plusieurs années maintenant, contre vents et marées, "la suppression de l'octroi de mer à elle-seule, au-delà de permettre une forte baisse des prix donc de la disparité de pouvoir d'achat entre les Réunionnais et les métropolitains (autre "arme" des colonialistes pour faire de l'assistanat "la chaîne" qui permet de contraindre les ultramarins à rester dans la dépendance de la métropole), occasionnerait en plus la suppression de tous ces dispositifs archaïques et avilissants, que la loi de départementalisation n'a pas supprimé (il suffit de lire les 3 lignes de cette loi pour comprendre que l'ambition de cette loi était de cadenasser le sort de l'outre-mer à celui de la métropole à une époque où la décolonisation était à la mode... et rien d'autre)

Dire cela n'est pas faire l'apologie pour une indépendance quel qu'il soit, mais uniquement réclamer un traitement équitable des ultramarins au sein de la Nation française.
Et moi qui ne suis pas du tout indépendantiste, je risquerais de le devenir à un certain moment si cette politique coloniale perdure encore, car pour moi la dignité n'a pas de prix et aujourd'hui je me sens pas respecter en tant que Français à part entière, d'où mon indignation permanente et ma colère envers les larbins locaux des pouvoirs parisiens

J'arrête là mon commentaire sinon je vais "exploser"...

7.Posté par Anti colon le 04/11/2015 08:13 (depuis mobile)

Ils ont raison de se battre, la préférence régionale pour compétence égale allez dans le pays basque vous verrez dans le service public se sont des Basques dans le Béarn c''est pareil le Bordelais identiques alors pourquoi pas a la réunion?

8.Posté par Anti colon le 04/11/2015 09:12

Les basques se batte pour les basques, les bretons pour les bretons et pourquoi pas les réunionnais pour les réunionnais... Le CRAN à raison si il faut passer par là pour se faire entendre et bien oui mieux vaut cette démarche que la violence. Arrêtons d'etre hypocrite les nominations de métropolitains incompétents et vieux sont réelles et je ne suis pas contre d'une mixité de compétence métropolitain et réunionnais mais je suis contre les magouilles des directions régionale du service public qui pense à tort que les réunionnais sont des couillons incultes, nous n'avons pas la même manier d'agir que les antillais et c'est dommage parfois car il faut se lever et croire en ces capacités pour faire valoir ces compétences. Il faut démontrer que ce qui se dite est vrai il y a bien des magouilles dans les mutations, il faut investiguer et mettre à la lumière toutes ces manigances qui existent encore à croire que nous sommes dans une colonie, peut être ai-je oublié que nous y sommes encore. Dommage que nos politiques se réveillent maintenant mais il n'est jamais trop tard.

9.Posté par iku le 05/11/2015 15:08

Enfin le CRAN parle! Encore ! Edf, Cgss, sicalait, etc tout poste haut place! Et nous on fait des etudes pour rien?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes