MENU ZINFOS
AFP

Reconfinement en Catalogne, l'Angleterre retourne aux pubs


- Publié le Samedi 4 Juillet 2020 à 14:57 | Lu 423 fois

Un barmaid remplit un verre de bière dans un bar à Manchester, le 4 juilet 2020 - Oli SCARFF / ©AFP

(AFP)

L'été débute en Espagne sous le signe du coronavirus, avec le confinement de quelque 200.000 personnes en Catalogne, quand en Angleterre, les autorités exhortent à revenir s'attabler dans les pubs et restaurants, qui rouvrent samedi, au nom de la sauvegarde de l'emploi.

De l'autre côté de l'Atlantique, les Etats-Unis célèbrent samedi une fête nationale à haut risque après avoir enregistré la veille un nouveau chiffre record d'infections au coronavirus. 

Depuis deux semaines seulement, la contagion jugée sous contrôle, les Espagnols étaient à nouveau autorisés à quitter leur province, dans l'un des pays les plus affectés par la pandémie (plus de 28.300 morts). Mais un regain localisé des contaminations a amené les autorités catalanes à faire marche arrière. 

“Nous avons décidé de confiner la zone del Segria (autour de la ville de Lerida, 150 km à l'est de Barcelone), sur la base de données qui confirment une croissance très importante du nombre de cas de contagions de Covid-19", a déclaré le président de la Catalogne, l'indépendantiste Quim Torra.

A partir de samedi midi, entrées et sorties de cette zone qui compte 200.000 habitants sont restreintes, les regroupements de plus de dix personnes interdits et les visites dans les maisons de retraite suspendues. 

- Une "magnifique" première pinte -

Toute autre atmosphère en Angleterre qui, elle, franchit une nouvelle étape clef dans son retour à la normale. Pubs, hôtels, salons de coiffure, cinémas et musées reprennent du service samedi, une réouverture jugée prématurée par certains.

Dans un pub du nord de Londres, Andrew Slawinski, 54 ans, déguste sa première pinte - une Guinness- depuis trois mois. C'est "magnifique, c'est comme gagner la Premier League", commente-t-il, même si, distanciation physique oblige, la convivialité des pubs s'en trouve quelque peu bousculée.

Des millions d'Anglais sont attendus dans les pubs au cours d'un week-end qui s'annonce "historique" selon un responsable du secteur.

Il faut aller "manger au restaurant" pour protéger les emplois de toute "une génération marquée par le coronavirus", a encouragé samedi le ministre des Finances Rishi Suna. "Nous devons réapprendre ce que c'est que de sortir à nouveau", a-t-il insisté.

L'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord ont préféré adopter leur propre calendrier de déconfinement.

Loin d'être encore vaincu au Royaume-Uni, le virus qui a tué 44.000 personnes dans le pays - le plus lourd bilan en Europe - a repris de la vigueur à Leicester, conduisant les autorités à reconfiner une zone de 600.000 habitants.

L'Organisation mondiale de la Santé a lancé un cri d'alarme vendredi, appelant une nouvelle fois les pays touchés à se "réveiller" face à la menace.

"L'OMS comprend parfaitement qu'il y a de bonnes raisons pour les pays qui veulent remettre leurs économies sur les rails (...) Mais vous ne pouvez pas ignorer le problème non plus, il ne va pas disparaître comme par magie", a plaidé le responsable des urgences sanitaires à l'OMS, Michael Ryan.

Selon l'Organisation, 60% de tous les cas recensés l'ont été au cours du mois écoulé.

Les Etats-Unis ont eux enregistré vendredi 57.683 nouvelles infections, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence, un niveau record depuis le début de la pandémie. 

Les Etats-Unis sont de loin le pays le plus touché  avec près de 2,8 millions de cas détectés et 129.437 morts. Le sud et l'ouest du territoire font face à une flambée de cas, qui "met tout le pays en danger" selon les termes d'Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses.

Nombre d'Etats ont dû mettre le déconfinement en pause, voire faire machine arrière, refermant à la hâte bars et plages. Et le gouverneur républicain du Texas a annoncé que le port du masque serait désormais obligatoire dans les lieux publics.

- Compagne de Donald Trump JR positive -

Mais le président Donald Trump, très critiqué pour sa gestion de la pandémie, n'a que très brièvement évoqué le sujet dans le discours qu'il a prononcé vendredi soir au Mont Rushmore à l'occasion d'une soirée de feux d'artifice en l'honneur du 4 juillet.

"Les Etats-Unis d'Amérique sont le pays le plus juste et le plus exceptionnel ayant jamais existé sur la Terre", a-t-il lancé devant une foule qui scandait "Quatre ans de plus", et dans laquelle les masques étaient rares.

Présente à Rushmore, la petite amie de Donald Trump Junior, fils aîné du président, a été testée positive au Covid-19. Kimberly Guilfoyle, 51 ans, n'a pas voyagé dans l'avion présidentiel, a précisé le New York Times.

La pandémie a fait au moins 526.663 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP samedi.

L'Amérique latine a dépassé vendredi l'Europe en nombre de cas, avec plus de 2,7 millions de malades, même si le Vieux continent reste la région la plus endeuillée avec près de 200.000 morts, devant les Etats-Unis, le Canada (138.147) et l'Amérique latine et Caraïbes (124.327).

La Russie a elle annoncé samedi avoir passé le cap des 10.000 morts, mais le faible nombre de décès par rapport à celui des infections (plus de 670.000 cas) interroge quant à une éventuelle sous-évaluation de la mortalité.

- Pékin déconfine -

En Chine la municipalité de Pékin, qui a connu mi-juin un rebond du nombre de cas de Covid-19, a annoncé vendredi la levée de la plupart des restrictions pour quitter la ville samedi à minuit, assurant avoir stoppé la contagion. 

Après deux mois sans aucune contamination au coronavirus, la ville de 21 millions d'habitants a brusquement vu le nombre de cas se multiplier le mois dernier. Au moins 331 personnes ont ainsi été contaminées.

burx-ahe/roc/cls/sg

Anahi ARADAS à Barcelone, Sylvain PEUCHMAURD à Londres et Jérôme CARTILLIER à Mount Rushmore, avec les bureaux de l'AFP dans le monde



Source : ...


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes