Faits-divers

Recette de Grand-mère ? Il se fait livrer du cannabis dans des pots de confiture

Mercredi 4 Juillet 2018 - 16:27

Image d'illustration
Image d'illustration
Les douaniers ont interpellé un jeune homme d'une vingtaine d'années lundi dernier en possession de résine de cannabis. Alors qu'il se rendait dans les locaux de la poste pour récupérer un colis, l'individu ne se doutait pas que sa journée allait basculer brusquement. 

Mis en alerte par la détection de l'herbe dans un de ses deux colis, les agents de la douane se sont mis en alerte et ont entamé une surveillance. Comme le rapporte le JIR, c'est en récupérant les paquets qu'il a été pris en flagrant délit. A l'ouverture des colis, les douaniers ont découvert que le cannabis était dissimulé dans des pots de confitures. Un total de 360 grammes de résine répartis en trois savonnettes de 120 grammes ont été saisies. 

L'homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la sécurité départementale. Il affirme ne pas être destinataire de la marchandise. A moins que le commanditaire ne soit identifié au terme de sa garde à vue pouvant aller jusqu'à 96 heures en matière de drogues, il risque une mise en examen pour trafic de stupéfiants en bande organisée au même titre que les deux mules interceptées la semaine dernière par les douanes de Gillot. 
Pascal Robert
Lu 6998 fois



1.Posté par René le 04/07/2018 17:40 (depuis mobile)

C'est fou comme quoi les drogués perdent avec autant de facilité la mémoire ! Mais bon le cannabis n'y est peut être pas étranger à cela... Qu'est-ce qu'ils peuvent bien trouver dans cette merde...Ils devraient bosser l'inactivité est source de maux.

2.Posté par SITARANE le 04/07/2018 17:44

"Le suspect a été remis aux policiers de la sûreté départementale et aussitôt placé en garde à vue. Cet homme, taillé comme une armoire à glace, est un métropolitain avec des origines réunionnaises. De passage dans l'île, on le dit peu bavard. Il n'aurait fait que récupérer la marchandise pour le compte d'un mystérieux commanditaire. À moins qu'il n'ait agi pour son propre compte, histoire de se payer de chouettes vacances. Quoi qu'il en soit, les policiers ont décidé de le garder avec eux à l'hôtel de police de Malartic pour tenter de nouer le dialogue, peut-être au terme des 96 heures légales en matière de trafic de stupéfiants en bande organisée."
CLICANOO

3.Posté par Moi président le 04/07/2018 18:45

J'aime le style alerte de ce récit

4.Posté par Flou artistique volontaire? le 05/07/2018 08:52

Le dealer serait donc un "métropolitain avec des origines réunionnaises"? C'est nouveau, ça? La blague de l'année? une nouvelle mutation génétique à la X-men? Vous n'avez pas fini de nous prendre pour des cons, là? Tout ça pour ne pas trop mettre "en avant" ceux qui nous ont colonisé et importent leurs merdes de drogues, notamment les durs qui prolifèrent maintenant ici. Par le néocolonialisme, le chômage de masse, la précarité, les mutations professionnelles forcées (400 000 insulaires à l'extérieur de l'île remplacés par qui?) le pillage de notre île, le mépris avec pour seuls projets de confiner les plus fragiles d'entre nous dans des cages à lapins appelés "logements sociaux" (certains appelleraient ça des ghettos en devenir) fabriqués par eux-mêmes, ils nous ont mis à genoux pendant que des grosses primes de "vie chère", des "byzness" foireux comme des restos servant de la merde installés illégalement sur nos littoraux leur permettent de vivre en nabab. Mais il semble que ce ne soit plus suffisant...Pendant que leur propre pays est en train de se faire défoncer par des traitres mondialisant... Certains font preuve d'humanité et de courage en venant se planquer ici... Et pour être de plus en plus libre de nous voler nos vies, il ont décidé de passer directement au poison...

5.Posté par Romain le 05/07/2018 09:07

Post 1 René,

Rien compris à votre post, qu a t il oublié ? Pourquoi parlez vous de sa mémoire ?

6.Posté par Jp POPAUL54 le 05/07/2018 09:08

De la même famille d'allumés que les deux mules !!!
Ils prennent vraiment les douaniers pour des chèvres.
Comme au Monopoly, direct en prison sans passer par la case départ.

7.Posté par ali le kafhir le 05/07/2018 11:22

commander de la résine au pays du zamal ?
faut le faire

8.Posté par André Glaourf le 05/07/2018 11:57

legalisez le cannabis!

9.Posté par Goyave de métropole le 05/07/2018 11:59

POST 4

"Certains font preuve d'humanité et de courage en venant se planquer ici..."

Cela a été mon cas et je constate effectivement que votre ile se dégrade de plus en plus au point que j'envisage de changer de destination mais pour aller où ?, that is the question !
Tous les zoreils ne sont pas comme vous dites mais j'approuve votre commentaire.

10.Posté par Santa le 05/07/2018 15:32 (depuis mobile)

Posté 7 bien dit

11.Posté par OPTIQUE 2018 le 05/07/2018 23:51

Poste 6

" Ils prennent vraiment les douaniers pour des chèvres."

Parfois les chèvres bigleuses laissent passer des bijoux et des pépettes.

12.Posté par Créole la Réunion le 06/07/2018 06:41 (depuis mobile)

Post 4
Vos neurones sont vraiment dans le flou.
À se demander si vous n’etes Pas un grand consommateur de zamal pays qui vous fait perdre toute lucidité. Quand vous hallucinez l’idée ne vous est jamais venue de brûler vos papiers d’identités

13.Posté par communiste le 06/07/2018 10:22

C'est un malin, il se l'ait envoyé par la poste avant de prendre l'avion (pas prendre le risque de se faire renifler par le chien, avec la fouille anale qui suit )....

Y'en a plein qui le font comme ça... dans des urnes funéraires c'est pas mal non plus, ou encore dans des chocolats.
...

14.Posté par Kikapété le 06/07/2018 23:11

Un jour, lors d'une assemblée générale de chiens, un adhérent péta.
"Qui a émis ce bruit ? " interrogea le président.
Personne ne répondit.
C'est la raison pour laquelle que depuis les chiens recherchent le coupable en flairant les fions.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter