MENU ZINFOS
Communiqué

Réaction du député Jean-Luc Poudroux suite à l'annonce du Président de la République de la suppression de l'ENA


Le député Jean-Luc Poudroux s'exprime suite à la décision d'Emmanuel Macron de l'Ecole Nationale d'Administration.

Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 9 Avril 2021 à 10:19 | Lu 1444 fois

Réaction du député Jean-Luc Poudroux suite à l'annonce du Président de la République de la suppression de l'ENA
Alors que le pays est sous le coup du confinement généralisé à l'ensemble du territoire national, le Président Macron annonce la suppression de l'ENA (Ecole Nationale de l'Administration), l'une des plus prestigieuses école de France, celle qui l'avait pourtant formée dans ses jeunes années. Quelle forme d'ingratitude, mais le plus grave est de croire ou de faire croire aux Français dont notamment à toutes celles et à tous ceux qui étaient sur les ronds-points lors de la crise des Gilets Jaunes, qu'en supprimant l'ENA, toutes les problématiques et toutes les difficultés rencontrées par les populations locales dans nos territoires disparaîtraient de ce seul coup de baguette magique. Je trouve que cette mesure telle que voulue par le Président de la République est tout simplement démagogique voire populiste. Et si je poussais à l'extrême une telle idéologie, pourquoi ne pas supprimer HEC, Sciences Po et nos plus grandes universités françaises ? De cette manière, seuls les plus riches d'entre nous iraient se former et poursuivre leurs études ailleurs, dans les pays anglo-saxons comme en Angleterre ou aux USA. Ce serait alors la voie au démantèlement de nos universités et à un processus de privatisation à l'excès.

Que veut vraiment le Président Macron ? Favoriser la fuite des cerveaux, des talents français ? En supprimant l'ENA sans traiter le problème de fond s'avèrera inutile et surtout contre-productif. Par-contre, réformer l'ENA et toutes les grandes écoles françaises en les ouvrant aux jeunes des quartiers les plus défavorisés mais méritants, ça, ce serait refaire marcher l'ascenseur social auquel sont attachés les Français. Au lieu de supprimer l'ENA, nous devrions redéfinir les missions des agents de l'Etat au sein des services de nos préfectures pour être en phase avec nos territoires, nos populations, nos intérêts, nos besoins, pour qu'ils fonctionnent et agissent davantage en soutien des politiques publiques décidées localement plutôt que de faire à tout bout de champs des contrôles d'opportunité à chaque fois que le dossier change d'étage ou de bureau. Bref, cessons de faire de la bureaucratie parce que nos territoires s'y noient et s'y perdent !

Ouvrir le corps préfectoral et la haute administration aux autres fonctionnaires comme ceux de la territoriale ou alors aux salariés du privé aurait du bon sens. Lever toutes les barrières qui freinent ou qui empêchent le retour des Réunionnaises et des Réunionnais aux emplois notamment publics à La Réunion consisterait à mettre fin à un tabou qui doit cesser d'en être un. Combien d'entre nous, élus ou responsables politiques, recevons des demandes de mutation de fonctionnaires réunionnais en Métropole et qui veulent revenir travailler à La Réunion ? Combien de Réunionnais sont mis de côté lors de recrutements sur des postes de fonctionnaires d'Etat à La Réunion alors qu'ils ont les diplômes et les compétences nécessaires ? Les fonctions publiques à La Réunion et la place des Réunionnais, tout cela est un vrai sujet qui mérite un grand débat régional et des actes forts. Il ne s'agit là ni de populisme ni d'opportunisme politique, mais de justice sociale et d'égalité des chances.

A vrai dire, l'ENA est l'arbre qui cache la forêt et s'il disparaissait, je proposerais alors pourquoi pas la création de l'ENOM (Ecole Nationale des Outre-mer), une sorte d'ENA à La Réunion. Je me demande également pourquoi notre territoire ne dispose toujours d'aucun Institut d'Etudes Politiques, d'aucun HEC. Tout ne peut pas être seulement une question de coût. Non, nous préférons voir tout cela s'installer à côté, chez nos voisins mauriciens... Comprenne qui pourra !




1.Posté par justedubonsens le 09/04/2021 11:10

Curieux ! En quoi ce"la vous concerne-t-il ? Ne pensez-vous pas qu'en tant que député de la Réunion il y a plus important sur quoi vous exprimer et vous battre pour soutenir les problèmes réunionnais ?
L'ENA produit des cadres administratifs supérieurs mais combien sont efficaces ? Il s'agit plutôt d'une confrérie où on se préoccupe de placer l'un ou l'autre sans considération de ses qualités pourvu qu'il puisse nos rendre la pareille l'occasion venue. C'est ainsi qu'on les retrouve dans les conseils d'administration et dans toutes les instances où il y a du fric à faire !
Ces énarques imbus de leurs titres qui ont conduit nombre de sociétés d'Etat en faillite mais qui n'ont jamais eu à en subir les conséquences. Les mêmes qui nous gouvernent depuis des lustres et l'on voit dans quel état est la France.
Pleurez si vous le souhaitez mais de grâce épargnez nous votre laïus pleurnichard sur une école créée sous la 4ème république mais avec une philosophie de riches et de privilèges de la 3ème.

2.Posté par mdla le 09/04/2021 13:23

LE PETIT PRESIDENT MAC ROND ESSAIE DE TRANFERER SES RESPONSABILITE SUR DES ADMINISTRATIFS....HONTE A LUI !!!!!!

3.Posté par Un député qui fait honte La Réunion le 09/04/2021 14:06

Le plus démagogique et populiste, c'est bien Monsieur Poudroux.
Je me demande s'il à toutes ses capacités.
Il ne s'agit pas de supprimer l'ENA mais de réformer cette Institution pour être plus concrètement et plus proche du service public. "Institut du Service Public" sera la nouvelle appellation qui prendra en compte des formations plus adaptées aux demandes des administrés.
Parfois, il faut savoir parfois fermer sa gueule plutôt que de dire des âneries.

4.Posté par mdla le 09/04/2021 16:11

Poste 3 : Vous croyez aux conneries de votre cher Président ??? Libre à vous mais d évidence le pouvoir de décisions appartient aux politiques mais non aux administratifs!!!! Ou il reconnait qu il n a pas su faire respecter les décisions politiques c'est pire encore!!!!!

5.Posté par Petit rigolo le 09/04/2021 20:07

Dis papi , touche ta retraite et tes indemnités . Se taire est parfois un acte d'intelligence . On peut peut être formidable en évitant d'être fort minable .

6.Posté par pierre le 09/04/2021 20:17

le député n'est pas a la hauteur de son mandat , a part d'attendre la cagnotte , de critiquer , pr réagir , il n'a jamais proposé un texte de loi a l'assembleé, c'est un pure ratenon , nous avons les élus qu'ont mérites .

7.Posté par Vieux Bénédictin le 09/04/2021 20:44

Monsieur Poudroux vous êtes à côté de la plaque !!!
Une École Nationale des Outre Mers !!! Qui va t-on former et pourquoi ?
L’Administration en outre- mer serait elle différente de l’Administration française hexagonale ? ?
Voulez vous former les employés des collectivités territoriales ? Les maires ? Les présidents des collectivités ? C’est vrai qu’il y aura du boulot mais quand même !!!
Qui seront les intervenants ??? Les politiques locaux ? Vous ?
Nos jeunes ont besoin de se confronter aux autres de faire leurs armes ailleurs qu’à la Réunion .
Profitez de votre mandat et réfléchissez aux aides que vous pourriez apporter à nos étudiants qui
sont allés affronter les autres en médecine, dans les Écoles d’ingenieurs, à Sciences Po .... afin qu’ils puissent se consacrer uniquement à leurs études .
Beaucoup d’entre-eux doivent mener de front leurs études et un petit boulot afin de pouvoir survivre.
Un IEP à la Réunion ? Pour combien d’élèves ? Quels types d’élèves ?
Moi je ne suis pas député mais je conseillerai aux jeunes Réunionnais de tenter Sciences Po Paris, Bordeaux ou d’autres IEP aussi prestigieuses car la stimulation est plus forte .

8.Posté par koudoeuil le 10/04/2021 07:00

Un député qui ne sert à rien et qui dit n’importe quoi. Commencez déjà à répondre à vos sollicitations avant d’émettre des jugements de valeurs.

9.Posté par " VIEUX CREOLE " le 11/04/2021 18:08

MONSIEUR LE DÉPUTÉ , COMMENCEZ D' ABORD PAR VOUS OCCUPER DE VOTRE DEPRTEMENT A L' ' NATIONALE ! ! ! VOUS Y ÊTES "TELLEMENT TRANSPARENT " QUE LES REUNIONNAIS AVAIENT FINI PAR OUBLIER QU" ILS AVAIENT ÉLU " UN DÉPUTÉ FANTÔME " QUI PORTE VOS" NOM ET PRÉNOM " ! ! !
-------------< " la Plateforme de Didier Robert "était persuadé qu'elle avaient CHOISI " les plus Compétents-" d'entre Eux pour nous représenter DIGNEMENT : QUELLE REUSSITE ! ! !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes