MENU ZINFOS
Communiqué

Réaction de l'UFR suite aux inscriptions injurieuses: "Notre société violente à l'égard des femmes"


- Publié le Lundi 22 Février 2016 à 12:48

Quand   on   parle   de   violences   faites   aux   femmes,   on   pense systématiquement aux violences conjugales qui sont la face la plus terrible et la plus brutale des inégalités dont les femmes sont victimes dans notre société.
 
Et en effet, la presse relaie abondamment les assassinats de femmes dans la rubrique des faits divers. Le meurtre d'une femme par un conjoint ou un ex-conjoint fait les gros titres à la une de l'actualité. En revanche, les actions de prévention et les communiqués dénonçant et alertant les dérives qui nourrissent ces violences ne trouvent qu'un bien faible écho dans la presse. Nous le regrettons car cette mitigation est bien   le   signe   que   les   violences   à   l'encontre   des   femmes   sont banalisées.
 
Chaque jour, nous avons des exemples de violences. Le 29 décembre 2015,   l'UFR   a   dénoncé   ces   inscriptions.   Nous   avions   clairement demandé l'enlèvement de ces insultes publiques. Ces inscriptions sont apparues   pendant   la   campagne   électorale   des dernières   élections régionales. Elles démontrent encore une fois combien il est difficile pour une femme d'entrer en politique et de persévérer.
 
Ces insultes n'ont été effacées que cette semaine, après plus de deux mois. Durant tout ce temps, combien de personnes sont passées par cette route? Combien d'enfants ont déchiffré ces mots, et cherché le sens de ces drôles de dessins? C'est une honte, une véritable pollution visuelle, une agression pour tous! C'est pourquoi à l'UFR nous tenons à réagir   de   nouveau   sur   ce   problème.   Nous   venons   exprimer   notre indignation face à cette violence qui s'étale et s'installe sous le regard   de   tous:   adultes   et   enfants,   hommes   et   femmes.   Nous dénonçons de telles insultes. Notre démarche d'aujourd'hui est de créer du beau à la place des injures. Nous renouvelons notre engagement en faveur d'un environnement qui invite à la tolérance et à la bienveillance.
 
Ces inscriptions constituent des violences silencieuses. Elles s'affichent sur les murs pour réduire et rabaisser les femmes. Ce sont des attaques psychologiques qui visent à dissuader toute femme d'une quelconque ambition politique ou professionnelle. Elles visent à créer un malaise afin d'écarter les femmes de l'espace public.
 
C'est une méthode salle et honteuse qui procède de la calomnie. Ces pratiques machistes sont diffamatoires. Elles portent atteinte à l'honneur et à la considération d'une personne. Elles sont le fait de délinquants. Elles doivent cesser.
 
L'UFR appelle tous les acteurs de la vie publique, politique, éducative et économique à la vigilance pour que notre environnement cesse d'être le terrain de l'expression de ces violences contre les femmes. Ces insultes silencieuses et insidieuses sont dangereuses car elles soutiennent l'idée que la femme serait inférieure et qu'elle n'aurait pas sa place dans l'espace publique. Elles bafouent le principe d'égalité et ruinent notre vivre ensemble. Nous encourageons toutes les femmes qui en sont victimes ou témoins à dénoncer ces délits.
 
Pour l'UFR
Evelyne Corbière
Secrétaire générale adjointe
 

Avant...
Avant...

Après l'opération "coup de pinceau" ce samedi
Après l'opération "coup de pinceau" ce samedi




1.Posté par Marco le 22/02/2016 14:38

Est ce la société qui créée la violence ou les parents qui éduquent leur marmaille dans un contexte de violence?

2.Posté par Nemo le 22/02/2016 14:51

Cela commence par la femme elle-même! Aujourd'hui tu n' as encore rien dit que déjà les mamans se montrent menaçantes, et sur-protectrice envers leurs enfants. Déséquilibrer les rapports entre adultes c'est aussi une forme de violence.

3.Posté par momo le 22/02/2016 14:51

je suis tout à fait d' accord, peut être que c' est juste un de vos connaissances qui a agit de la sorte, comme la plainte

4.Posté par chipeque le 22/02/2016 14:53

c' est pas l' égal on a demandé l' égalité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes