MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réaction d'une Réunionnaise en Guyane


Une Zinfonaute a tenu à réagir aux propos de l'éditorialiste de L'Express, Christophe Barbier, qui a critiqué Ericka Bareigts pour ses excuses aux Guyanais vendredi.

- Publié le Dimanche 2 Avril 2017 à 15:11 | Lu 1139 fois

Réaction d'une Réunionnaise en Guyane
Qu'auriez-vous fait à sa place, M. Barbier ? Respecter le cadre de la République, prendre le risque de faire encore monter les tensions et ne jamais obtenir de résultats, dans le seul but de vérifier le cliché comme quoi nous ne savons pas nous tenir ?

Pourquoi les hommes politiques ne pourraient-ils pas s'excuser devant le peuple (et je ne parle pas du peuple guyanais uniquement) qu'il a si longtemps oublié et si peu valorisé ? 

J’ai appris de mon père que présenter ses excuses, à bon escient bien entendu, était une marque de grandeur et non de petitesse. Si les valeurs de la République, comme vous dites, avaient été respectées, nous n'en serions pas là aujourd'hui...

Quant au tour de France des excuses, vous devriez peut-être vous y pencher. Il n'y a pas que les DOM qui souffrent, comme vous le faites si bien remarquer (entre nous, choisir la Creuse dans ce contexte est assez culotté, je note), n'est-ce pas l'arbre qui cache la forêt ?

Avez-vous peur qu'un DOM, qui plus est la Guyane, cette grande oubliée, ne donne des idées à l'ensemble de la population française, qui déciderait enfin de reprendre ce qui lui appartient et qui exigerait, in fine, des actions réelles, mais aussi et surtout des excuses ?

Cette mobilisation ne vous a-t-elle pas démontré qu’une unité existe, à 7 000 km de l’Hexagone ? Plus de 20 000 personnes mobilisées pour une cause commune... NOTRE avenir... N'est-ce pas assez ?

Pour ce qui est du "peuple guyanais", oui, il en existe bien un et je pense que nous avons su vous montrer ce que nous étions capables de faire... Tout comme il existe un peuple corse, un peuple basque et bien d'autres encore, sans jamais oublier que nous sommes FRANÇAIS !!!!

Alors oui, Monsieur, je préfère 3 minutes d'émotions qui construisent notre histoire, plutôt qu'un silence méprisant sous prétexte de cadre républicain. D’autant plus que ce sont ces 3 petites minutes d’émotions qui ont débloqué une situation, qui était on ne peut plus tendue, et qui vont permettre de grandes avancées…

Pour ce qui est des 10 ans de difficulté, je vous donne rendez-vous dans 10 ans. Nous pourrons alors voir les fruits du combat qui a été mené ici, en Guyane, et nous constaterons, ensemble si vous le voulez, si c'est le mépris ou si c’est l'espoir qui l'aura emporté.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/edito-excuses-de-la-ministre-des-outre-mer-il-ne-faut-pas-faire-ca-929643.html




1.Posté par miro le 02/04/2017 16:47

Magnifique commentaire de cette réunionnaise en Guyane, mais trop largement utopiste ! notre France commune n'a pas les moyens financiers de tenir les promesses faites par ces socialos de malheur ... Ne cédez sur rien sera équivalent à céder sur tout !... je suis triste de vous le dire, il vous reste plus que l'indépendance comme alternative honorable.

2.Posté par klod le 02/04/2017 16:49

bel article en commentaire à la médiocrité d'un autre . bravo !

3.Posté par VIEUX CREOLE le 02/04/2017 18:21

" CHÈRE REUNiONNAISE DE GUYANE ": BRAVO ET FÉLICITATIONS D'EXPRIMER HAUT ET FORT CE QUE BEAUCOUP DE VOS COMPATRIOTES DE L' OCÉAN INDIEN PENSENT ÉGALEMENT !!!

4.Posté par néné le 02/04/2017 19:43

la seule difference c'est que les manifestants guyanais dirigent la manoeuvre et aucun casseur n'est présent contrairement à ce qui se passe chez nous et en métropole

5.Posté par Dazibao le 03/04/2017 19:02

Barbier a critiqué Bareigth pour ses excuses aux Guyanais.

Barbier n'a pas osé critiqué les excuses de FILLON au peuple de France.......

6.Posté par Mamyocline le 05/04/2017 10:56

Quand il est sincère , outre réparer de profondes blessures pour certains ,le pardon fait énormément grandir d 'autre part !

Le calme et la détermination de nos admirables frères guyanais font envie aux réunionnais qui n 'arrivent pas à faire "bouger" les choses chez soi !

Les Guyanais doivent cependant demeurer très attentifs à ce qui va se passer chez eux au nom du développement ...Je leur souhaite le discernement .

7.Posté par yenamarre le 05/04/2017 14:01

miro vous portez bien votre pseudo ! La métropole trouve toujours les moyens quand il le faut, libérer des otages par exemple. Vous oubliez aussi les caiss€s de l'Europe. Avec qu'elles finances les roumains et autres parachutés en métropole sont renvoyés au point de départ et cela X fois dans l'année ? Milles et un exemple peuvent être cités sur les dépenses dans le vide de l'Etat. Alors tant que les Guyanais sont français, tous les dirigeants qu'ils soient sur le sol ou hors de ce département, doivent leur rendre des comptes, donner des excuses et se mettre au travail dans ce département en priorité. Attendez de voir comment nos voisins et Français de Mayotte vont se réveiller. Ce sont les enfants de la Guyane qui se réveillent, ils sont éduqués et instruits, ils ne travaillent plus la terre, les yeux et les esprits se sont ouverts depuis parents et aïeuls. Allons cessez d'être naïf !

8.Posté par Arrèt fé ri amoin le 07/04/2017 08:27 (depuis mobile)

Kan mi écoute la plupart en diré ke le problème existe ke depuis l''arrivée d''hollande arrèt kassaz a nou lé cui soit Ericka la fé des excuse a la Guyane au moin n''a u. Moune la prend couraz car sous la gouvernement de droite les ministres la rien fé

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes