MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Réaction au refus de dotation de moyens de protection et de défense des policiers municipaux


Union Syndicales professionnelle des policiers municipaux (USSPM)

- Publié le Lundi 27 Avril 2015 à 12:12 | Lu 435 fois

Les collectivités locales et l'Etat

A l'heure où il est admis que les policiers municipaux sont particulièrement exposés au risque terroriste, que personne ne saurait soutenir sérieusement qu'un tel risque pourrait s'arrêter aux frontières de sa commune, où des représentants de l'Etat refusent aux maires de leur permettre de pouvoir donner les moyens à leurs policiers municipaux de pouvoir assurer la protection d'autrui et notamment leur défense, ainsi être en mesure de respecter leurs obligations en matière de sécurité de ces fonctionnaires, tous les maires qui disposent d'un service de Police Municipale ne serait-ce que par solidarité avec ces élus, doivent se poser la question de savoir quel intérêt pourraient-ils avoir au travers des conventions de coordination, à soutenir l'action de l'Etat en prêtant le concours de leurs fonctionnaires de police municipale, équipés, formés et payés par les seules finances locales, et juger opportun de laisser l'Etat assurer seul la charge qui est la sienne celle d'assurer la sécurité de tous les citoyens sur tout le territoire...

Ces conventions ne servant en définitive qu'à servir les intérêts de l'Etat qui est manifestement contraint d'avoir recours aux effectifs de police municipale.

Il parait inconcevable que ces maires, dont seuls les administrés payent l'entretien d'une police municipale, puissent ainsi face à la réponse apportée par les représentants de l'Etat à leur demande d'armement de leurs policiers municipaux, ne pas juger dans ces circonstances, utile de dénoncer les conventions de coordination qui pourraient les lier à l'Etat sur le plan de la sécurité publique.

Ces maires devraient, in fine, n'ayant aucun intérêt à assumer une telle charge, considérer que la sécurité de leurs administrés relève au premier chef de l'Etat et ses services et sur ce point avoir des exigences, les services de la Police et de la Gendarmerie Nationales n'étant pas exclus de s'assurer de l'application des arrêtés pris par les maires dans le cadre de leur pouvoir de police, des arrêtés qui
concourent sans aucun doute à la sécurité publique..."

Le Bureau national de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux




1.Posté par PJ le 27/04/2015 18:21

Donc si je comprends bien, le syndicat des policiers municipaux invite à dissoudre les polices municipales? Voilà des gens courageux!

2.Posté par KLD le 27/04/2015 21:15

ha; ha ........

3.Posté par pourquoipas le 28/04/2015 09:13

Post 1 a raison, il faut donc dissoudre les Polices Municipales et donc enlever une épine dans les pieds des maires et créé un service de l Etat en lieu et place............à méditer puisque de toute façon ces fonctionnaires existent et que l Etat paye déjà les mairies au travers de dotations globales et enfin cette police municipal trouvera sa place à côté de la Gendarmerie Nationale et la Police Nationale

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes