MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ré-apprenons les valeurs de respect de l'autorité


Par Patrice Louaisel - Publié le Lundi 24 Août 2020 à 13:36 | Lu 802 fois

Ré-apprenons les valeurs de respect de l'autorité
S’il y a bien une valeur essentielle pour  vivre dans une société harmonieuse c’est bien celle du RESPECT. 

Or, à quoi assistons-nous impuissants depuis quelques décennies, c’est à la disparition inquiétante du respect de toute forme d‘autorité : Tous nos représentants et ceux qui ont vocation à nous protéger : Elus, Policiers, Enseignants et même Pompiers, Soignants ; Parents … sont de plus en plus contestés au quotidien et même agressés au point parfois de baisser les bras et renoncer à exercer leur fonction.

Les causes sont multiples : laxisme et démagogie de nos gouvernants, réduction voire absence de toute sanction pénale, démission des parents, absence de toute éducation …

Or, depuis notre naissance, nous avons absolument besoin de piliers pour nous « construire » et faire de nous des êtres respectueux, responsables et épanouis : cela commence par une éducation et un suivi parental, se poursuit par un apprentissage des valeurs essentielles à une vie harmonieuse en société via l’Ecole de la République et doit se prolonger par des règles de vie en société mettant au même niveau nos droits et nos devoirs ce qui est de la responsabilité de nos gouvernants. 

Aujourd’hui nombreux sont ceux qui ont démissionné et baissé les bras, des parents qui n’éduquent plus, à nos gouvernants qui ne sont pas toujours des « modèles » et qui par démagogie ont renoncé à nous former à la citoyenneté et à la vie en société.

Est-il déjà trop tard pour inverser la tendance ?  En tout cas il est urgent  d’agir et de modifier nos comportements avant de tomber dans une anarchie généralisée.

Cela commence par le bon exemple venant d’en-haut : des gouvernants, élus ou non, et des policiers qui doivent devenir irréprochables sous peine de sanctions exemplaires, et doivent légiférer pour nous redonner une école de la République mettant en valeur les principes de « Liberté, Egalité, Fraternité » mais aussi de Responsabilité et de Respect de l’Autorité via la remise en place à l’école de l’Education Civique et des valeurs essentielles …de respect de l’Autre, de l’Environnement …

Cela doit absolument se poursuivre par une plus grande implication parentale dans l’éducation harmonieuse et le suivi de leurs enfants auxquels il faut apprendre qu’ils ont aussi des devoirs…  Les parents démissionnaires étant responsables des agissements de leurs enfants mineurs devraient être sanctionnés en conséquence : stages d’éducation parentale et à la citoyenneté, travaux d’intérêt général pour rembourser le montant des préjudices, sanctions pécuniaires si nécessaires ( réduction des allocations familiales par ex). D’autres pistes restant à étudier.

Il est donc plus que temps de ré-apprendre la citoyenneté et les valeurs fondamentales d’une vie harmonieuse en société avant qu’il ne soit trop tard.

Patrice Louaisel
Psychologue




1.Posté par C.J. le 24/08/2020 13:51

Ce n'est pas très révolutionnaire....de la psycho à la papa...
Si on veut casser cette spirale, il faut tout remettre à plat, en tenant compte de l' évolution des mensualités telles que analysées par des psychologues plus modernes..l' ordre établi, on le connait, ça arrange bien du monde.
Je ne développerai pas plus, ça peu effrayer les âmes sensibles.

2.Posté par C.J. le 24/08/2020 13:55

Des " mentalités " que je voulais dire...dsl j' ai eu une réaction trop rapide.

3.Posté par C.J. le 24/08/2020 14:07

Quand on faut le déroulé de votre exposé, on voit que vous ne sortez pas du schéma classique. ..tel que l' on vous a enseigné...il en découle bien sûr une structure intellectuelle que l' on connait bien...

Vous partez du citoyen de base pour aboutir au référent classique qui représente l' autorité sous toutes formes...
Mais si l' on tentait une expérience dans un ordre inversé ?

4.Posté par A mon avis le 24/08/2020 16:14

Vous écrivez :
" Aujourd’hui nombreux sont ceux qui ont démissionné et baissé les bras, des parents qui n’éduquent plus, à nos gouvernants qui ne sont pas toujours des « modèles » et qui par démagogie ont renoncé à nous former à la citoyenneté et à la vie en société."


Mais pensez vous que dans ce domaine, aujourd'hui soit tellement différent d'hier ? Que "c'était mieux avant" ?

Ce qui sans doute a changé, c'est que toutes les "dérives" sont davantage connues et mises en relief à cause du développement exponentiel des sources d'information.
Ce qui se tramait dans l'ombre par le passé est, de nos jours, immédiatement placé sous le feu des projecteurs, et provoque des réactions pas toujours proportionnées, ni toujours réfléchies.

5.Posté par A mon avis le 24/08/2020 16:18

@ 3.Posté par C.J.

C'est quoi le "référent classique qui représente l' autorité sous toutes formes..." ?

On attend votre tentative "d'une expérience dans un ordre inversé " !

6.Posté par C.J. le 24/08/2020 17:33

@5 Ama...
En 1...c' est l' auteur du billet qui les désigne...élus policiers etc...etc
En 2 ...c' est à vous de plancher...mais je peux vous donner l' ordre d' avancement :...avoir des élus loyaux et honnêtes, des forces de l' ordre respectueuses et qui se cantonnent dans leurs prérogatives fixées dans la loi et les règlements sans excès de zèle de leur chef...
L' exemple vient d' en haut dit-on...vers le citoyen de base..
l

7.Posté par C.J. le 24/08/2020 17:42

@5 Ama..
Je dis que "c'est à vous de plancher."...
J' ai plus que marre de ce schéma classique tel que présenté dans ce billet..
Donc je fais le constat et si vous voulez mon adhésion, il faudrait être plus révolutionnaire..voilà le sens de mon propos.

8.Posté par C.J. le 24/08/2020 17:56

@5..j' illustre mes propos par le contenu d' une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux vues 700 000fois...tirée de vidéos d' une gde surface..de l' exagone..authentifiée..
On voit un salarié en train de charger les gondoles..le masque rabattu en dessous du nez...
2 gendarmes qui essaient de lui tordre le bras et tentent de lui passer les menottes..pour non port du masque réglementaire..après un râlé-poussé entre les gondoles....sans être passé par la case communication auprès du responsable du magasin et même à son Insu..

La loi stipule que le port du masque est obligatoire et des agents sont assermentés pour faire respecter en dressant PV et amende..donc à constater mais pas à s' attaquer à sa personne...physiquement.
Ce n'est pas de l'abus et de l'excès de zèle ?

9.Posté par C.J. le 24/08/2020 18:14

@5Ama
Ce que j' attends c' est que ce soit celui qui détient l' autorité qui donne l' exemple à celui qui doit s' y plier..fin de clap pour moi..entre nous.

10.Posté par C.J. le 24/08/2020 18:26

@5 Ama
" si l'ON tentait " c' est ça qui vous turlupine ?
En créole, on dit"On" est un pronom menteur...pr taquiner..par ce qu' on ne sait pas qui sait..
En l' occurrence ici, c' est vous ou l' auteur du billet qui fait une offre de service pour adhésion..

11.Posté par Rue la gare le 24/08/2020 18:33

Dans tous ses personnes que vous avez cité il y a qui se prend pour Zorro
Leur travail c est prôner la non violence ou la sécurité mais il s amuse à menacé les autres mais quand la vérité eclatera il prendra pour son compte
Et on verra son visage caché

12.Posté par C.J. le 24/08/2020 19:09

@5 Ama
C' est aussi une remarque bien connue :
"qui se tramait dans l'ombre par le passé est, de nos jours, immédiatement placé sous le feu des projecteurs, et provoque des réactions pas toujours proportionnées, ni toujours réfléchies."
Autrement dit, ce sont toujours les réactions qui sont disproportionnées ou démesurées, oubliant par là que ce sont les faits répétitifs qui parlent d'eux-mêmes.

13.Posté par Jambalac le 24/08/2020 19:22

L'exemple vient d'en haut et vu qu'en haut la magouille l'emporte, automatiquement en bas, l'irrespect s'installe envers tous ceux qui font partie ou représentent ce haut..

14.Posté par klod le 24/08/2020 20:24

certes , certes , respectons l'autorité QUAND elle est respectable :

- et quand est il des conglomérats économiques français qui "optimisent" leur fiscalité pour échapper à la solidarité nationale à coup de millions , ca aussi , c'est l'autorité économique, avalisée par nos "dirigeants" , qui nous dénigre tous les jours ……………………


mais bon , oui , respectons l'autorité , n'est il pas ? le simplisme en la matière est contre productif , hin M. Louisail ?

15.Posté par C.J. le 24/08/2020 20:41

Cher auteur
Votre billet relève d' un modèle d' organisation de la vie sociale..qui plus est un modèle bien connu, comme si l' on n' avait pas changé de siècle ni de millénaire..
Ça peut aussi servir de base à un courant de pensée philosophique..tout est possible si accepté..
Pour un auteur lambda pourquoi pas...
Mais votre nom est assorti de votre titre professionnel en référence.
Et là, ça me gêne plus car votre réflexion ne traduit pas un relevé de conclusion d' une carrière de psychologue qui ne fait pas la place à l' humain dans sa nature véritable..avec ses ressentis et ses émotions qui forment ces ressentis.
Cordialement

16.Posté par Marie le 25/08/2020 07:58

La faute en partie aussi à tous ces jeunes qui font des enfants pour avoir un statut et qui sont pour la plupart tout à fait incapables d'assumer l'éducation d'un enfant. Des enfants qui élèvent des enfants dont ils font des enfants rois... Il y a forcément un problème et pas des moindres. Suis personnellement très pessimiste. A quand des mesures de nos politiques pour décourager ces grossesses précoces!

17.Posté par C.J. le 25/08/2020 10:46

@16...Votre constat est juste mais en dehors d' une pédagogie générale que peuvent faire les politiques sur le sujet..en dehors de mesures planifiées, sévères certainement.
Ceux qui sont à l' écoute savent que ces " grossesses précoces " ou considérées comme telles socialement , pas d' un point de vue physique , sont désirées, voulues, physiologiquement, dans le cadre de la féminité des personnes..
C' est une dimension que l'on ne peut ignorer non plus et les propos moralisateurs des uns et des autres n' ont que peu d' effet.

18.Posté par C.J. le 25/08/2020 11:26

@16..le psychologue du jour, auteur du billet pourrait en dire plus long et plus juste que moi..qui ne fait que hasarder dans mes interprétations.
Mais je crois savoir que le sens de la vie d' une femme est la procréation et l' assurance de la matérialité de la situation...et là, elles ont les deux..

19.Posté par C.J. le 25/08/2020 11:32

Qui ne fais au lieu de "qui ne fait " dsl

20.Posté par C.J. le 25/08/2020 15:00

En clair, malheur à l' adulte, psychologue ou pas , qui voit le jeune comme lui. Car il n' y a pas la résonance attendue. Les émotions qui conduisent à former des ressentis ne sont pas les-mêmes.

21.Posté par CAJAOP le 25/08/2020 18:35

Le problème numéro 1 sur terre, celui qui engendre à peu près tous les autres, c'est bien celui de la surpopulation.
Mais c'est voulu.
"Il faut de la croissance!"
Si vous avez 100 familles , vous vendez 100 télévisions, mais si vous avez 1000 familles, vous en vendez 1000 !
Et les bénéfices sont multipliés par 10 !

22.Posté par C.J. le 26/08/2020 06:52

@21..je n'irais pas à dire que c' est voulu...j' y vois aucune intention délibérée..
Vu que c' est mathématique et naturel..
Par contre rien n' est fait pour contrecarrer...aucune éducation populaire pour venir donner d' autres perspectives aux jeunes..même ceux qui se battent pour une réduction de la consommation, des ressources naturelles et qui nous bassinent en billets inutiles n' évoquent même pas ce phénomène..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes