MENU ZINFOS
Faits-divers

Ravine-des-Cabris : L’auteur du car-jacking retrouvé grâce à l’analyse de son sang


Un homme était jugé au tribunal correctionnel pour avoir menacé et volé sa victime alors qu’elle était dans son véhicule à l’arrêt. C’est l’analyse du sang laissé sur la portière qui a permis de l’identifier.

Par - Publié le Mercredi 22 Juin 2022 à 17:13

Il est 23h le 9 décembre dernier lorsque Anthony*, qui sort de son travail, se rend à une banque de la Ravine-des-Cabris. En retirant de l’argent, il entend deux individus derrière lui. Inquiet, il se dépêche de rentrer dans sa voiture, mais l’un d’eux bloque la porte. Ce dernier exige 20 euros sinon il menace de brûler sa voiture. Pendant ce temps, son partenaire profite de la vitre baissée pour subtiliser la sacoche d’Anthony. Les deux hommes s’enfuient en courant avant de brûler la sacoche.

Les enquêteurs vont arriver sur les lieux et prélever du sang de l’un des auteurs qui est resté sur la portière. L’échantillon est envoyé pour analyses dans l'espoir de voir s’il correspond à un nom enregistré dans le fichier des empreintes. Le résultat est positif et l’auteur, Brian*, est identifié.

Interpellé en mai, Brian va d’abord nier devant les enquêteurs. Ceux-ci vont alors le confondre avec leur preuve scientifique, ce qui le pousse à avouer. Il ne donne par contre pas le nom de son complice, qu’il accuse pourtant de la majorité des faits. Il affirme cependant avoir voulu récupérer la sacoche pour la rendre à la victime, mais son complice l’aurait brûlée avant. Une affirmation qui agace passablement le tribunal.

Présenté aux juges, le prévenu va reconnaître les faits. Ses déclarations vont être totalement confirmées par Hugo*, la victime. Celui-ci précise souffrir d’un retard mental en raison d’une maladie lors de son enfance. Sa soeur présente à ses côtés explique qu’il a particulièrement été traumatisé par ce qui s’est passé.

Son quatrième procès en 2022

Âgé d’à peine 20 ans, le prévenu compte 7 mentions à son casier judiciaire. Surtout, il en est à son quatrième procès de l’année. Dans l'obligation de trouver un travail à l'issue de ses dernières condamnations, il explique aux enquêteurs qu’il ne cherche pas d’emploi pour se consacrer à ses enfants. Des enfants qu’il n’a pas vus depuis un an. 

"Il a une réalité à géométrie variable. Au début, il nie. Il finit par avouer lorsqu’on lui met sous le nez les éléments de la procédure avant de charger son acolyte. On a une victime plus fragile que les autres, mais au moins elle se lève le matin pour travailler" argue la procureure. Elle requiert une peine de 175 heures de travaux d’intérêt général (TIG) et l’obligation de dédommager la victime. 

Me Bruno Raffi va se saisir de cette réquisition, axée sur la réinsertion, pour défendre son client qu’il a pourtant bien secoué durant le procès. "Mme la procureure a bien dit ‘à l’égard’ et non ‘contre’. C’est ce dont il a besoin. Il a besoin d’égard vis-à-vis de sa personne. Car s’il n’en a pas envers lui, il n’en aura pas pour les autres. Mais il doit comprendre que cette clémence qui lui est faite, c’est la der des der", prévient-il.

Les juges seront moins indulgents que le Parquet et le condamnent à 10 mois de prison et 180h de TIG. Il doit également dédommager la victime à hauteur de 1000 euros pour le préjudice moral.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par valeo le 22/06/2022 18:46

S'il existe des casiers judiciaires vierges, le sien a fait plusieurs tournantes.

2.Posté par Alain97 le 22/06/2022 18:57

Justice gentillette

3.Posté par Mamadou le 22/06/2022 19:06

Payer 1000 euros ! On peut rêver !

4.Posté par Papapio, "Pére Amor" le 22/06/2022 19:11

Être Père au JAF (Juge Affaires Familiales) c.est 20ans de sanctions lourdes et saisies €€€ pour 90% d.entres eux....

Cherchez l.erreur !?!
Il vaut mieux être bandit voyou à répétition hein, ça coute vachement moins cher qu.être COUPABLE DE GENRE au TGI...

5.Posté par Zamal a la tête le 22/06/2022 21:34

Where is Brian ?? Brian is in the kitchen nnnoooo Brian is in jail 😂

6.Posté par non mais le 23/06/2022 06:28

ala band juge la taille fo un zistis Come en Amérique dan 20 ans koma va fé réfléchi 2 3 don lo espèces graine tige pou fé acheve di ali braque un banque la zistis va fé a ou un bisous si lé ki

7.Posté par lavérité le 23/06/2022 10:02

Brian ou,Braaiianne , mais je me rappelle plus de quelle "intelligente" série télé çà sort ??.

8.Posté par Atterré le 24/06/2022 13:21

Encore une raclure de bidet ! ! !

9.Posté par Atterré le 24/06/2022 13:22

Ou plutôt un résidu de capote !
Je vous laisse le choix !

10.Posté par kikadisa le 25/06/2022 13:07

bon san na pouin mansonz !!!

11.Posté par Jean Claude le 26/06/2022 11:08

Dommage que comme dans beaucoup de pays, notamment en Amérique centrale, on ne donne pas les noms complets des personnes concernées... Ça en calmerait quelques-uns par craintes de représailles...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes