Océan Indien

Ravalomanana quitte la réunion du sommet d'Addis Abeba

Mercredi 4 Novembre 2009 - 15:18

Ravalomanana quitte la réunion du sommet d'Addis Abeba
A peine commencé, déjà mouvementé. Le sommet d'Addis Abeba, qui doit permettre à Madagascar de sortir de la crise avec la nomination des différents postes de la transition, a démarré hier. Marc Ravalomanana, président déchu de la Grande île, a quitté la salle de réunion dès le premier jour. Il exige la présence de l’ancien président mozambicain, Joaquim Chissano, lors des négociations.

Les pourparlers ont repris vers 22h30, une fois Joaquim Chissano arrivé à la table des négociations, et devraient se poursuivre aujourd'hui, toute la journée. 


Lu 1030 fois



1.Posté par darkalliance le 04/11/2009 15:54

Il exige ... : mais il n'aura rien du tout - qu'il reste en exil à perpétuité !

2.Posté par Kirikou-MD le 04/11/2009 19:37

Mais.....
IL Y EN A ASSEZ de ces prises de position à l'emporte-pièce !
Qui ne font qu'apporter de l'huile sur ce FEU qui se répète depuis des lustres...

Quand les malgaches arriveront ils à ENFIN fédérer leurs énergies ???
Quand arriveront ils à VIVRE ENSEMBLE ???

Nous "connaissons" de longue date cette lourde Histoire des guerres tribales, claniques, jusqu'à familiales... parce que nous en sommes les malheureux exemples !

Nous connaissons (parce que nous en sommes les malheureux exemples aussi) cette gangrène que constitue la corruption pyramidale (du sommet à la base), et pourtant nous "comprenons" cette perpétuelle lutte pour la survie qui poussent les plus faibles...

Pour en finir... il n'y a que l' ÉDUCATION.
La démocratie ne passera QUE par l'Éducation et la Culture.

On n'est pas encore rendus !
Mbolatsara.


3.Posté par AdyGasy-SystemD le 05/11/2009 17:12 (depuis mobile)

Addis-abeba risque d'accoucher d'1 souris... ou pire, d'1 carte à PUCE BIOMETRIQUE en cadeau de Noel de Papa Kouchner!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues