Océan Indien

Ravalomanana porte plainte pour "coup d'Etat"

Vendredi 21 Janvier 2011 - 11:35

Ravalomanana porte plainte pour "coup d'Etat"

L'ex-président de Madagascar, Marc Ravlomanana, a porté plainte auprès de la justice malgache contre les auteurs présumés du "coup d'Etat" qui l'a évincé du pouvoir en mars 2009.

Mercredi dernier, Marc Ravalomanana, qui vit actuellement en exil en Afrique du Sud, a déposé plainte avec constitution de partie civile auprès du Doyen des juges d'instruction contre "les auteurs et complices du coup d'État de mars 2009", indique un communiqué du cabinet de l'ancien président.

"Cette plainte fait suite aux aveux du lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina, qui a reconnu s’être rendu coupable d’attentats et de complots en vue de détruire ou de changer le gouvernement", explique le communiqué. Le lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina avait déclaré en janvier 2010 avoir reçu de l'argent pour participer à un coup d'État. Ce dernier est actuellement en détention préventive après une énième tentative de coup d'État déjouée en novembre dernier contre Andry Rajoelina

"C’est une plainte contre le peuple qui s’est révolté en 2009"

En mars 2009, sous la pression de la rue, Marc Ravalomanana s'était retiré du pouvoir et l'avait transmis à un directoire militaire pour le confier à Andry Rajoelina, opposant de longue date de l'ex-président et actuellement président de la HAT (Haute Autorité de Transition).

"Marc Ravalomanana a déposé une plainte contre X et contre le lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina, c’est le droit de tout citoyen (…) Il appartient au juge d’instruction de décider s’il faut mener une enquête ou pas, a expliqué la ministre de la Justice Christine Razanamahasoa, c’est une plainte contre le peuple qui s’est révolté en 2009. Elle n’aura aucune influence sur notre détermination à résoudre la crise et à avancer vers le processus électorale".

Cette année, des élections présidentielle, législatives et communales doivent se tenir dans la Grande île, mais contestées par la communauté internationale qui continue d'appeler "à un processus plus consensuel et inclusif".
Julien Delarue
Lu 2149 fois



1.Posté par Tintin à Mada le 21/01/2011 15:12

Comment parodier Madagascar? je pense que cest impossible...

2.Posté par RH le 21/01/2011 15:30

Contenu de la plainte sur :

3.Posté par Gajik le 22/01/2011 13:46

Hi Hi ! dommage que le ridicule ne tue pas, on serait enfin débarrassé d'un PDG millionnaire en fuite, comploteur contre son propre pays, grâce à l'argent volé et à l'aide des circuits Chissano de la drogue.

4.Posté par RH le 22/01/2011 19:36

Complément d'information en rapport avec la plainte :
Voir le manuscrit " Chronologie d’un Coup d’Etat Par le Cdt Charles depuis Tsiafahy 14 janv 2011 "
en pièce jointe et à vous de juger !

5.Posté par Gajik le 22/01/2011 22:03

Un officier compromis dans un coup d'Etat, qui revisite la réalité à sa façon, incarcéré et en attente de jugement pour avoir failli causer mort d'homme, (putsch qui n'a pas réussi grâce à l'intervention ferme et mesurée du Premier Ministre Vital), qui revisite la réalité à sa façon, que voilà un texte digne de confiance !

Aucune preuve bien entendu. Par contre, un texte éminemment diffusé jusqu'ici par un des derniers propagandistes survivants de Ravalomanana dont RH alias relai.

Un type aussi connu et entouré des trois "mouvances", n'aurait donc même pas les moyens d'acheter les surveillants pénitentiaires si peu payés, comme les achètent régulièrement les condamnés et prévenus riches, (on se souvient de Mamodtaki qui sortait à l'hôtel en week-end ...) afin de communiquer avec des avocats... Il serait obligé d'écrire ses lettres à la main et EN FRANCAIS (!) et de les faire sortir en cachette ?

Qui va croire que cette opération orchestrée par les trois mouvances, réduites à quelques militants, soit de bonne foi ?

Cet officier a ses avocats qui peuvent très bien le rencontrer et publier pour lui tout ce qu'ils veulent dans la presse, mais leur couardise fait qu' il se sent obligé de faire sortir des lettres à la presse en cachette. Pourquoi ? et pourquoi en Français (avec la traduction d'une phrase en Malgache, ce qui prouve qu'il ne s'adresse pas aux Malgaches. Il est certain que son texte est déjà diffusé en anglais sur les sites pro-ravalo, africains et autres. Cà fait partie des plans habituels des tentatives récurrentes de déstabilisation depuis deux ans. Avec là, un amateurisme et une naïveté apparents mais calculés afin de créer un "évènement" médiatique.

En fait, c'est pour créer une ambiance de persécution (il n'a pas droit à la parole, le pauvre officier !) à destination de la presse internationale du lobby pro Ravalo. Ils ne savent plus quoi inventer désormais pour bloquer le processus de démocratisation en cours duquel ils se sont exclus eux-mêmes par leur extrémisme irraisonné. Leur attitude reflète l'attitude lunatique et psychorigide de leur financeur et Maître.

Ce dernier joue le même jeu en déposant plainte même aussi contre ce colonel, afin de bien se démarquer de la manoeuvre ... Les idiots et les naïfs seulement (et les étrangers qui ne savent rien de la ralité malgache) vont croire que le colonel et Ravalomanana et ses sbires n'ont eu aucun contact entre eux. Ce Ravalo, il s'entoure vraiment de médiocres conseillers en stratégie !

Espérons que les gens (évidemment un sur deux est un karana, le bouc émissaire traditionnel. Ailleurs ce sont les Chinois, avant c'étaient les Juifs ...) mis en cause dans ce texte vont déposer à leur tour une plainte telle que le paquet se rajoutera aux autres chefs d'inculpation.

Il a déjà gagné une inculpation de plus pour avoir fait sortir des documents sans autorisation du Juge d'Instruction et entraine dans cette affaire des surveillants ripoux.

RH, c'est gentil de nous donner des infos aussi fiables, merci, sincèrement merci.

Note :
Vous êtes privilégié, vous, vous arrivez à donner ici des liens actifs. Chapeau, nous sommes nombreux à ne pas pouvoir le faire. Faut-il une habilitation ?

6.Posté par Gajik le 22/01/2011 22:46

Précision importante rapportée par Rolly Mercia (La Vérité, proche des progressistes de la Transition :

Cette lettre de Charles Andrianasoavina n'a pas été écrite de sa main ! Attendons déjà donc de savoir s'il l'a écrite lui-même ou pas avant même de donner foi ou non à ses dires, c'est le minimum de prudence.

Enfin, je ne peux que vous retranscrire ici ce que dit en fin de son article de ce jour, Rolly Mercia et qui revêt une saveur particulière :

" .../... le cours de l’Histoire ne peut jamais être effacé : le 17 mars 2009, ce dernier (RAVALOMANANA) s’est présenté, de lui – même et sans être menacé par qui que ce soit, devant la caméra de la Télévision nationale pour annoncer au grand public qu’il a décidé, par voie d’Ordonnance, de transférer les pouvoirs à un Directoire militaire. Et, encore sans ayant fait l’objet de la moindre menace, il s’est enfui en Afrique du Sud, via le Swaziland.

Une lettre de… démission

Dans le dessein de conforter matériellement sa décision, le même ex - Chef d’Etat, à la queue entre ses jambes, n’a également pas manqué de remettre en mains propres à Tiebélé Dramé, émissaire d’alors des Nations unies, l’original de cette Ordonnance pour être remis à qui de droit. Autant de preuves qui, probantes et irréfutables, revêtent une valeur indéniable par rapport aux fameuses lettres d’aveu indiquées être écrites par Charles Andrianasoavina. De toutes les façons, ce qui est vraiment comique, pour ne pas dire ridicule, dans tout ceci, c’est que, dans sa plainte et son communiqué, Marc Ravalomanana a accusé, en premier lieu, Charles Andrianasoavina d’avoir perpétré ce « coup d’Etat » contre lui. Formulé autrement, en guise de « remerciements et de cadeaux de bonne Année » pour lui avoir refilé une « preuve » qu’il croit être « probante et irréfutable », Marc Ravalomanana a saisi le Doyen des Juges d’instruction pour, en premier lieu, viser à ce que Charles Andrianasoavina écope de la… perpète. Une telle pratique qui, si chère au laitier d’ici qui est devenu un chocolatier là – bas, porte un nom : ingratitude ! Quoi qu’il en soit, s’il y a une personne qui doit être sévèrement condamnée par la Justice, c’est Marc Ravalomanana. Cet énergumène qui, jusqu’à ce jour, continue d’écrire une lettre drapée de l’armoirie officielle de l’Etat malagasy et du titre de « Président de la République de Madagascar ». Alors que, outre l’Ordonnance de transfert des pouvoirs qu’il a signée, il a également signé, le 17 mars 2009, une lettre de… démission de son poste de Président de la République. Une lettre qui, depuis, est « jalousement » gardée secrète dans un coffre – fort, quelque part sur la planète…
"
Rolly Mercia

7.Posté par relai le 24/01/2011 01:21

Une des questions actuelles est de savoir comment le « Putschiste, apprenti dictateur » pourrait-il de se dépêtrer, et des charges et du procès qui l’attend ? A moins que, face à des kalachnikovs, il y ait « déni de justice ».

Il y a ces aveux circonstanciés de son principal complice -il y en a beaucoup d’autres- Charles Andrianasoavina, publiés partout, écrits par lui-même ou pas (il aura l’occasion de confirmer ou pas verbalement devant le juge). Voilà, peut-être, un débat !!! Pour ceux qui se gaussent déjà de l’absence de preuves, il y a là un indéniable faisceau d’indices que tout juge digne de ce nom ne peut négliger, encore moins, ignorer.

Alors place au juge !!! Bien que l’omniprésent « citoyen réunionnais JLG », comme d’habitude, se pose déjà en champion de la justice malgache.

Mille excuses, RH, mais, cette fois seulement, je dois signer ce post en « alias RH », pour faire plaisir au paranoïaque JLG. Il lui en faut peu. Il ne faut pas contrarier un fou… Alors Joseph ? Content ?

8.Posté par Gajik le 24/01/2011 22:33

La bise, ma couille !

9.Posté par yrdaz le 09/02/2011 23:48

Si on ne regarde que le bout de son nez, on réagit en disant que c'est ridicule. Mais dans le fond de la plainte, c'est le crime qui était derrière qu'il dénonce car crime il y avait et tous les complots de crimes sont punis de tous les justices du monde. Dites à ces gens incriminés d'allez habiter en france et vous verrez comment je vais leur porter plainte contre torture et vous verrez la réponse du juge. Un crime est un crime pour ceux qui se sont fait miroiter par des billets de 5.OOO arpour faire du oe oe.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >