MENU ZINFOS
Social

Ratenon et l'ARCP déposent des bonbonnes de gaz devant la préfecture


Par Julien Delarue sur place - Publié le Vendredi 22 Février 2013 à 15:37

Ratenon et l'ARCP déposent des bonbonnes de gaz devant la préfecture
Une quinzaine de membres de l'ARCP (Alliance Réunionnaise Contre la Pauvreté) a mené ce début d'après-midi une action symbolique aux portes de la préfecture pour interpeller sur la question du prix de la bouteille de gaz: Pour chaque mois, une bonbonne de gaz a été déposée sur les marches de l'entrée de la préfecture avec le prix que les consommateurs ont dû débourser.

L'idée étant de demander à l'Etat, mais aussi à la Région et au Département, de prendre en charge la continuité de l'aide sur le prix de la bouteille de gaz (1/3 chacun). Jean-Hugues Ratenon a d'ailleurs regretté que le dispositif d'aide mis en place par la Région pour ce produit de première nécessité connaisse un arrêt brutal au lieu d'une sortie progressive.

Le président de l'ARCP est également remonté contre le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel. Jean-Hugues Ratenon avait eu l'occasion d'évoquer ce sujet avec lui à l'époque où il était porte-parole socialiste pour les DOM-TOM. Victorin Lurel lui aurait assuré alors que ce n'est pas aux collectivités de payer les aides sur le prix de la bouteille de gaz mais à l'Etat... Jean-Hugues Ratenon constate aujourd'hui, avec amertume, que le ministre refuse d'inclure la bonbonne de gaz dans la liste du bouclier qualité-prix.

Après avoir déposé une motion en préfecture, le président de l'ARCP aurait obtenu l'engagement d'une rencontre avec un représentant de l'Etat prochainement.




1.Posté par Encore lui le 22/02/2013 14:43

il ne manquerait plus que ces bouteilles soient pleines et que quelqu'un en fasse péter une !!

Rattenon arrête ton char

2.Posté par La Réunion en alerte rouge gaz le 22/02/2013 14:46

Le cyclone "Gaz" se renforce et se rapproche de la Réunion.

Le cyclone "Gaz" risque de provoquer des dégâts sociaux explosifs dans la population civile déjà durement éprouvée par la crise.

3.Posté par Si le gaz part... le 22/02/2013 14:48

Les bombonnes de gaz risquent fort d'exploser à la figure de nos politiques complètement dépassés !

4.Posté par WQS le 22/02/2013 15:00

il aurait du amener son gros l'auto devant les grilles pour réclamer un plein gratuit ! LoL !

5.Posté par PAT974 le 22/02/2013 15:13

pat974
Lors des mouvements du port, n'y avait-il pas une centaines de bouteilles pleine qui avait étés volés d'une station service Tam....
L'AR.... ramènent les consignes au Préfet.
Certains étaient déjà au courant du retrait de la subvention de la région et du retour au prix normal de la bouteille de Gaz. 22€. Il y a dix mois la bouteille coutait 21€50

6.Posté par rud le 22/02/2013 15:23

trajectoire déjà calculer:
1 créer une association d'aide et faire connaitre mon nom
2 faire le buzz le plus souvent possible, des que freedom annonce quelque chose
3 attendre une élection et dire a tous ceux qui touche en 1an mon salaire du mois "vote po mwin"
4 une fois installer je m'en met plein les poche

7.Posté par non le 22/02/2013 15:44

Mais ce fauteur de troubles gagne sa vie comment ?? il devrait être aux fers !!

8.Posté par Biloute le 22/02/2013 18:44

Manifester devant la préfecture contre une augmentation de 7 euros de la bouteille de gaz et avoir les moyens d'acheter un paquet de cigarettes par jour à 7 euros, y a de quoi se poser des questions sur les motivations de certains !


9.Posté par Ptipiment974 le 22/02/2013 20:34

Bien vu biloute...., tout cœur avec toi

10.Posté par Mario le 22/02/2013 20:54

Encore une opération "bidon", du zorro Réunionnais.
Il faut qu'il fasse parler de lui à tout prix et les médias lui facilitent le travail.
Aucun homme politique ne bénéficie autant de faveurs actuellement de la presse et de la télé.
Et ces emplois verts qui ne travaillent pas et passent leur temps à manifester tous les jours.
Les contrats aidés doivent 'ils servir à faire de la politique ?
Les dirigeants de ces associations doivent'ils manipuler ces employés ?
La Réunion bato fou, oussa Ratenon y veut rale à nou !!!

11.Posté par racaille le 22/02/2013 22:37

alors c'est les même personne qui manifestent pour les emploi vert, les même personnes pour le pier cul trop chère, pendant ce temps qui travaillent pour eux et surtout comment est payé leur leader. Alé demain nous va connaître. Continu out combat ratenon alon fer ensamb'

12.Posté par françois le 22/02/2013 22:38

la justice protège ce mec ou quoi?

13.Posté par n o e le 23/02/2013 07:35

On peut même dire qu'il est "gazé" ce mec à la gomme !

14.Posté par Queuille le 23/02/2013 10:00

réponse à françois : ce qui fait "monter" M. Ratenon c'est l'incurie et le j'm'en foutisme de la très grand majorité des politiques (surtout PS et UMP).
Si ceux ci faisaient leur job comme ils l'ont promis et comme ils sont grassement payés pour le faire M. Ratenon serait un parfait inconnu.

L'exception c'est Thierry Robert, je ne suis pas une inconditionnelle de ce qu'il fait, mais au moins lui travaille pour les Réunionnaises et Réunionnais et pas pour sauvegarder un parti politique.
C'est pour ça qu'il est très attaqué.

La politique ne consiste pas à faire taire les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent (Henri Queuille)

15.Posté par nonturate le 24/02/2013 02:06

A post 14: ne soyez pas naïf!! Tout le monde sait que ce type travaille pour un parti politique agonisant.
Au fait, les autorités ont-elles retrouvé les "emprunteurs" de bouteilles de gaz à la station du Port?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes