MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ratenon comme Paul Vergès et Élie Hoarau !!!


Par Forces de gauche Réunion - Publié le Vendredi 23 Septembre 2022 à 06:50

Après les échecs de la gauche à la présidentielle et aux législatives de juin 2022, il est clair que le programme porté par Mélenchon concernant le pouvoir d'achat est rejeté par le Président Macron et le gouvernement Borne !

Après une folle semaine de débat à l’Assemblée nationale, le projet de loi Macron-Borne sur les mesures concernant le pouvoir d’achat a fini par être voté le 21 juillet 2022. Toutes les propositions présentées par l’opposition furent rejetées. La seule victoire consensuelle est la déconjugalisation pour l’AAH (allocation adulte handicapé). 

Macron-Borne nous font payer chèrement notre vote pour Mélenchon au premier tour de la présidentielle et pour RN au deuxième tour, ainsi que l'élection des députés (es) NUPES aux législatives dont six à la Réunion. Or les Outre-Mer ont voté pour le pouvoir d’achat, l’augmentation de salaire, des petites retraites, du RSA, de l’AAH et pour une allocation d’autonomie pour la jeunesse. 

Lors de leur conférence de presse du jeudi 22 juillet 2022, les députés ultramarins évoquent une crise sociale sans précédent qui va s'installer sur leurs territoires et craignent des débordements de la population qui souffre de l’injustice sociale. A situation exceptionnelle, une solution symbolique s’impose :  une démission de Jean-Hugues Ratenon serait un acte politique fort il doit prendre exemple des camarades feu Paul Vergès et Elie Hoarau actuel Président du PCR.  En 1987, quand le gouvernement de Jacques Chirac, par un texte de loi, a voulu remettre en cause l’égalité sociale inscrite dans la loi du 19 mars 1946, de retour à La Réunion les camarades Paul Vergès et Élie Hoareau démissionnent de leurs mandats. 

Jean-Hugue-Ratenon pourrait-il le faire ? Comme celui qui fût son mentor feu Paul Vergès, il entrerait dans l’histoire ! 

Non écouté par Macron-Borne- Le Maire, donc rien sur le pouvoir d’achat, sur l'augmentation des salaires, sur le blocage des prix, sur la baisse de l'essence, pour les petites retraites, pour la jeunesse et les étudiants sur les allocations d’autonomie, pour la fonction publique territoriale et hospitalière, pour les bénéficiaires du RSA.

Tout est donné aux 1% des plus riches de la société française : pas de taxe sur les superprofits. Par conséquent, il faut créer un choc dans l'opinion publique, voire même un séisme politique à La Réunion et mener une vraie bataille politique pour le pouvoir d’achat comme par le passé avec le COSPAR. Élu à la région, Jean-Hugues Ratenon n’aura pas de problème de pouvoir d’achat.  De plus comme il a bénéficié du soutien et des voix de Marine Le Pen dans la cinquième qui aujourd’hui roule avec Macron : 78 députés(et) RN sur 89 ont voté la loi du pouvoir d’achat Macron, il pourrait trouver un compromis avec LR (la droite) et le RN de Marine Le Pen afin de voter les propositions sociales ultramarines de la NUPES. Sinon alors, toutes celles et ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen à la Réunion se sont fait rouler dans la farine car leurs problèmes de pauvreté, de logement, de santé, d’éducation et d’égalité sociale vont augmenter. L’avenir devient très sombre mais le combat contre la vie chère continue.

Jean Paul Panechou
Didier Dupont
FGR - Forces de gauche Réunion.




1.Posté par Midiaou le 23/09/2022 08:15

billet pou fé ri la guél. Ratenon Vergès ? Himalaya Trou de toilette sèche!

2.Posté par JANUS le 23/09/2022 09:17

Génial, la Gauche frappe sur la Gauche ☺☺☺

Où se place l'intérêt des réunionnais dans tout cela ☺☺☺

On voit bien qu'en Politique, une seule chose compte ... L'intérêt personnel de nos élus ☺☺☺

3.Posté par Atterré le 23/09/2022 09:29

Le choux pané est indigeste !

4.Posté par TRIPLEFACE le 23/09/2022 10:14

Kan on sert à rien on s'en va ! ...A part si bien sur i serv seulement zot intérêts perso ou komunotaire ! I étonnerai a moin ke li va fé kom son mentor, sauf bien sur si néna dotre zintéret en jeu !

5.Posté par La République le 23/09/2022 11:12

Arrêtez de donné de l importances a se monsieur qui saute sur une occasion quand il y a un évènement qui faire sa critique
Comme son mentor de la lfi

6.Posté par Omarie le 23/09/2022 15:01

Ce n'est pas la démission d'un député qui changera quelque chose. A quoi cela servirait ?
En quoi cela constitue "un acte symboliquement fort" ? Par contre, si une majorité de parlementaires se décidait à le faire ensemble, là ce serait effectivement un acte fort et plus que symbolique.
D'ailleurs, pourquoi ce ne serait pas au chef de l'Etat ou au gouvernement qu'on demanderait de démissionner ?

Rappelons qu'un député siège à l'Assemblée Nationale au sein d'un groupe. Il n'est pas seul.
A ce titre, Il peut, d'un commun accord les autres membres, intervenir au nom du groupe, afin de questionner le Gouvernement. Il peut faire des propositions de lois, approuver les lois ou s'y opposer. Son pouvoir (si on peut parler de pouvoir) s'arrête là.

Les députés ne font pas partie de l'exécutif. Il est nécessaire de le souligner car souvent, les gens confondent les rôles. Un député n'a pas de pouvoir de décision comme un maire par exemple.
Au sein de l'Assemblée, il porte la voix du peuple qui l'a élu. Si le gouvernement se refuse à entendre cette voix et si le peuple n'est pas content, l'acte fort serait que le Peuple arrête d'être patient, qu'il se mobilise et qu'il descende dans la rue pour clamer son mécontentement.

Après tout, la plupart des avancées sociales ont été obtenues de cette manière grâce aux luttes des travailleurs, du monde syndical, soutenues par les forces de progrès. Y a plus qu'à !

7.Posté par A mon avis le 23/09/2022 16:29

@ 6.Posté par Omarie
La démission d'un député ne sert en effet à rien;

Si tous les députés d'un groupe démissionnent, cela n'a guère plus de sens, car de nouvelles élections partielles auront lieu, et le parti qui a vu ses députés démissionner risque d'y perdre des plumes lors des nouvelles élections partielles.

La plupart des avancées sociales ont été obtenues de haute lutte en effet. Mais le contexte actuel est bien différent de celui des époques de mobilisation par les forces de progrès :
- les syndicats, creusets des idées progressistes et des luttes sociales et sociétales, sont en perte de vitesse, et sont boudés par le plus grand nombre.
- les partis politiques prétendument "de progrès" sont à court d'idées et de leaders fédérateurs
- l'extrême droite aux idées réactionnaires, nationalistes et autoritaristes a le vent en poupe tant en France que dans l'U.E. et même au niveau international.

Les révoltes populaires ont aussi porté des dictateurs au pouvoir. Les leaders des partis populistes savent parfaitement utiliser à leur profit la détresse du peuple en souffrance. Et c'est davantage dans ce contexte que nous vivons actuellement.

8.Posté par Omarie le 23/09/2022 21:52

@7. Posté par A mon avis

Votre constat est sans appel. Il ne laisse pas beaucoup de perspectives.
C'est vrai, le contexte est différent à bien des niveaux des grandes luttes menées notamment ici à La Réunion.
Mais face à une situation économique et sociale qui se dégrade de plus en plus, l'immobilisme est une forme de renoncement.

L'hôpital est sous perfusion.
Les personnels soignants sont éreintés. L'école se délite. Les vocations se font rares dans le secteur de la santé comme dans l'enseignement : conditions de travail difficiles, salaires insuffisants, manque de considération et de soutien des hiérarchies, de l'Etat.

Et dans le privé, ce n'est pas mieux.
Certains secteurs d'activités comme l'hôtellerie, la restauration et d'autres peinent à recruter à cause de bas salaires et des conditions de travail difficiles. Les salariés en ont assez de se faire exploiter.

Le coût de la vie augmente à une vitesse étourdissante, les salaires, eux, sont toujours au point mort.
Le plus grand nombre de familles peine à joindre les deux bouts. Et cela va aller de mal en pis. On nous dit "fini l'abondance" ! L'abondance de qui ? de quoi ?

Bref, tout va mal. Quand tout va mal, il faut trouver des solutions. Et la solution n'est pas d'attendre que cela se règle tout seul. Ne rien faire c'est laisser faire. Laisser faire, c'est se résigner et c'est cela le pire.

9.Posté par Ambroisine le 24/09/2022 00:21

"Est-il vrai que des retraités français vivent avec 8 euros par jour pendant que des étrangers perçoivent 950 euros sans avoir cotisé?"
c"est un article sur MSN via libération.On peut le trouver facilement sur d'autres médias.
Il me semble que beaucoup de réunionnais vivent avec cette somme, peut etre un peu plus entre 300euros et 400euros???
j'avais un proche 78ans, sur notre ile qui vivait avec 450euros/mois.

10.Posté par A mon avis le 24/09/2022 11:48

@ 9 Ambroisine
C'est Jordan Bardella du RN qui a affirmé ces propos trompeurs et mensongers sur BFMTV

Libération dans "checksNews" démontre la fausseté des propos de Jordan Bardella (RN) coutumier du fait d'opposer les Français aux étrangers, et ainsi attiser la haine !

https://www.liberation.fr/checknews/est-il-vrai-que-des-retraites-francais-vivent-avec-8-euros-par-jour-pendant-que-des-etrangers-percoivent-950-euros-sans-avoir-cotise-20220923_OTFVBCL7NZBEFPTJG5MI6FYLFQ/

11.Posté par A mon avis le 24/09/2022 12:02

@ 8.Posté par Omarie
Malheureusement, on ne peut être que d'accord avec votre constat.

Les solutions ??
Les syndicats déjà affaiblis par le manque d'adhérents, se "bouffent le nez" , les partis politiques se tapent dessus autant que les leaders battent leurs femmes, les manifs spontanées type "gilets jaunes" ont montré leur inefficacité, etc...

Le pire est certainement devant nous, car le problème le plus urgent est celui du dérèglement climatique qui ne peut se régler efficacement à l'échelle internationale.

Alors comment voulez vous qu'on s'entende à l'échelle internationale, quand, seulement à l'échelle d'un département, on n'est pas capable de s'entendre sur un projet politique commun ? Quand les querelles d'égo passent avant l'intérêt général ?

Dans le monde, une personne meurt de faim toutes les 4 secondes !

12.Posté par Omarie le 24/09/2022 16:27

@11. Posté par A mon avis

Bien sûr, il n'y a pas de solutions miracles mais qui ne tente rien n'a rien.
Dans notre démocratie, nous avons encore le droit de faire grève et de manifester. Cela ne durera peut-être pas éternellement, alors pourquoi s'en priver ?

Les syndicats, bien qu'ils aient des divergences, savent aussi s'unir quand la situation l'exige.
En temps de crise, l'intérêt collectif a toujours eu le dessus sur les querelles et les batailles d'égo.
Il est vrai que la mobilisation n'est pas facile, le principal frein étant la pression de l'entreprise sur les salariés (contrats précaires, chantage à l'emploi...). Malgré cela, dans le secteur privé, les mouvements sociaux n'ont jamais cessé même si tous ne bénéficient pas de la même couverture médiatique.

Pour ce qui est du mouvement des "Gilets jaunes", certes, il s'est avéré inefficace en terme de succès pour les revendications mais il l'a été suffisamment pour maintenir en haleine des foules de manifestants et mettre le gouvernement sous tension pendant plusieurs mois, lequel gouvernement n'a pas trouvé d'autre moyen de réagir que par une féroce répression. N'eût été l'arrivée du covid qui a interrompu, de facto, les hostilités, personne ne peut dire comment cela se serait terminé.

Aujourd'hui, avec tous les problèmes qu'on connaît, aggravés par l'inflation, rien ne dit que cela ne va pas recommencer.

Evidemment, la problématique du climat doit être au cœur de toutes les priorités. Cependant, les préoccupations et les grandes difficultés auxquelles les citoyens sont confrontés au quotidien, ne peuvent être traitées à la légère ou ignorées comme c'est le cas depuis un certain temps.

13.Posté par Davidgoliath le 24/09/2022 17:14

Les démissions de Paul Vergès et Elie Hoareau en 1987 était une petite manoeuvre du PCR car les députés ont été élus en 1986 au scrutin de liste proportionnel. Les suivants sur la liste ont été députés sans nouvelles élections. Or, les suivants sur la liste étaient Laurent Vergès et Claude Hoareau. En définitive Vergès et Hoareau furent remplacés à l'assemblée par Vergès et Hoareau.

14.Posté par Omarie le 24/09/2022 18:44

@11. Posté par A mon avis

Petite correction à mon post 12 :

Au paragraphe relatif aux Gilets jaunes, veuillez svp, lire :
" [...] mais il a été suffisamment coriace pour..."

15.Posté par Omarie le 24/09/2022 20:30

@10. posté par A mon avis

Vous faites bien d'apporter cette précision.

Effectivement, certains peuvent dire n'importe quoi sur une chaîne de télévision ou autres médias, peu de gens iront vérifier les déclarations.

Tout est bon pour alimenter les polémiques et les réseaux sociaux s'en donnent à cœur-joie.
Les meutes sont prêtes à sauter sur la moindre proie. Ainsi se distille le venin de la haine.

Aujourd'hui, n'importe qui peut tenir des propos calomnieux, harceler, jeter en pâture la vie privée des personnes. Ce qui peut avoir de terribles conséquences, notamment parmi les jeunes et les personnes fragiles.

Il serait grand temps, si ce n'est pas trop tard, de mettre un frein à tout ça et faire faire en sorte qu'une certaine déontologie soit appliquée.

16.Posté par A mon avis le 25/09/2022 11:58

@ 12.Posté par Omarie
Il est possible, sinon probable que des mouvements tels que celui de gilets jaunes recommencent en réaction à l'augmentation du coût de la vie avec la flambée du coût de l'énergie et le l'inflation des prix.

L'existence de ce type de mouvements est la conséquence de l'affaiblissement des syndicats qui ont vu le nombre de leurs adhérents chuter, de telle sorte que ces organisations ne sont plus représentatives de l'ensemble des travailleurs.

Les "gilets jaunes" n'ont été qu'une manifestation d'un "ras le bol général", mais sans organisation, sans leaders, ni revendications bien définies. Les manifestants hétéroclites non encadrés (à l'inverse des manifs organisées par les syndicats) ont été plus ou moins noyautés par des groupuscules extrémistes de toutes obédiences et infiltrés par des casseurs.
Avec la pandémie, les manifs "gilets jaunes" ont évolué en manifs antivax aux accents complotistes.

Et pour couronner le tout, la répression par une police violente à l'excès qui s'est discréditée auprès de la population.
Bref, rien de positif dans tout cela.

Et si Jupiter est descendu dans l'arène pour entamer un dialogue avec les Français et provoquer des réunions de débats sur la situation sociale, il n'est pour autant descendu de son piédestal !
Beaucoup de palabres sans résultats tangibles.

17.Posté par A mon avis le 25/09/2022 12:00

@ 13.Posté par Davidgoliath
Très intéressante et éclairante précision !
Et qui en dit long sur le "sacrifice" des démissionnaires !

18.Posté par A mon avis le 25/09/2022 16:32

@ 15.Posté par Omarie

Les propagandistes de fausses nouvelles ne reculent devant rien en matière de désinformation !

https://www.liberation.fr/checknews/la-propagande-anti-ukrainienne-diffuse-des-fausses-unes-de-charlie-hebdo-pour-sen-prendre-a-zelensky-20220924_RHXPC7BQ2FD5DKNUMM2L2O5U3U/

19.Posté par Loblad le 26/09/2022 07:03

@15 « Il serait grand temps, si ce n'est pas trop tard, de mettre un frein à tout ça et faire faire en sorte qu'une certaine déontologie soit appliquée. »
Par exemple en signant de votre vrai nom. L’anonymat est une plaie.

20.Posté par Gramoun la di le 26/09/2022 12:11

@19

Parce que vous, bien sûr vous signez de votre vrai nom. Dans ce cas, vous aurez mieux fait de prendre un pseudo.

21.Posté par A mon avis le 26/09/2022 15:47

@ 19.Posté par Loblad
La plaie, c'est les trolls de votre espèce !

22.Posté par Omarie le 26/09/2022 17:50

@19. Posté par Loblad

Heureusement que l'anonymat est permis parce qu'il y en a qui se serait déjà retrouvé au Tribunal pour insultes, propos diffamants, non respect de la vie privée des gens et propagande d'idées racistes et xénophobes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes