MENU ZINFOS
Communiqué

Ratenon: "Le rachat de la SIDR par la SNI est un coup d'État"


Alors que les salariés de la SIDR sont entrés en grève ce lundi, Jean-Hugues Ratenon réagit au rachat du bailleur social par la SNI. Voici le communiqué du député, qui estime qu'il s'agit d'"un coup d'Etat" :

Par N.P - Publié le Lundi 11 Décembre 2017 à 18:17 | Lu 2722 fois

Depuis ce lundi, les salariés du bailleur historique de la Réunion sont entrés en grève pour exprimer leurs inquiétudes quand à leur avenir et à celui de leur société. Pas seulement eux, mais aussi des milliers de locataires

Et il y a de quoi être inquiet.

Le rachat des parts de l'État par la société nationale immobilière se fait dans la plus grande opacité.

Des informations comme la réduction des effectifs, (confirmé aujourd'hui par le directeur de la SIDR: 30 suppressions de poste par an)des mutualisations de service, sur des facturations de service faites depuis la métropole,.... circulent et se vérifient jour après jour. La SIDR ne renouvellerait plus les contrats avec les artisans pour la réalisation de travaux dans les logements, mais aussi pour l'entretien, le gardiennage, la sécurité. L'ordre devant venir de Paris. Ce sont les entreprises réunionnaises qui vont trinquer.

On est en droit de s'interroger sur le silence de notre classe politique. Comment peuvent ils accepter de brader un des piliers du lien social à la Réunion?

Il est question là de la disparition de l'identité de la SIDR;

Cette affaire ne mériterait elle pas une assemblée extraordinaire de toutes les instances de la Réunion?

Faut il rappeler que beaucoup de Réunionnais s'identifient à la SIDR;  Que 80% des locataires sont pauvres?

La politique de gros bénéfices, de logements inadaptés à notre climat, la vétusté grandissante du parc de logements, la volonté de transformer la SIDR comme simple agence de la SNI est inacceptable.

Il se dit par ailleurs que pour réduire les coûts du personnel, les départs à la retraites ne seraient plus remplacés, on pousserait certains employés à partir à la retraite même s'ils n'ont pas le nombre d'annuités; et le pire c'est qu'il serait mis en place une politique de mobilité...

Pas une mobilité locale, mais nationale.

Va t-on une nouvelle fois faire une « déportation » de Réunionnais dans des agences en métropole?

Enfin, quand au prix de cession: selon mes informations, l'État et la SNI se seraient mis d'accord sur un prix de vente de la SIDR de 47 millions d'euros alors qu'elle serait estimée à 2 milliards d'euros comprenant le capital social, le foncier et les logements.

Un pacte d'actionnaires aurait été conclu avec l'État. Il confère à la SNI, encore minoritaire pour l'instant dans le capital social, des droits de votes pour les questions de gestion.

Un cadre d'objectif aurait été aussi conclu : l'État aurait fixé comme objectifs  à la SNI : une rationalisation des coûts, la constitution d'un socle commun de gestion, le développement de la mutualisation et de favoriser la mise en réseau des sociétés immobilières des DOM.

Un cadre taillé sur mesure pour la SNI.

Les statuts conventionnels et les accords collectifs sont fortement menacés.

La représentation syndicale locale risque de disparaître au profit des organisations syndicales au niveau du Groupe en métropole.

Et depuis la loi travail de Macron, un accord de Groupe peut se substituer à un accord d'entreprise.

C'est Paris qui va tout décider.

Devant la gravité de ce dossier, je demande audience au Président du Directoire du groupe SNI à Paris,
je salue l'initiative des syndicats, je soutiens les salariés dans leur juste combat; j'appelle à l'amplification de cette grève à la SIDR, dont je condamne les propos méprisant de son directeur qui qualifie les inquiétudes des grévistes, de «plaisanterie de garçons de bars »!!! Moi je pense plutôt que ce sont les gros zozos qui vont trinquer dans les grands salons parisiens sur le dos des Réunionnais.

Je souhaite que tous les élus de la Réunion soient solidaires de ce combat.

Jean Hugues RATENON
Député de la Réunion





1.Posté par babar run le 11/12/2017 18:44

Fé péter zen-igue

2.Posté par Insoumis le 11/12/2017 20:23 (depuis mobile)

Trop camaraderie dans le partage des marchés de la sidr. Les responsables des travaux festivent avec nos soi-disant petits artisans. Arrêtons l''''hypocrisie! Concurence deloyale avec l''argent public. A bon entendeur

3.Posté par Pierre Balcon le 11/12/2017 21:30

Et qui étaient à la manœuvre au Ministère des Outre Mers quand cette vente des parts de l'Etat dans les SIDOM ( catégorie de société d'économie mixte créée sur le fondement d'une loi de 1946 à laquelle appartient la SIDR ) a été actée , à partir de juin 2016 ?.

Mme Pau Langevin puis Mme Bareigts .

Le Quotidien , qui a pris en charge la propagande de la seconde , plutôt que de nous servir en feuilletons de basses flagorneries, serait bien avisé de demander à l’intéressée ce qui l'a conduite à soutenir cette opération .

4.Posté par Satanas et diabolo le 11/12/2017 22:30

N'importe quoi le JHR.. la SNI sait au moins gérer ses actifs.. pas comme la SIDR et autres nids à malfaçons nombreuses dans les offices HLM de la Réunion.

Il serait bon que les députés maîtrisent un tantinet leur dossier avant que de proférer des propos qui les décrédibilisent..

rdv le 15 JHR..on verra si tu viens à la Préf.. Hâte de t'entendre..

5.Posté par Marie le 12/12/2017 10:37

Pauvre Ratenon maintenant qu'il est de "l'autre côté" il faudra qu'il discute ou se met aux méthodes de ces copains élus......! seul contre tous.......!

6.Posté par Le Taliban. le 12/12/2017 11:48

Le père fondateur Michel Debré doit se retourner das sa tombe.
Car créole un jour, créole toujours.

7.Posté par Le Rényoné le 12/12/2017 13:02

"C'est Paris qui va tout décider. "

LOL. M. Ratenon découvre que les hommes politiques réunionnais ne sont que des hommes de paille gracieusement rémunéré et que tout se décide à Paris.

Cela à toujours été comme cela et tant que le peuple réunionnais continuera à se faire duper par ce système colonial 2.0 cela ne changera pas.

Pour que cela change c est simple, la corse, les kanak, les Antilles, la Guyane, la Polynésie etc; nous montres la voie à suivre.
Création immédiate d'un parti politique transpartisan demandant l'autonomie de gestion et la possibilité de faire des lois péi. On laisse les prérogatives régaliennes à l'Etat français et on s'occupe de gérer notre pays avec les aides européennes et françaises.
C est la seule solution pour que la Réunion change mais comme le peuple pense qu'autonomie= indépendance, la réunion restera ce département catastrophique en terme de chômage et de misère avec des élus qui cris contre Paris mais son trop content d'aller faire des voyages à Paris en première classe. N'est pas M. Ratenon.

Pour l'autonomie de La Réunion immédiatement.

8.Posté par justedubonsens le 12/12/2017 13:23

Je constate que comme d'autres, Ratenon est entrain d'enfler. Est-ce le stress ou la "cantine" de l'AN serait-elle trop nourrissante ? En tous les cas souhaitons que la grenouille ne devienne pas aussi grosse que le buffle ! (lol)

9.Posté par kersauson de (P.) le 12/12/2017 15:56

ratenon
pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

10.Posté par Marc le 12/12/2017 17:42

4. Ce qui ne change rien au problème: il n'empêche que leurs produits seront infiniment plus chers sur un marché qui n'a pas vraiment besoin de ça. Sans compter, effectivement, la gestion du personnel qui promet de grands moments...

11.Posté par JORI le 12/12/2017 21:53

Je ne vois pas pourquoi la SNI ne renouvellerait plus les contrats avec les artisans pour la réalisation de travaux dans les logements, mais aussi pour l'entretien, le gardiennage, la sécurité. En revanche elle pourra possiblement découvrir les magouilles locales!!. MDR

12.Posté par PS : pourquoi? le 13/12/2017 06:50

3.Posté par Pierre Balcon le 11/12/2017 21:30

En effet, bonne question à poser au PS à l'origine de la vente. Pourquoi?

Maastricht et ses 3 % imposant des économies et obligeant à trouver des recettes?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes