Courrier des lecteurs

Ras le bol du drapeau rouge à Boucan !

Mardi 6 Août 2019 - 11:51

Le tableau est désormais symbolique de la plage de Boucan : bientôt midi, beau soleil, mer calme, peu ou pas de vagues. Pourtant personne dans l’eau, et une plage quasiment vide.

Pourquoi ? Parce que les filets de protection anti-requins ne sont pas en place, comme d’habitude. Alors drapeau rouge, et baignade et activités nautiques interdits. Et c’est comme ça quasiment tous les jours depuis près de deux ans, suite à la destruction par la houle du grand filet installé par la société Seanergy. 

Que le maire de Saint-Paul n’ait pas été capable de trouver une solution pérenne depuis deux ans, c’est déjà un comble. Le filet miniature amovible qu’il nous a "vendu" en octobre 2018 comme solution temporaire (sic) ne peut être installé dès lors que la houle dépasse 1 mètre. Inutile de vous dire que pendant l’hiver austral, avec les trains de houle qui se succèdent, c’est "mort"….

Mais que ce petit filet ne soit même pas installé alors que la mer est calme voilà qui est scandaleux. Il y a pourtant des gens qui ont été formés et qui sont payés pour ce faire, avec l’argent du contribuable : les agents de la CISAN (cellule d’intervention et de surveillance des activités nautiques).

Résultat des courses : des spécialistes de la pose des filets dont on finit par se demander : « Ils sont payés à quoi faire ? ». Et des MNS à Boucan qui eux sont payés à se morfondre et se tourner les pouces toute la sainte journée. Au final, des équipes démotivées et beaucoup d’argent gaspillé, celui du contribuable.
 
Le principe de la gratuité et du libre accès aux plages situées sur le domaine public a été repris par la loi littoral en son article 30, devenu L. 321-9 du code de l'environnement, qui dispose :

 « L'accès des piétons aux plages est libre sauf si des motifs justifiés par des raisons de sécurité, de défense nationale ou de protection de l'environnement nécessitent des dispositions particulières. L'usage libre et gratuit par le public constitue la destination fondamentale des plages au même titre que leur affectation aux activités de pêche et de cultures marines. (…) ».

En application des principes généraux du droit, c'est la liberté de se baigner - et de pratiquer des activités nautiques - qui l'emporte sur l'interdiction. 

L’interdiction est donc censée être l’exception. A Boucan elle est devenue la règle, par la grâce de Monsieur le Maire…..
 
L’article L.2213-23 du code général des collectivités territoriales dispose : 
« Le maire exerce la police des baignades et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage avec des engins de plage et des engins non immatriculés. Cette police s'exerce en mer jusqu'à une limite fixée à 300 mètres à compter de la limite des eaux. (…) Le maire délimite une ou plusieurs zones surveillées dans les parties du littoral présentant une garantie suffisante pour la sécurité des baignades et des activités mentionnées ci-dessus. Il détermine des périodes de surveillance. Hors des zones et des périodes ainsi définies, les baignades et activités nautiques sont pratiquées aux risques et périls des intéressés (…) ».

La mise en place et le maintien de zones de baignade et d’activités nautiques accessibles au public toute l’année n’est donc pas pour le maire une simple possibilité laissée à sa libre appréciation mais bien une obligation légale.
 
La circulaire ministérielle n° 86-204 du 19 juin 1986, adressée aux préfets et relative à la surveillance des plages et lieux de baignade d'accès non payant, dispose en son article 2.1.3 sur les "emplacements aménagés à usage de baignade" : 
« Il faut rappeler aux maires qu'une baignade une fois classée dans cette troisième catégorie, ne peut être déclassée sans un motif grave qu'il vous appartiendra de contrôler. Vous devrez éventuellement vous substituer à l'autorité municipale pour faire ré-ouvrir cette baignade indûment interdite ».
Alors question : qu’attend le préfet ?
 
Car il est trop facile d’accuser la houle, les délais d’étude des filets, voire même les fameux requins. Cela fait des années que ça dure cette comédie et on en est toujours au même point.
 
Mettre le drapeau rouge, c’est la garantie pour la commune d’être tranquille : plus personne dans l’eau, plus de problèmes, personne pour déposer plainte, une paix royale !
 
Alors M. le Maire, vous aviez parlé d’un nouveau grand filet pour 2018, puis pour 2019. Maintenant c’est pour 2021 à ce qu’il paraît.
Et pourquoi pas AVANT les municipales ? Ce serait au moins la preuve que vous vous souciez réellement des désidératas de la population, que vous en avez quelque chose à faire du tourisme et de l’attrait du public pour la mer, la baignade et les activités nautiques.
 
Qu’en pensez-vous ?
Didier DERAND
Lu 1013 fois




1.Posté par Nono le 06/08/2019 13:16

Cela fait des années que ça dure cette comédie et on en est toujours au même point.

Heureux de voir que Mr Dérand fait le même constat qu'OPR, même s'il y'a désaccord sur la gestion du risque requin.

2.Posté par klod le 06/08/2019 17:53

tiens NoNo, post 1, deviendrait il sage ? il était évident que des "amoureux de l'océan" , dont je suis , et dont M. Dérand est, regrette amèrement les restrictions dues à cette triste "crise requin" .

maintenant , effectivement "il y'a désaccord sur la gestion du risque requin."...

mais bon , si chacun arrête les diatribes manichéennes genre : "c'est la foote à la réserve"

peut être arriverons nous à un consensus sur la gestion du "risque requin" c'est pas encore gagné .

3.Posté par Couillonisse le 06/08/2019 18:37

https://www.zinfos974.com/Une-mauvaise-farce_a34122.html

Et dire qu’en 2011 un certain Arnaud (Nono?) disciple d’opr condamnait les drumlines... ils font sourire les spécialistes en mousse des requins

4.Posté par Zoreiland le 07/08/2019 07:45 (depuis mobile)

A qui la faute ? Urbanisation ? Réserve marine. Dans les années 80-90, on allait se baigner sans pb maintenant c est filet et encore .. on paie en plus des mns pour surveiller une plage vide ...

5.Posté par polo974 le 07/08/2019 09:54

"L'accès des piétons aux plages est libre ..."

ben, oui, on est libre de circuler à pied sur la plage. Aucun problème de ce coté.

pour ce qui est des lieux de baignade surveillés, je suis sûr qu'il y a quelques endroits de la côte de st Paul qui sont ouverts à la baignade.

une circulaire n'a rien de réglementaire, c'est juste une précision, explication d'un texte, si une circulaire introduit un aspect réglementaire, elle sera considérée comme nulle. donc s'y référer n'a pas grande valeur, mais quand même:
""" Il faut rappeler aux maires qu'une baignade une fois classée dans cette troisième catégorie, ne peut être déclassée sans un motif grave qu'il vous appartiendra de contrôler. """
genre les baigneurs se font bouffer par les requin ? ? ? c'est assez grave comme motif, non ? ? ?


au passage, pourquoi ne vous battez-vous pas contre les drapeaux triangulaires rouge avec un requin dessus qui eux, sont totalement illégaux ? ? ?

6.Posté par Nono le 07/08/2019 11:16

@2 Tiens, Klod a t-il appris à lire (à défaut d'écrire) ? Je te signale, mon brave garçon, que la défense de l'accès du public à l'océan est depuis toujours le cheval de bataille d'OPR, avec 'Rend a nou la mer' ou la manifestation interdite (procès à venir), raillés ici même par les défenseurs des requins et les "petites mains".


@3 "Arnaud" = "Nono" parce que ça se termine par "no". Mamie zinzin, tu es comme à ton habitude d'une intelligence et d'une sagacité à couper le souffle.

7.Posté par Lesseps le 07/08/2019 17:05

Vive la montagne...

8.Posté par Couillonisse le 07/08/2019 18:39

@ Nono le neuneu: un commentaire sur l’article de ton pote ?

9.Posté par polo974 le 08/08/2019 12:16

7.Posté par Lesseps le 07/08/2019 17:05

""" Vive la montagne... """

Eh oui, la Réunion, c'est une belle montagne sortie de l'eau au milieu de nulle part...

10.Posté par klod le 08/08/2019 18:12

mon "bon " nono , post 6................... tout ce que je dis c'est stop aux comiques qui se croivent "espécialistes" et qui beuglent : "c'est la fooooooooote à la réserve" .................. c'est ici à la run et nul par ailleurs , hélas , l'ile intense ?

a ce titre , beaucoup plus "enrichissant " de lire M. Dérand que certains "espécialistes" ex surfeurs , nouveaux polticos ( on ne se refait pas , ou si peu ....) qu'on ne nommera plus ..................

11.Posté par klod le 08/08/2019 18:25

pour continuer sur les "commentaires" sur le "bon nono ", post6 ,

on rappellera que la RUN , mon ti péi , est surement , le seul endroit au monde ou des "comiques élus" qui n'y connaissent rien à "la mer" ( on ne peut pas etre élus et connaitre la mer , pour sur , mais quand meme ! ...............) ont stoppé les subventions à une réserve marine avant de "reprendre" conscience........... triste run !


c'est surement du au point zodiacal ou vernal d'une conjoncture entre "élus ignorant de la mer" et "ex surfeurs en mal de reconnaissance politique" , ca va ensemble .................. et c'est à la run et nul par ailleurs .

vive le parc national , vive la réserve marine puisqu'il faut protéger Mère nature à défaut de "culture traditionnelle" la protégeant . avec des améliorations certes , mais quand meme , vive la nature, faute de "tradition " !

12.Posté par Thierrymassicot le 10/08/2019 00:21

Klod, my friend!!! Just for one time, tu déraisonnes..Tu sais pertinemment que cette gabegie est due et uniquement due aux méchants zoreils, ces foutus colons ..

La seule solution, pour régler ce problème de poisson c'est de faire allégeance à M.Nativel (pas Babouck, l'autre) et surtout aux océanographes locaux, à Monsieur le Maire Joseph Sinimalé de leur octroyer de fait toute latitude pour régler "la crise requin" 200 kg de cyanure chaque semaine dans le lagon largué au large de St Leu à marée montante..Idem à la passe de l'ermitage 6 heures plus tard......On va y arriver à faire trempette, don't worry!

13.Posté par klod le 10/08/2019 19:19

yes Thierry , "don't worry , be happy" selon le nativel et ses suiveurs : " c'est la foooote à la réserve" , c'est à la run et nul par ailleurs : 'l'ile intense" riche en "espécialiste ex surfeurs , nouveaux polticos" .....................

il me semble que les seuls "spécialistes " à pouvoir se prononcer sur les "causes et effets " de la "crise requin" soient les biologistes marins ou les tenants d'une connaissance "intuitive " de la mer ( y a pas que les "scientifiques qui savent .......!) , nativel n'est ni l'un , ni l'autre, ca se saurait ! ..................

meme le "didier robert de la reugion " a momentanément stoppé les subventions à la réserve sous les pressions des "rapporteurs de voix" à la nativel, cela doit être unique au monde : stopper des subventions à une réserve marine mais bon , à la run , rien de surprenant ............. : ,

vision à court terme , comme d'hab chez nos grands "politicos péi" .................. ................. triste politicos , triste RUN .

des usagers de la mer , prés des cotes ou au large ................... ? !


bon week l'ami Thierry !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Décembre 2019 - 14:43 Quand la RATP et la SNCF sabordent la France !