MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Racket des étudiants infirmiers de Bellepierre


Par Un étudiant infirmier dégoûté et sans doute bientôt expulsé. - Publié le Dimanche 6 Mai 2012 à 10:22 | Lu 4266 fois

Racket des étudiants infirmiers de Bellepierre
Cela fait bientôt trois ans qu'une matière enseignée en première année à l'institut infirmier de Bellepierre connaît un taux d'échec de 75%. Vous pouvez travailler comme vous voulez seule une poignée de personnes valident cette option avec tout juste la moyenne. Certains repassent cette matière depuis trois ans !

Allons directement au problème : l'intervenant. Cette personne, qui a un avis sur tout même sur ce qui ne concerne pas sa matière, ne se remet pas en cause face à l'échec de trois promotions successives. Certains diront que l'élève n'a qu'à travailler plus. Peut être... Mais c'est sans compter sur la stratégie de cet intervenant. Après l'échec d'une centaine d'élèves a sa matière, il fait passer une annonce dans laquelle il propose des cours de soutien. C'est là qu'on découvre le pot aux roses ! Les cours sont payants ! A 25 euros de l'heure faites le calcul pour une centaine d'étudiants !

Les cadres formateurs s'en foutent et la directrice garde le silence. La directrice de l'IFSI cautionnerait-elle cette pratique ? De toute façon nous ne sommes pas à la première injustice dans cet institut. Entre la maltraitance des étudiants infirmiers lors de certains stages, les expulsions arbitraires parce qu' "on se plie pas" à la règle c'est à dire fermer sa bouche, entre la toute puissance des formateurs... Rien de nouveau sous le soleil toutes les promotions ont connu ces souffrances et comme toujours les élèves souffrent en silence.





1.Posté par Jack Karrity. le 06/05/2012 11:01

Mais donnez des noms ! ! !

Sous forme de parabole si vous pensez qu'on les gommera au montage, et nous (du moins ceux du milieux) saurons qui sont les pourris !

Et nous le ferons savoir autour de nous.

2.Posté par Ex-irts le 06/05/2012 13:01

C'etait pas mieux il y a quelques années dans la boutique d'en face, irts de saint-benoît alors qu'en basse Normandie le régime est tout autre. komander déor !!!

3.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 06/05/2012 22:13

Et c'est pire à St Pierre...sans aller dans le "racket" , c'est à la tête;

4.Posté par Communication Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers le 07/05/2012 00:38

Bonsoir à tous !

Je fais partie du bureau National de la Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers. Serait-il possible que nous entrions en contact afin de soutenir tous ces étudiants ?

Associativement !

Jonathan CATINAUD
Vice-président en charge de la communication à la FNESI
communication@fnesi.org

5.Posté par Une maman en colère le 07/05/2012 16:08

La loi du silence... Se taire et se plier aux règles et aux menaces d'expulsion... C'est un cadre idéal pour de futurs soignants... Entre les matières qui sont devenues de vraies terreurs pour les étudiants, entre les stages qui sont mal vécus parce qu'il y 'a de la maltraitance... Il faut se taire. Et si les étudiants osent parler, ils deviennent tout de suite des éléments perturbateurs ou des personnes qui sont jugées comme trop paresseuses pour la théorie ou trop fragiles pour les stages...
Ce n'est pas grave, nos étudiants vont sortir des sous de leur propres poches pour payer des cours de soutien à l'école pour enfin valider cette matière, nos étudiants vont repartir en stage où ils ont été humilié(es) pour enfin le valider!

Si vous n'avez pas honte, moi j'ai honte pour vous.

6.Posté par Une étudiante anonyme le 08/05/2012 08:53

Enfin notre maltraitance nos souffrance et notre burn out est enfin reconnu, on a en permanence une épée de Damoclès au dessus de la tête et nombre d'étudiants souffrent en silence franchement combien pleurent ou sont à la limite de la dépression, combien se font humilier sans rien dire car à la moindre remarque il y a le conseil de discipline derrière. J'ai hâte d'en finir et cette formation d'infirmière dont rêve tant de jeunes filles dont j'ai moi même rêvé le passeport pour ce beau métier (cette formation) je ne la conseillerai à personne et surtout pas à ma fille qui me dit souvent "maman quand je serai grande je veux faire infirmière comme toi" du moins pas dans le contexte actuelle!

7.Posté par Laloupe le 08/05/2012 14:41 (depuis mobile)

La magouille date pas d'aujourd'hui a l'ifsi. Certain passe les concours et ne sont pas pris, tandis que d'autres qui sont les enfants de Pierre-Paul-Jack sont admis sans aucune difficultés. Et le CHU cantionne ce type de comportement...tant qua certain prof qui se prenne pour des sauveurs du monde, qu'ils regardent bien en face des yeux leur majeur et qu'il se le mettent bien profond là où je pense. Band'de'naz

8.Posté par payet le 09/05/2012 09:55

Ce courrier ne m'étonne pas. Et encore ce qui est dit n'est rien par rapport à ce qui se passe à l'IFSI depuis déjà de nombreuses années. Tous les étudiants ne sont pas à pied d'égalité pour le concours et il parrait urgent qu'un audit extérieur mette en lumière toutes les magouilles possibles dans l'organisation de ces formations et mette en place des procédures qui ne permettent pas aux formateurs actuels de pouvoir choisir ceux qui vont gagner un emploi dans la secteur de la santé selon leur gentillesse mais selon leurs compétences.

9.Posté par Bonbon le 09/05/2012 10:42 (depuis mobile)

........... C'est beau la vie pour les grands et les petits, cependant cycle de la vie c'est une vrai arnaque à lifsi. S'il vous plaît aidez nOus , c'est un appel à l'aide :0(

10.Posté par Hollande le 09/05/2012 16:23

C'est une honte, déjà que la sélection au concours est difficile, si la formation devient sélective mais où va t-on?
MOI Etudiante infirmière je n'ai pas fait médecine à l'université
MOI Etudiante infirmière je n'ai pas suivi de cursus scientifique
MOI Etudiante infirmière je ne suis pas plus stupide qu'une autre
MOI Etudiante infirmière j'en veux autant que les autres

Alors même si au yeux de certains, nous chipotons, croyez moi que lorsque l'on repasse la matière 4 fois déjà c'est qu'il y a un souci quelque part... Regardez donc nos devoirs et j'espère que l'on vous fera parvenir une copie, a bon entendeur.
Au fait BONBON té trop fort

11.Posté par Pierre le 10/05/2012 12:02

Je suis vraiment outré par ce que je viens de lire...
Depuis quand on joue avec la santé des étudiants...
Depuis quand on refuse de protéger ses étudiants...
De la maltraitance en stage, cela existe, malheureusement, et dans tous les domaines d'études.
Mais préserver et protéger les étudiants, n'est-ce pas une responsabilité de l'école?
Le burn out, la dépression... la solution est d'exiger que les étudiants poursuivent leur stage dans l'endroit où ils ont été maltraités? Doivent-ils sacrifier leur santé pour à leur tour, soigner celles des autres?
Je suis vraiment outré...

Alors message à ces étudiants qui souffrent, quand vous avez alerté l'école de ce qu'il se passe dans votre stage, faites constater votre état par un médecin, que ce soit un médecin traitant ou un médecin du travail. Si l'école exige que vous poursuivez votre stage dans ces conditions, parlez-en autour de vous, n'hésitez pas à en parler aussi à l'association qui représente vos droits...
Faites vous entendre. Si les médecins constatent qu'effectivement, vous avez subi de la maltraitance et que cela s'est répercuté sur votre santé et que votre école ne veut rien entendre; si cela se repasse mal dans votre stage et que cela met en péril votre santé, n'hésitez pas à vous rendre auprès de la maison de justice de votre ville.
L'école est prévenue que vous avez été maltraités, l'école ne fait rien = non assistance en personne en danger. Tout simplement.
Nous parlons de santé, nous parlons d'études, nous parlons de diplome...
Un harcèlement moral peut avoir des conséquences très graves sur la santé...

Cela est inhumain de ne rien faire face à de la maltraitance psychologique. Surtout dans une école où l'on est censé apprendre à soigner.

Bon courage à tous...

12.Posté par Paul le 11/05/2012 11:53

Un tissu de mensonge sans fondement, des attaques gratuites, c'est bien triste!!!!!! Utilise IMRAD la prochaine fois et vérifie tes sources c'est un conseil pour la suite de ta carrière car tu fais vraiment peur comme personnage toi.

13.Posté par Prune le 12/05/2012 14:07

Je suis profondément déçue de la polémique qui sort de ça!!!! La personne qui a écrit cet article , ne s'est pas bien renseignée!!! Tous ses propos sont diffamatoires!!!
Je fais partie de ce groupe d'étudiants , qui sont allés voir cet intervenant pour lui demander de nous faire des cours particuliers pour cette matière!!! je dis bien que, ce sont nous qui sommes aller voir cet intervenant!!! Ce n'est pas l'intervenant qui nous a proposé ses cours!!!
Voyant l'utilité de ces COURS PARTICULIERS, nous l'avons proposé par soucis d'équité à l'ensemble des étudiants !!!!! ERREUR, puisque que certains ne savent pas apprécier l'opportunité qui leur sont proposés!!!
Alors ou est le racket là dedans puisque que nous étions demandeurs de ces cours???
Je tiens à souligner que le tarif annoncé dans cette article est aussi erroné!!!!
Ahhhh bravo les gens!!! Avant de porter de tel propos, renseignez-vous!! C'est tellement facile de salir les gens!

14.Posté par Zoignon le 28/05/2012 11:52

J'ai jamais eu autant de haine pour un prof

15.Posté par Zoizo le 18/06/2012 18:41

Bon, à un moment donné, faut arrêter de déconner! Oui j'ai été dans la même situation à devoir passer le devoir jusqu'en session 3 et aujourd'hui je l'ai validé: le secret c'est le travail! Faut arrêter de dire qu'on comprend pas, faut se mettre à bosser et puis c'est tout. Après concernant le concours: alors même si lé vrai qui choisi la tête, zot ferait pas pareil si zot t bien placé dans l'hopital? Ou ve di a moin que si ou c Monsieur untel ou Madame untel avec une grosse influence, ou voit out marmaille po trimé ou sa pa fai un cozé po fai rent' a i...?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes