Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 8 mars 2019

Vendredi 8 Mars 2019 - 07:10

"Un nouveau marché à risque" titre en une ce vendredi le Journal de l'île, qui revient sur l'explosion des ventes de haschisch, skunk, ecstasy ou encore cocaïne dans l'île. Interrogé par le média, le responsable du service addictologie du CHU de St-Denis, le Dr David Mété, parle de "culture d'instantanéité" des nouveaux consommateurs pour expliquer ce "succès".

À l'occasion de la journée de lutte pour  les droits de la femme, Le Quotidien consacre sa une du jour à ces "femmes de l'ombre" qui "par leur engagement, leur action, leur vie quotidienne, luttent à leur façon sans le savoir parfois pour les droits des femmes".


 

FAITS-DIVERS

Un homme a été condamné hier par le tribunal correctionnel de St-Pierre à un an de prison dont six mois ferme pour s'être fait passer pour un policier auprès de clients de prostituées. L'homme les avait menacés en leur indiquant que le recours à la prostitution était une infraction et que s'ils ne voulaient pas passer en jugement, il fallait qu'ils règlent une amende. Au total, il aurait empoché pas moins de 1500 euros grâce à son stratagème.

30 demandeurs d’asile en partance pour La Réunion ont été arrêtés peu avant leur départ au Sri Lanka. Les gardes côtes sri-lankais les ont interceptés à 150 km des côtes du pays. Ils ont été ramenés vers le port de Galle au sud-ouest du pays. 

POLITIQUE

C'est une information du Journal de l'île. Le média rapporte dans son édition du jour que la sénatrice Nassimah Dindar a perdu hier son procès pour diffamation contre le média. En marge de l'affaire de sa villa du Bas de la Rivière, la parlementaire s'estimait victime "d'attaques malveillantes" de la part du JIR. "Hier, le président a indiqué que notre collègue avait fait preuve de bonne foi dans son travail. Rien à voir avec la thèse de 'l'animosité personnelle' contre l'élue", écrit le média. Après ce procès, le JIR promet parler encore "longtemps" de cette affaire.  

SOCIÉTÉ

Le préfet de La Réunion, Amaury de St-Quentin, a autorisé, dans une note délivrée le 15 février dernier, le prélèvement de requins-tigres et bouledogues en zone de protection renforcée nous apprend ce vendredi Le Quotidien. Le représentant de l'État s'est basé pour cela sur les observations "confirmées" par le Centre de ressources (Cra). "Amaury de Saint-Quentin note ainsi dans son arrêté du 15 février que 8 des 17 attaques ayant fait des victimes, depuis 2011, se sont déroulées en zone de protection 2A de la réserve", écrit Le Quotidien. Grâce à cette nouvelle mesure, une opération de pêche sera organisée pendant 72 heures après une observation signalée au Cross ou Cra.
NP
Lu 1218 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Juillet 2019 - 06:43 [REVUE DE PRESSE] Mardi 23 juillet

Lundi 22 Juillet 2019 - 06:55 [REVUE DE PRESSE] Lundi 22 juillet