Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 25 octobre 2019

Vendredi 25 Octobre 2019 - 06:16

La presse écrite revient largement sur la deuxième journée de la visite d’Emmanuel Macron dans l’île. Le chef de l’État a ainsi pu se confronter à la colère des Réunionnais (Le Quotidien). Il en a profité pour présenter ses principales mesures jusqu’à la fin de son quinquennat, « mais sans réellement convaincre » écrit le média.

Pour le Journal de l’île, « le compte n’y est pas », notamment sur la question de la vie chère comme sur celle de l’emploi ». « Emmanuel Macron a le plus souvent égrainé mesurettes et annonces réchauffées » indique le JIR.

FAITS-DIVERS

Soirée agitée hier au Port et dans le quartier du Chaudron. Des affrontements ont opposé plusieurs bandes de jeunes aux forces de l’ordre. Dans la cité portuaire, plus de 20 véhicules de la concession Peugeot ont été incendiés selon les chiffres de la presse écrite locale. Au cours de ces affrontements, six membres de la Compagnie départementale d’intervention et un gendarme ont été blessés indique le JIR.

Une joggeuse a perdu la vie hier dans le secteur de Trois-Mares après avoir été percutée par une camionnette. Le drame s’est déroulé aux alentours de 8h. Malgré les soins prodigués sur place, elle n’a pas survécu à ses blessures.

« Les têtes du réseau passeront Noël en prison » (JIR): Onze personnes étaient jugées hier au tribunal correctionnel de St-Pierre pour un important trafic de drogues et importation en contrebande de stupéfiants. Un trafic qui a permis aux prévenus d’empocher la bagatelle de 560 000 euros de bénéfices. « Selon leur niveau d'implication dans le réseau, ils ont été condamnés de dix mois à deux ans de prison avec sursis, avec pour certains l'obligation de soins pour se désintoxiquer », écrit le média.

SOCIÉTÉ

Pendant qu'Emmanuel Macron répondait hier soir en direct aux questions des journalistes d'Antenne Réunion et de Réunion 1ère à la Préfecture, des échauffourées ont éclaté entre des bandes de jeunes et les forces de l'ordre notamment au Chaudron et au Port. Dans la cité maritime,  la concession Peugeot a été prise d'assaut et plus de 20 véhicules ont été incendiés. Au Chaudron, la station-service Engen, le Burger King ainsi que le Jumbo Score ont également été pris d'assaut. Après plusieurs heures d'affrontements, les choses sont progressivement rentrées dans l'ordre.

SOCIAL

Rencontre avortée ce jeudi après-midi entre l'intersyndicale et Emmanuel Macron. Alors qu'Emmanuel Macron avait indiqué être favorable à une rencontre avec les syndicats en fin de matinée, un couac a bouleversé l'organisation de ce rendez-vous.  "On a découvert que les journaux locaux et nationaux ont annoncé que la rencontre était annulée. Et après, les services de l'Élysée communiquent en disant que les syndicats ont refusé la rencontre. La réalité c'est qu'on a refusé la rencontre à 12h20, qu'on a proposé à 14h et ils avaient dit 'ok' ", explique Yvan Hoareau secrétaire général de la CGTR, ajoutant "on est véritablement devant la contre-information".
NP
Lu 1209 fois




1.Posté par Smelly974 le 25/10/2019 07:40 (depuis mobile)

je dirai qu''une seul chose aide-toi le ciel t''aidera
je suis un indépendant je n''ai jamais attendue après qui ce soit président de la république ou conseil régional ou général plus on se repose sur les epaules des autres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Mars 2020 - 06:56 [Revue de presse] Lundi 30 Mars 2020

Dimanche 29 Mars 2020 - 07:48 [Revue de presse] Dimanche 29 Mars 2020