Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 24 novembre 2017

Vendredi 24 Novembre 2017 - 06:33

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 24 novembre 2017
Le Quotidien consacre sa une du jour à cette femme devenue sourde à son accouchement et qui a retrouvé l’ouïe à l’âge de 38 ans. Elle était atteinte d’otospongiose, "un cas fréquent à La Réunion". L’histoire de cette trentenaire à retrouver plus en détails dans Le Quotidien.

Le procès qui se tiendra en février prochain concernant le trafic de drogue à destination de Maurice fait pour sa part la une du Journal de l’île. Il y a quelques mois, 42 kilos d’héroïne avaient été saisis au large de Ste-Rose. 3 Mauriciens et 1 Réunionnaise sont soupçonnés d’être les passeurs de cette drogue entre les îles Soeurs. "Le parrain à la tête du réseau - un certain Toto - a perdu 1,7 million dans l’opération" écrit le JIR.

FAITS-DIVERS

Condamné à 12 ans de prison pour le viol de sa femme survenu en 2014 et de sa nièce entre 2011 et 2014, un Étang-Saléen a vu sa peine être réduite hier en appel. Il n’effectuera que 8 ans derrière les barreaux. Également soupçonné d’agression sexuelle sur sa fille de 4 ans (Le Quotidien), le Sudiste avait été acquitté dans ce volet en première instance. Lors de ce procès en appel, les juges n’ont retenu que le viol sur sa femme, que le détenu avait reconnu.

"Le gardien du labo se dit victime d’une vengeance du Département" (JIR) : Un agent du conseil départemental, avec plus de 30 ans d’ancienneté, accuse la collectivité de "harcèlement" après avoir une victoire judiciaire sur cette dernière pour non-paiement de ses heures supplémentaires. Selon le Journal de l’île, au lendemain de cette victoire, la vie de cet agent "bascule subitement : ses fonctions de gardien sont supprimées". Une "vengeance" estime l’agent qui accuse cette fois ci le conseil départemental de "harcèlement". Un avis partagé par le rapporteur public qui reconnaît qu’il y a bien "présomption de harcèlement". Le délibéré sera rendu dans un mois.

JUSTICE

Ça bouge du côté des avocats. Comme relaté par Le Quotidien, les robes noires du barreau de Saint-Denis, "ont décidé de renouer avec la tradition et les symboles" lors de la passation de pouvoir entre le bâtonnier Chendra Kichenin et son successeur, Me Laurent Payen. Une cérémonie a été organisée jeudi soir dans le salon de l'hôtel de ville du chef-lieu. Le fameux bâton de pèlerin, sculpté à l’image de celui de Saint-Nicolas, saint-patron des juristes a été remis au nouveau bâtonnier.



 
Nicolas Payet
Lu 1634 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 06:32 [REVUE DE PRESSE] Mardi 17 juillet

Lundi 16 Juillet 2018 - 06:23 [REVUE DE PRESSE] Lundi 16 juillet