Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 16 février

Vendredi 16 Février 2018 - 06:53

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 16 février
À la une du Jornal de l’île ce matin, "le policier jouait les macs". Un major en tenue a été placé en garde à vue à Malartic dans l’affaire du réseau de prostitution Rangila.

Le pionnier de la spiruline accuse à la une du Quotidien, "on m’a volé mon projet". Après avoir été une véritable vitrine de l’innovation sur notre île, Stéphane Thébaudin dit se battre "dans une vallée de la mort financière". Il affirme avoir été spolié de son projet dans une filière où la concurrence est acharnée.

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 16 février
Faits-Divers

Une information à retrouver dans le JIR, un policier "mouillé" dans l’affaire de prostitution du quartier Saint-Jacques. Le major d’une cinquantaine d’années en poste à Saint-André a été placé en garde à vue à Malartic hier. Il est suspecté d’avoir protégé le commerce illégal et florissant de Mohamed Salim Rangila. Ce dernier a d’ailleurs été mis en examen et placé en détention hier.

Le "gang des 206", démantelé en septembre dernier après une longue série de vols d’accessoires dans le Sud et l'Ouest, et au terme de plusieurs semaines d'enquêtes, était jugé hier devant le tribunal de Saint-Pierre. Si les cinq jeunes s'en sortent avec du sursis, ils vont devoir passer à la caisse pour réparer les dommages causés. En tout, 18.000 euros à rembourser.

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 16 février
Société

L’affaire des billets d’avion Air Austral surfacturés avec la continuité territoriale se poursuit dans les colonnes du Quotidien. La compagnie ouvre une enquête interne suite aux révélations du journal, tout en continuant à démentir les faits. Pour rappel, Air Austral est soupçonnée d’avoir gonflé les prix sur la vente en ligne de billets d’avions pris en charge par les bons de continuité territoriale.

Stéphane Thébaudin, pionnier de la filière spiruline sur notre île est en colère. Il a fait partie des projets incubés et donc financés par des fonds publics. De la succès story au cauchemar d’une vallée de la mort financière, il y a-t-il eu une fuite de propriété intellectuelle dans les bassins de spiruline? Un dossier à retrouver dans le Quotidien.

Dans le JIR, les pratiques au sein du Centre de gestion de la fonction publique territoriale ont fait l’objet d’un rapport de la Chambre régionale des comptes, révélant ses dérives financières. Avantages indus, recrutements de complaisance, emplois fictifs, l’affaire avait fait grand bruit à sa sortie, en octobre dernier. C'est désormais la justice pénale qui prend le relais. Dix-neuf personnes, dont deux mis en cause, l'ancien président Thierry Vaïtilingom et Sandra Sinimalé ont été entendus, hier, par les gendarmes.
L.G
Lu 1141 fois



1.Posté par noe le 16/02/2018 07:44

On voit que même les flics "hommes" étaient attirés par la maison pas close de Saint Jacques !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Juillet 2018 - 06:39 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 18 juillet

Mardi 17 Juillet 2018 - 06:32 [REVUE DE PRESSE] Mardi 17 juillet