Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 11 octobre

Vendredi 11 Octobre 2019 - 06:52

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 11 octobre
"Costa largue La Réunion" titre le Quotidien ce vendredi alors que la célèbre compagnie de croisières annonce renoncer à ses circuits dans l’Océan Indien pour des circuits plus rentables. La Réunion perdra ainsi une dizaine d’escales et 15.000 touristes potentiels l’année prochaine. Mais pour l’office intercommunal de l’ouest, c’est peut-être aussi l’occasion de rencontrer d’autres opérateurs.
 
À la une du Journal de l’Île, la pilule gratuite pour les mineurs : pour lutter contre les grossesses précoces, douze fois plus nombreuses qu’en métropole, le CHU propose des consultations « contraception » gratuite anonymes, les mercredis après-midi. C’est d’abord un moyen pour ces jeunes d’obtenir des informations sur la contraception qu’ils ne trouvent pas forcément auprès de leurs parents. 
 

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 11 octobre
Faits Divers
Relaxé au mois de février des poursuites pour prise illégale d’interêt, le parquet avait fait appel contre l’ancien adjoint aux finances de la mairie de Saint-Denis. Alain Armand comparaissait de nouveau devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis hier et le verdict sera rendu le 7 novembre prochain. Un an de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende ont été requis à son encontre comme l’indique la presse écrite.
 
Une mère de famille accusée de violence sur son bébé est de nouveau jugée aux assises en appel. La jeune femme a notamment changé de version expliquant cette fois qu’il lui arrivait de laisser son enfant avec des proches. Sa fille avait été hospitalisée à l’âge de deux mois alors qu’elle présentait des symptômes du syndrome du bébé secoué. Aujourd’hui encore, la jeune mère nie les faits comme le relate la presse écrite. Elle avait écopé d’une peine de 6 ans de prison en première instance.

 

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 11 octobre
Société
L’association pour le développement industriel de La Réunion tenait comme chaque année son assemblée générale. Ses adhérents évoquent une année difficile en 2018, en cause notamment l’octroi de mer, les gilets jaunes, ou encore les difficultés auxquelles font face les filières locales. L’Adir compte pour autant sur le développement de la production locale pour offrir de nouvelles perspectives économiques aux Réunionnais indique le JIR.
 
Les propriétaires de terrains sur la savane du Cap La Houssaye espèrent toujours que l’enquête publique en cours soit abandonnée pour éviter leur expropriation dans le cadre de la sanctuarisation de la zone. Ils mettent en avant son classement déjà existant en zone naturelle et leurs différents projets touristiques ou pastoraux, indique le Quotidien. Mais comme l’explique le Conservatoire du Littoral, la savane du Cap la Houssaye a déjà perdu deux tiers de sa surface ces dernières décennies, et pourrait perdre encore si l’on se fie aux futurs projets d’urbanisation.
Charlotte Molina
Lu 1134 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 06:13 [REVUE DE PRESSE] Lundi 14 octobre 2019

Dimanche 13 Octobre 2019 - 06:53 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 13 octobre