Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 10 janvier 2020

Vendredi 10 Janvier 2020 - 06:31

À la du Quotidien de ce vendredi, retour sur l'annulation par le gouvernement de la manifestation Dry January, un concept importé d'Angleterre pour dire stop à l'alcool pendant un mois. Une annulation qui a du mal à passer pour les acteurs réunionnais de la lutte contre les addictions à l'alcool. "Une décision nuisible pour diffuser un message de prévention et d'autorégulation qui aurait pu avoir des effets positifs sur la santé des Réunionnais", écrit le journal.

De son coté, le Journal de l'île consacre sa une du jour à la grogne qui couve au sein de l'institut de la médecine légale de La Réunion, en sous-effectif chronique et qui possède "des équipements en bout de course et des locaux éclatés". "Les praticiens de l'institut de médecine légale de La Réunion ont atteint le maximum de leurs capacités de prise en charge des victimes, vivantes ou décédées", nous apprend le JIR.
 

FAITS-DIVERS

Pour avoir été à l'origine du décès d'une mère de famille de 4 enfants le 11 novembre, un homme âgé d'une vingtaine d'années à été condamné hier à 30 mois de prison avec sursis dont 18 avec sursis. Le 11 novembre 2019,  il part du Port à destination de Sainte-Suzanne pour aller réconforter son amie Jessica qui n'a pas trop le moral. Les deux jeunes gens passent la nuit à discuter et à boire. Au petit matin, ils décident tous les deux d'aller chercher le petit déjeuner à moto, mais sans casque. Quelques centaines de mètres plus tard, c'est le drame: la moto chute dans une courbe, traversant les voies pour finir à l'envers dans un profond fossé. La victime aura eu le temps de se rendre à une habitation voisine avant de succomber à ses blessures.

Le procureur de la République a prononcé une peine de deux ans d'emprisonnement, dont un avec sursis, à l'encontre de la jeune mule parisienne interceptée en novembre dernier avec près d'un kilo de résine de cannabis et 5 000 cachets d'ecstasy en sa possession. Le jeune homme est également condamné à payer une amende douanière de 19 865 euros. Les produits illicites étaient dissimulés dans des paquets cadeaux. Exactement 4905 cachets d’ecstasy, 960 grammes de cannabis et 25 grammes de poudre d’ecstasy, pour une valeur marchande de plus de 100 000 d'euros ont été découverts.

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 10 janvier 2020
JUSTICE

Le contentieux des lotissements Jujubes et Entre ciel et terre n’est pas enterré. Six ans après avoir espéré pouvoir récupérer l'argent de la régularisation des empiétements illégaux, la mairie de la Possession piétine.  
Le 11 janvier 2019, la mairie de La Possession assignait Pierre Vergès devant le tribunal de grande instance de Saint-Denis à des fins de régularisation par voie de justice. La mairie entendait faire valoir le paiement d’une indemnité d’occupation de 1000 euros par mois d’occupation illégale sur la période de 2014 à 2018 et sur 343 mètres carré d’empiètement.
 
Une procédure aussitôt contestée par Pierre Vergès qui considérait alors que la démarche de la mairie était allée bien trop loin puisque, depuis 2012, il n’avait jamais cessé de confirmer qu’il reconnaissait un empiètement involontaire de 63 m2 (en lieu et place des superficies exposées dans l’affaire N°9 du conseil municipal de 2011 (115 m2 d’empiètement) puis lors du conseil municipal de 2014 (343 m2, voir plus bas les deux extraits). Cette assignation en justice par la mairie de la Possession a donc été jugée comme une procédure abusive par les consorts Vergès alors qu'ils avaient démontré que la mairie était dans l’incapacité de finaliser la vente. C'est ce qui a incité Pierre Vergès à se retourner contre la mairie et à réclamer à la collectivité des dommages et intérêts en octobre 2019.
 
 SOCIÉTÉ

Judicaël Mistrin une nouvelle fois dans la tourmente. Le coiffeur/producteur est au coeur cette fois ci d'une nouvelle affaire d'impayés, trois ans après avoir quitté La Réunion sans un mot pour l'île Soeur sans payer ses salariés. Cette fois ci ce sont les employés de son salon de Grand Baie qui ont décidé de déposer plainte pour la même raison. De plus, le matériel promis aux employés a été mis en vente sur Facebook.
Nicolas Payet
Lu 1103 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Janvier 2020 - 06:08 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 19 janvier

Samedi 18 Janvier 2020 - 06:08 [REVUE DE PRESSE] Samedi 18 janvier