Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Samedi 9 juin

Samedi 9 Juin 2018 - 06:06

[REVUE DE PRESSE] Samedi 9 juin
Le Quotidien revient en Une sur le chantier de la Nouvelle route du littoral, Didier Robert annonce que ce dernier aurait pris "un an de retard sur le calendrier initial de livraison". Sur les 48 piliers nécessaires pour surélever la route de la mer, "il n'en reste aujourd'hui plus que dix à poser" et ils devraient l'être d'ici la fin de l'année. Le viaduc n'est qu'à moitié achevé, autrement dit 5 400m de long. Mais le Président de Région confie que les prochaines opérations pourront débuter d'ici début 2019, grâce aux nouveaux matériels fournis par Bois-Blanc. 

Le JIR, quant à lui, dédie sa Une à "la détresse des marins malgaches". Plus de 60 marins embauchés sur les navires de l'armement Enez dénoncent les conditions de vie qu'ils jugent indécentes et précaires. "L'un d'entre eux a porté plainte début mai auprès du procureur de la République", il accuse l'armateur propriétaire des navires de ne pas respecter les salaires minimum. "Ne touchant pas de congés payés, ils ne peuvent pas rentrer voir leurs familles et sont même obligés de récupérer des équipements de protection dans les poubelles de la darse de pêche. (...) Mais c'est pire: ils n'ont pas d'eau courante, de draps et doivent se laver dans un seau." Cependant "Sébastien Camus, président de Réunimer, conteste formellement toutes ces accusations et parle de 'règlement de compte' entre le Comité des pêches et Réunimer", et  entend même porter plainte pour "dénonciation calomnieuse contre son armement". 

Fait-Divers

Le Quotidien revient sur le Saint-Annois, qui a brusquement perdu la vie, dans la nuit de jeudi à vendredi, sur la route du littoral. Emmanuel Rangoulaman a violemment percuté le ladilafé stationné. La machine de déplacement des blocs n'a donc laissé aucune chance de survie à ce jeune de 26 ans, qui a réduit sa Renault Clio en un tas de ferraille. Alors qu'il rentrait d'une soirée dans l'Ouest, l'étudiant roulait en réalité à contre-sens, pour rejoindre sa case à Saint-Anne. La raison est encore inconnue, une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances de l'accident. 

Politique 

"Même s'il ne se juge pas bon communicant... Il communique": Cyrille Melchior, Président du Département, a voulu dresser un bilan après ses six premiers mois de mandat. Il est revenu sur les successives tempêtes tropicales, qui ont fortement impacté les agriculteurs réunionnais et souligne notamment que le Département a su réagir très vite avec une aide de 10 millions d'euros. Il a également abordé le Pacte de Solidarité Territoriale (PST), qui fait partie de ses projets ultimes. 

Fait-divers

Alors qu'il était en garde à vue depuis mercredi, Jean-Claude Marcel, celui qu'on appelle "le gourou" a été déféré hier au tribunal de Champ Fleuri en vue de sa mise en examen pour viols et abus de faiblesse sur huit personnes. A la barre, le Saint-Louisien conteste totalement: "Je suis anéanti par tout ça. Ce sont des personnes que je ne vois plus depuis deux ans", mais tente de se faire tout de même le plus petit possible. "Ce dossier prenant place dans un contexte d'emprise sectaire supposée, parquet et magistrat instructeur ont demandé un placement en détention provisoire", le temps que les investigations se poursuivent. Libre, il a cependant "interdiction de quitter l'île ou de se rendre à Bras-Panon et Saint-André" ou encore "d'entrer en contact avec les témoins et victimes". 

Société 

"30 élèves du collège et lycée de Trois-Bassins vont embarquer l'année prochaine pour un voyage scolaire de 10 jours à Hawaï." Ils rejoindront l'île de Big Island, où se déroule actuellement la spectaculaire éruption d'un volcan, en mars 2019. Ce voyage est rendu possible grâce au partenariat avec le Parc National, car le collège de Trois-Bassins est le seul établissement de l'île à proposer une option "classe Parc national". "Les élèves étudieront par exemple comment Big Island a abandonné la culture de la canne, comment elle gère les flux de touristes sur les éruptions et comment elle gère le tourisme de masse." Ce projet est né il y a 3 ans et a coûté 96 000 euros, dont une grande partie est prise en charge par le Rectorat. Une somme importante doit encore sortir de la poche des parents d'élèves, une action de crowfunding devrait bientôt être mise en place. 
Charline Bakowski
Lu 1984 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 07:02 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 17 octobre

Mardi 16 Octobre 2018 - 07:03 [REVUE DE PRESSE] Mardi 16 octobre