Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Samedi 25 novembre 2017

Samedi 25 Novembre 2017 - 07:04

[REVUE DE PRESSE] Samedi 25 novembre 2017
La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, qui est célébré ce samedi 25 novembre, fait la une de presse écrite péï du jour. Le Quotidien recense dans ses colonnes l’ensemble des manifestations qui ont lieu aujourd’hui dans l’île pour cette "mobilisation générale". Le Journal de l’île, pour sa part, appelle à "briser le mur du silence". Le média est parti à la rencontre du Groupe Violences intra familiales de la gendarmerie.

FAITS-DIVERS

Déjà condamné à 12 ans de réclusion criminelle en première instance pour le viol d’une auto-stoppeuse en juillet 2014, un Tamponnais âgé d’une trentaine d’années a écopé hier d’une peine plus sévère en appel. Sa peine a été alourdie d’un an. Au cours de ce procès en appel, le prévenu était particulièrement "virulent" dans sa défense nous apprend le Journal de l’île, assurant aux robes noires que la victime était consentante pour une relation sexuelle tarifée. Or, la victime a indiqué péniblement à la cour qu’elle avait refusé les avances du Tamponnais, avançant qu’elle avait le Sida pour lui faire peur, mais que cela n’avait pas réfréné les pulsions de son agresseur. N’exprimant aucun remords ni regrets, le détenu n’a pas été acquitté par le tribunal, qui a alourdi sa peine d’une année supplémentaire.

Deux chauffeurs de bus de l’Est de l’île ont été contrôlés positifs à des stupéfiants hier lors d’une opération menée par les forces de l’ordre aux abords des établissements scolaires de Bras-Panon, Salazie, Saint-Benoît,  Sainte-Marie, Sainte-Suzanne et La Plaine-des-Palmistes. Plus de 175 bus ont été contrôlés lors de ces contrôles nous apprend la presse écrite du jour. Hormis les deux chauffeurs contrôlés positifs aux stupéfiants, aucun chauffeur n’a été alcoolisé. Le gendarmes ont tout de même relevé 42 infractions, pour des éléments de sécurité manquants principalement.
 

JUSTICE

Ça bouge du côté des avocats. Comme relaté par Le Quotidien, les robes noires du barreau de Saint-Denis, "ont décidé de renouer avec la tradition et les symboles" lors de la passation de pouvoir entre le bâtonnier Chendra Kichenin et son successeur, Me Laurent Payen. Une cérémonie a été organisée jeudi soir dans le salon de l'hôtel de ville du chef-lieu. Le fameux bâton de pèlerin, sculpté à l’image de celui de Saint-Nicolas, saint-patron des juristes a été remis au nouveau bâtonnier.
NP
Lu 1157 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Juillet 2018 - 06:05 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 22 juillet

Samedi 21 Juillet 2018 - 05:54 [REVUE DE PRESSE] Samedi 21 juillet