Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Samedi 22 septembre

Samedi 22 Septembre 2018 - 06:05

[REVUE DE PRESSE] Samedi 22 septembre
"Le sport n'est pas à la fête", peut-on lire en Une du Quotidien ce samedi matin. En effet, alors que cela devait être la fête du sport, le mouvement réunionnais a décidé de se mettre en grève pour le weekend. Le but est de marquer le coup et de montrer son mécontentement et ses craintes face aux décisions gouvernementales. 

Manu Payet part à la rencontre des Réunionnais en Une du JIR. Sept lecteurs du journal ont été tirés au sort pour passer un moment de complicité avec l'humoriste. Echanges, rires, photos, etc... le tout sans aucun tabou. Lecteurs comme humoriste se souviendront très certainement longtemps de ce moment. 

Fait-divers

Le chef du service néphrologie pédiatrique a été suspendu de ses fonctions depuis désormais quelques semaines. La décision aurait été prise par le directeur du CHU, sans raison aucune. Exerçant depuis une dizaine d'années au CHU, le médecin a demandé des explications et même l'annulation de cette décision devant la tribunal, mais sans résultat.

Société 

C'est la ville de Saint-Paul qui a été choisie hier par le président de Région, pour accueillir la future gare maritime. Didier Robert estime que la baie de Saint-Paul dispose d'un meilleur ancrage. Ce projet, à plus de 50 millions d'euros, ne saura que pousser la commune dans cet élan de nouveau positionnement touristique. 

Société 

"Les professionnels des routes tirent la sonnette d'alarme : ils appellent les automobilistes à une prise de conscience", souligne le JIR. En effet, le nombre de véhicules sur les routes de l'île ne cesse de grossir du fait du développement du parcs auto réunionnais. "Cette augmentation de l'affluence s'explique aussi par des changements de comportements dûs au contexte économique."

Economie 

Les planteurs se sont rendus ce vendredi à la Préfecture, à la demande d'Amaury de Saint-Quentin, pour une nouvelle fois se faire entendre. Accompagnés de représentants de la CGSS, des impôts et du Crédit agricole, ils ont établi un plan d'action qui sera transmis dès le début de semaine à l'Etat, au ministère d'Outre-Mer. Même si les choses semblent aller dans le bon sens, les agriculteurs de la filière canne attendent désormais des réponses concrètes. 
Charline Bakowski
Lu 1150 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 07:03 [REVUE DE PRESSE] Mardi 16 octobre

Lundi 15 Octobre 2018 - 06:59 [REVUE DE PRESSE] Lundi 15 octobre