Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Samedi 10 novembre 2018

Samedi 10 Novembre 2018 - 06:51

[REVUE DE PRESSE] Samedi 10 novembre 2018
Le Quotidien s'interroge "Pourquoi si peu de désamiantage?" Alors qu'un rapport du Ministère des Outre-mer révèle que un logement sur deux est susceptible de contenir de l'amiante. Ce matériau était très utilisé dans les années 70 à 90 mais a cependant un haut pouvoir cancérigène. Le rapport indique également que la filière de désamiantage manque de formations et est victime des surcoûts pour l'évacuation des déchets. 

Retour sur Billy... Deux semaines après avoir échoué, puis dépéri le long du littoral, la baleine juvénile a été incinérée ce vendredi. Bien que le lieu ait été tenu secret jusqu'au dernier moment, Billy a été enterrée dans la savane du Cap la Houssaye, il s'agit d'un terrain du Conservatoire du littoral. L'odeur qui s'est dégagée des containers pendant l'opération était très désagréable. "Il faudra environ 2 ans pour sa disparition et environ 20 à 30 ans pour l'élimination complète du cadavre, os compris", précise le JIR. 

Société

Un premier "oui" a été prononcé en faveur de la Carrière Bois Blanc. Il s'agit de celui de la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites qui s'est réunie hier pour rendre le résultat de la troisième et dernière enquête publique. Cette éventuelle faisabilité du projet doit cependant faire suite à l'avis du Préfet de La Réunion qui devra indiquer si oui ou non la société SCPR est autorisée à exploiter une carrière de roches massives. 

Après avoir donné le nom de "Jasmin", au Piton l'an dernier, c'est au tour du dernier cratère en éruption d'avoir son petit nom. L'observatoire, le Parc et la Cité du Volcan ont décidé de lui donner celui de Daniel Honoré, le poète réunionnais disparu il y a quelques mois. 

Agriculture

L'oignon peï en lèr! L'oignon est omniprésent dans les mets traditionnels réunionnais. Cependant l'oignon peï aimerait se faire sa place et détrôner celle des oignons provenant d'Inde ou de Chine. Après avoir connu une production de seulement 1000 tonnes il y a cinq ans, "actuellement, le marché réunionnais absorbe 8 900 tonnes de ces oignons chaque année", précise le JIR. 

Société 

Le mythique banian de l'Hermitage va finalement être sauvé. Les maires du TCO ont décidé de ne pas l'abattre. "Le coût de ce maintien est évalué à 25 000 euros par an. Des sondages ont été menés afin de vérifier si son système racinaire est très étendu. Ce n'est pas le cas", souligne le JIR. Les 2 500 signatures de la pétition en ligne contre ce projet auront fait leur effet. 
Zinfos 974
Lu 1309 fois



1.Posté par Pas prioritaire la Reunion le 10/11/2018 07:01 (depuis mobile)

Peu de désamiantage à la Reunion : une preuve de plus qui montre que la Reunion n'est pas prioritaire pour la France.

Et nos élus ? Ils ne font.rien si ce n'est ils travaillent pour eux et leur proches : Sinimale, Dindar ( les 2) Didier Robert, Vir

2.Posté par Thomas GILBERT le 10/11/2018 14:02

Ce ne sont pas les maires mais le conseil communautaire du TCO (il y a une différence). Le conseil communautaire est issue de la liste des conseillers municipaux qui ont postulé à cette fonction et qui ont été élus lors des dernières municipales.
Billy a été incinéré, c'est à dire brûlé… à ne pas confondre avec inhumé, mis en terre. Ce qui et le cas, et non pas incinéré.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 07:40 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 18 novembre 2018

Samedi 17 Novembre 2018 - 07:14 [REVUE DE PRESSE] Samedi 17 novembre 2018