Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 26 décembre

Mercredi 26 Décembre 2018 - 06:43

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 26 décembre
Les bébés de Noël font la une du Quotidien ce matin. Ils sont dix nourrissons à avoir vu le jour dans la nuit de lundi à mardi. Pour le journal, les mamans ne pouvaient pas rêver meilleur cadeau !
 
À la une du JIR ce mercredi, les gagnants du jeu « La hotte de Noël de Clicanoo » nous montrent les cadeaux remportés. Le journal titre également sur cette famille de Piton Cailloux qui a perdu sa maison dans un incendie lors du réveillon de Noël. Le couple pense qu’il s’agit d’un incendie criminel, une enquête a été ouverte.

Faits Divers
 
Une enquête a été ouverte au CHU suite à des soupçons de viol sur une patiente. La victime présumée, âgée de 43 ans, est suivie pour troubles psychiatriques. Elle doit encore être entendue par les policiers comme l’indique la presse écrite.
 
Un habitant du Port, déjà connu de la justice, a menacé avec un couteau hier les policiers venus l’interpeller. L’homme était recherché pour avoir agressé plus tôt une autre personne avec la même arme blanche. Il devrait être déféré au tribunal aujourd’hui selon la presse écrite. Le Portois avait déjà été condamné à 8 mois de prison ferme pour extorsion en début d’année.

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 26 décembre
Société
 
Le mouvement des gilets jaunes a bel et bien un impact aujourd’hui sur l’exportation des fruits tropicaux produits sur notre île. La « morosité » en métropole a pénalisé nos ananas et nos letchis. Les acheteurs sont moins nombreux que les années précédentes, même si un regain d’achats a été observé une semaine avant les fêtes. La campagne reste malgré tout meilleure que l’année dernière en ce qui concerne les letchis comme l’explique le Quotidien
 
La réforme du contrôle technique qui devait entrer en vigueur début 2019 à depuis été suspendue pour 6 mois par le Premier ministre, en réponse à la colère des gilets jaunes. Mais du côté des professionnels, on a déjà investi dans les nouvelles technologies et la formation des employés explique le JIR. Certains indiquent qu’ils ne comptaient pas augmenter le prix du nouveau contrôle puisque celui-ci ne prend pas plus de temps à réaliser. Pour eux, c’est « un coup d’esbroufe » du gouvernement, alors que de nombreux automobilistes ont cru que leurs véhicules anciens ne pourraient plus réussir ce test.
Charlotte Molina
Lu 3268 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 06:44 [REVUE DE PRESSE] Mardi 19 mars

Lundi 18 Mars 2019 - 06:48 [REVUE DE PRESSE] Lundi 18 mars