Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Lundi 9 avril 2018

Lundi 9 Avril 2018 - 06:27

La manifestation du Kolektif Union Rényoné Responsab et du collectif de défense du DPM hier à l'Hermitage, qui a dégénéré après la dégradation de plusieurs restaurants de plage, fait la une de la presse locale. Pour rappel, les manifestants entendaient dénoncer la non-application de suspension annoncée le 16 mars dernier pour six établissements de plage. Un des manifestants s'était saisi d'une masse et a détruit les clôtures d'un des restaurants, après que d'autres manifestants aient renversé les tables et les chaises à l'intérieur. Les auteurs de ces dégradations seront poursuivis a indiqué le préfet.

FAITS-DIVERS

Venus porter assistance aux pompiers ce dimanche aux alentours de 18h qui intervenaient à proximité de la poste du Chaudron, des policiers ont été la cible d'une cinquantaine de jeunes qui les ont accueilli par des des éclats de verre et des projections de liquide au visage. Quatre policiers ont été blessés.

"Deux suspects mis en examen pour trafic de cigarettes" (JIR) ; "Deux frères écroués pour recel" (Le Quotidien) : suspectés d'avoir participé à un trafic de cigarettes, deux frères âgés d'une trentaine d'années ont été mis en examen pour recel de vol en bande organisée et placés en détention. Selon les informations de la presse écrite locale, ils sont soupçonnés d'avoir dérobé pour près de 60 000 euros de cigarettes lors d'un casse en janvier dernier. "Le parquet, lui soupçonne un réseau organisé", écrit le JIR. Une information judiciaire a également été ouverte.

[REVUE DE PRESSE] Lundi 9 avril 2018
SOCIAL

Les salariés de BNP Paribas ne comptent pas baisser les bras. En grève depuis jeudi, ils poursuivent aujourd'hui leur mouvement nous rapporte ce lundi Le Quotidien. Une réunion avec la direction est prévue ce matin. Les grévistes réclament l'alignement de la prime d'intéressement sur celles des Antilles, "ce qui qui reviendrait pratiquement à multiplier la prime par trois", écrit le média. Cette prime est pour l'heure de 180 000 euros, à répartir entre les 230 salariés que compte le groupe bancaire dans notre île.

 
NP
Lu 1694 fois



1.Posté par momo le 10/04/2018 19:53

est ce un acte raciste on peu se poser la question

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 07:38 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 12 décembre 2018

Mardi 11 Décembre 2018 - 06:54 [REVUE DE PRESSE] mardi 11 décembre 2018