Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Lundi 10 septembre

Lundi 10 Septembre 2018 - 06:09

C'est la manifestation contre la carrière de Bois Blanc qui fait la Une de vos deux journaux ce lundi.

"Campagne électorale sur fond de carrière", affiche le Journal de l'île, évoquant un embouteillage électoraliste. "Nombre de prétendants pensaient y jouer leur carrière politique, devant des "collectifs" radicaux et des manifestants très 'bon enfant'".

"Le non ne faiblit pas", titre le Quotidien, alors que l'action a rassemblé près de 5000 participants. 

 

[REVUE DE PRESSE] Lundi 10 septembre
Faits-divers

"Toujours autant d'alcool au volant", relaie le Quotidien, dressant le bilan des contrôles routiers effectués par la gendarmerie et la police ce week-end. "Les usagers n'ont toujours pas compris que quand on conduit, on ne boit pas", déplore le commandant de l''escadron départemental de la sécurité routière. 57 conduites sous l'emprise de l'alcool ont en effet été relevées. 

À Sainte-Anne, un homme a fait une chute de 30 mètres alors qu'il était parti uriner. Le quinquagénaire s'en est sorti avec un traumatisme crânien et quelques fractures.
 
Société

Après avoir offert un exemplaire des Fables de La Fontaine à tous les CM2, l'académie de La Réunion souhaite aller plus loin en étendant la pratique de la lecture en tant que loisir au collège. "Le principe : pendant un quart d'heure, l'ensemble des personnes présentes au sein de l'établissement cesse toute activité pour lire", indique le JIR.

Suite aux rapports de la Chambre régionale des comptes sur le SDIS 974, le ministère de l'Intérieur a décidé d'envoyer une mission d'inspection à La Réunion. Celle-ci débutera demain. 

Politique

La Fédération socialiste a organisé hier un pique-nique de rentrée à Saint-Denis, au parc de la Trinité.  L'occasion de débattre du bilan de Macron et d'évoquer les prochaines européennes. 
 
Economie
 
La CGPER a tiré hier une nouvelle fois la sonnette l'alarme sur la situation de la campagne sucrière 2018. À deux mois et demi de la fin de la campagne, le syndicat réclame notamment une aide d'urgence au financement de la prochaine campagne.

"Dans trois semaines, plus de papier", lit-on dans le Quotidien. "À partir du 1er octobre, les entreprises ne pourront plus répondre aux marchés publics de plus de 25.000 euros sur papier mais devront le faire par voie électronique".
Zinfos974
Lu 1160 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 07:38 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 12 décembre 2018

Mardi 11 Décembre 2018 - 06:54 [REVUE DE PRESSE] mardi 11 décembre 2018