Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 7 mars 2019

Jeudi 7 Mars 2019 - 06:08

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 7 mars 2019
À la une du JIR ce jeudi, retour sur cette mise en examen pour corruption de deux conseillers prud'homaux CGTR, Liliane Dijoux et Raymond Payet. Selon le média, les deux conseillers prud'homaux, deux anciens présidents de la juridiction, sont tous les deux soupçonnés "d'avoir joué un double jeu pour remplir les caisses du syndicat".

De son côté, Le Quotidien revient sur "l'énorme coup de bluff" de la société Vanilla Cruise, qui "promettait des liaisons Réunion-Maurice à 119 euros" avec un bateau de croisière. Le projet, "émaillé de coups de bluff, de trahisons et de factures impayées", qui avait été financé sur des fonds publics, "laisse sur le carreau 60 demandeurs d'emploi", ajoute le journal.

FAITS-DIVERS

Les deux mules arrêtées samedi à Gillot avec en leur possession 15 kg de résine de cannabis et 6000 cachets d'ecstasy ont été condamnées hier à trois ans de prison ferme. Elles ont tout de même été relaxées quant au délit d'importation. Par ailleurs, elles ont interdiction d'entrer sur le territoire réunionnais pendant 5 ans. Elles devront par ailleurs s'acquitter d'une amende de 142 000 euros.

Jugé une nouvelle fois ce mercredi au tribunal correctionnel de Saint-Denis pour des faits de violences conjugales, un Salazien âgé d'une trentaine d'années a été condamné à 30 mois de prison dont 10 avec sursis. Selon les informations du JIR, il n'avait pas hésité à frapper sa compagne, enceinte de trois mois, "sous les yeux de leur jeune fils" écrit le média. Le motif ? Il soupçonnait la victime d'avoir regardé un autre homme. Le prévenu avait pourtant par le passé participé à plusieurs séances de soutien thérapeutique.

Pour avoir donné des coups mortels à Charles José Clain sur le front de mer de Saint-Pierre le 16 février dernier, mais aussi pour avoir agressé un jeune homme à la Pointe du Diable le week-end dernier, trois individus, âgés de 23, 24 et 32 ans, ont été placés en détention provisoire suite à leur passage devant le juge. Un quatrième homme est toujours activement recherché. Interpellés dimanche soir, les trois individus ont été placés dans la foulée en garde à vue où ils ont été mis en examen pour vol avec violence ayant entraîné la mort et vol avec arme. S'ils ont tous reconnu les faits lors de l'audience, ils ont plaidé "l'accident", écrit Le Quotidien dans son édition du jour. L'enquête devait durer entre 18 mois et 2 ans poursuit le média, avant leur passage devant la cour d'assises.

ÉCONOMIE

Armand Apavou et le Crédit foncier bientôt visés par une action en banqueroute de la part des liquidateurs du groupe Apavou. "Les liquidateurs judiciaires, Mes Bach et Hirou, appuyés par le groupe Apavou en personne, veulent faire la lumière sur 35 années de crédits consentis par le Crédit Foncier de France au groupe Apavou", écrit le Journal de l'île. Armand Apavou ne serait pas contre cette mesure, à la différence du Crédit foncier, qui voit dans cette procédures des "menaces" (Le Quotidien). La décision du juge des référés sera rendue le 25 mars prochain. En attendant, d'autres procédures sont toujours en cours comme l'extension de la liquidation judiciaire, examinée le 20 mars prochain. La procédure de banqueroute sera elle déposée dans les prochaines semaines, conclut le JIR.

POLITIQUE

Le Département pousse l'Etat à reprendre la gestion du RSA. À l'occasion de la plénière qui s'est déroulée ce mercredi, le président de la collectivité Cyrille Melchior, a rappelé que la dette cumulée de l'Etat auprès du Palais de la Source s'élève à près d'un milliard d'euros. Il a rappelé hier que le rôle du Département "n'était pas de faire un chèque de 50 millions d'euros à la CAF à la place de l'Etat". Une mission interministérielle, pilotée par Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités, se rendra prochainement en Guadeloupe et à La Réunion afin d'étudier les conditions et modalités de la recentralisation de ce dispositif.

 
NP
Lu 3129 fois



1.Posté par DOGOUNET le 07/03/2019 08:00

A propos de bluff, souvenons nous du projet SWAC censé apporter l'eau fraîche des profondeurs jusqu'à l'hôpital de st Denis pour le climatiser...(1 millions d'euros pompés à La Région qui n'y a vu que du feu) ou encore le versement régulier à fonds perdus d'un certain président de Région vers les ateliers de dessins animés du Port censés concurrencer...les chinois ! Bref, avec l'argent public, la cécité de la cour des comptes fait mal à...voir !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mars 2019 - 06:43 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 20 mars

Mardi 19 Mars 2019 - 06:44 [REVUE DE PRESSE] Mardi 19 mars