Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 28 juin 2018

Jeudi 28 Juin 2018 - 06:52

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 28 juin 2018
À la une du Journal de l'île ce jeudi, retour sur ce rebondissement dans l'affaire Caizergues, du nom de ce gendarme disparu et déclaré décédé alors qu'il effectuait une randonnée entre Roche-Plate et le Maïdo. Le procureur de la République de Saint-Denis, Eric Tuffery, a demandé au juge d'engager des poursuites pour homicide involontaire à l'encontre des deux randonneurs qui accompagnait le militaire. Comme rapporté par le média, les deux hommes "ont usé de faux- semblants et de faux-fuyants pour tenter de se dédouaner de la troublante et non moins dramatique disparition de Mathieu Caizergues".

De son coté, Le Quotidien consacre sa une du jour au "grand bazar des cartes grises". Depuis la mise en place de la demande de carte grise sur internet, plusieurs automobilistes préfèrent "confier leur dossier à une entreprise privée pour s'éviter plusieurs semaines de galère".
 

FAITS-DIVERS

Interpellées samedi à l'aéroport de Gillot avec 270 grammes de cocaïne en leur possession et placées dans la foulée en garde à vue, les deux passeuses originaires de métropole ont été mises en examen. Recrutées sur Snapachat, les deux mules, placées depuis en détention provisoire, ne semblaient pas réaliser la gravité des faits. Le réseau pour lequel elles travaillaient est toujours en cours d'identification.

Retour dans le box des accusés pour Naïl Varatchia, ce prédicateur soupçonné d'avoir été à la tête d'un groupe de prière qui faisait l'apologie du terrorisme. Selon les information du JIR, le Dionysien, âgé de 24 ans et condamné à 7 ans de prison pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, fait appel à Paris de la première décision "intervenue il y a un an jour pour jour". Le Réunionnais, incarcéré dans un premier temps à Fresnes où il avait suivi un programme de déradicalisation, avait été ensuite transféré dans un quartier de haute sécurité d'une prison bordelaise, alors qu'il espérait un retour dans une prison de l'île. "Une décision que même le parquet de Paris, questionné par le tribunal lors du procès en juin 2017, n’était pas parvenu à expliquer", écrit le JIR car Naïl Varatchia "se posait en meneur positif".

Une femme âgée d'une cinquantaine d'années a été condamnée à un an de prison dont neuf mois avec sursis pour avoir assené un coup de couteau à son compagnon nous apprend ce jeudi Le Quotidien. Les faits remontent au 31 mai dernier. Après une dispute sur fond d'alcool, la prévenue a attendue que son mari s'endorme avant de le poignarder dans l'épaule, avant d'aller se cacher dans une chambre. Au cours du procès, l'alcoolisme du couple a été pointé du doigt. Un moyen pour eux de "communiquer" relève Me Amel Khlifi-Éthève, citée par Le Quotidien. En plus de sa condamnation, la quinquagénaire a écopé d'une obligation de soins et d'une interdiction d'entrer en contact avec son compagnon.

ECONOMIE

L'hôtel Swalibo, situé à la Saline-les-Bains, a été placé en sauvegarde par le tribunal de commerce de Saint-Denis. Le gestionnaire de l'établissement trois étoiles, la société Wayan, doit en effet pas moins de 300 000 euros de loyers impayés auprès de son son bailleur, la SCI Swalibo. Prochain round le 22 août prochain devant le tribunal de commerce. 
NP
Lu 826 fois



1.Posté par hervet le 28/06/2018 10:43

Attention aux fautes d'orthographe auxquelles est sensible un vieil instituteur qui en commet aussi lorsqu'il perd le réflexe de la relecture
En toute cordialité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Décembre 2018 - 06:17 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 19 décembre 2018

Mardi 18 Décembre 2018 - 06:14 [REVUE DE PRESSE] Mardi 18 décembre 2018