Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 27 décembre

Jeudi 27 Décembre 2018 - 06:41

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 27 décembre
« Des milliers de dossiers en attente » titre le Quotidien ce matin, qui fait le point sur les délais d’obtention d’un K bis pour les entreprises de La Réunion. Il leur faut patienter entre 6 à 8 mois pour obtenir cette fiche d’identité de la société, contre 72 heures en métropole. Sans cette pièce,  une entreprise ne peut souscrire à un prêt, répondre à un appel d’offre ou même embaucher du personnel. Le greffe du tribunal de commerce est aujourd’hui en sous-effectif. Une situation qui ne devrait pas s’améliorer avant la privatisation du greffe prévue pour 2019.
 
La une du JIR revient sur l’arrivée par bateau de sept autres migrants Sri-lankais hier. Les sept hommes ont été débarqué au port ouest tout comme les 62 migrants précédents. Pris en charge par les douanes et la police aux frontières ils devraient être placés en zone d’attente.

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 27 décembre
Faits Divers
 
Un homme s’est rendu au commissariat de Saint-Pierre hier matin, après avoir violenté sa conjointe la veille de Noël. L’individu était recherché par les policiers depuis plusieurs jours. Il a été placé en garde à vue. La victime a elle reçut dix jours d’interruption totale de travail indique le Quotidien.
 
Une jeune femme a été prise en charge par les secours après être tombée du premier étage d’un immeuble dans la soirée de mardi. Elle a été transférée en urgence à l’hôpital de Saint-Pierre selon le Quotidien.

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 27 décembre

Société
Les pompiers de Saint-Denis sont « au bord de l’asphyxie » selon un syndicat. Le manque d’effectifs souvent dénoncé à la caserne dionysienne se ferait encore plus sentir pendant les fêtes. Le syndicat Action catégorie B évoque un risque pour les pompiers au bout du rouleau, mais également pour la population à l’approche du réveillon du 31, comme l’indique le JIR.
 
Le plan de lutte contre l’errance animale a permis aujourd’hui d’évaluer le nombre de chien errant sur notre île. Ils seraient 42 000 animaux sans maître indique le JIR. C’est notamment la reproduction excessive des chiens divagants (30 900 animaux dont le propriétaire est connu qui errent sur la voie publique) qui alimente la population de chiens errants.
Charlotte Molina
Lu 1375 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 06:44 [REVUE DE PRESSE] Mardi 19 mars

Lundi 18 Mars 2019 - 06:48 [REVUE DE PRESSE] Lundi 18 mars