Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 20 février

Jeudi 20 Février 2020 - 07:01

Le directeur du Sdis, le colonel Hervé Berthouin, se livre dans le Quotidien sur l’institution alors que le président Serge Hoareau a quitté le navire au bout d’un an de mandat.  Pressions politiques et syndicales, arrêts maladie en augmentation, le colonel s’est donné pour mission de "rénover" l’image du Sdis,"recentré sur ses missions régaliennes". "Halte au feu!", à la Une du journal. 

Le JIR s’intéresse à la composition de la "boit’ bèf", un produit ultra-transformé. La traçabilité et les quantités de cadmium, métal lourd issus des engrais, posent questions. "Des conserves potentiellement dangereuses", titre le journal.

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 20 février
Faits divers

Le maire et l’ancien maire de St-Louis seront prochainement renvoyés devant le tribunal correctionnel pour poursuite irrégulière de l’activité de maire et complicité. Le conseil de Cyrille Hamilcaro "affirme avec certitude" que son client "ne sera pas jugé avant les élections. C’est impossible", écrit le JIR. 
Patrick Malet et Cyrille Hamilcaro ont en revanche été relaxés des accusations de prise illégale d’intérets suite à l’embauche de l’épouse de l’ex-édile au poste de directrice du CCAS. 

L’ancien maire des Avirons va devoir s’expliquer sur 21 000 euros d’indemnités perçus illégalement alors qu’il présidait le centre de gestion. Une enquête préliminaire est ouverte depuis décembre au parquet de St-Pierre, annonce le JIR. Des indemnités de Michel Dennemont épinglées dans un rapport de la chambre régional des comptes en novembre 2017. 

Sept véhicules de la mairie de St-Paul ont été incendiés mardi matin, indique le Quotidien. Les véhicules se trouvaient sur le parking des services techniques. La piste criminelle est envisagée. 
 

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 20 février
Economie

"Le président de la Région a écrit à l’Autorité de la concurrence par s’opposer au rachat de Vindémia par le groupe Hayot", indique le Quotidien. Pour la CFDT Réunion, syndicat majoritaire du groupe Vindémia, Hayot est "à défaut" le seul à apporter la garantie de sauvegarde des 2150 emplois, rapporte le JIR.  
 
Nicolas Payet
Lu 1546 fois




1.Posté par Le Jacobin le 20/02/2020 09:21

"Pour la CFDT Réunion, syndicat majoritaire du groupe Vindémia, Hayot est "à défaut" le seul à apporter la garantie de sauvegarde des 2150 emplois, rapporte le JIR."

RÉFLEXION DE RAISON!

Pour les politiciens locaux il y a une poche d'emploi inoccupé chez PÔLE......EMPLOI ceux là même qui gaspillent l'argent public avec des bretelles de détournement avec l'assurance de SE RENDRE à l'impasse SURSIS.

Déposez CV et lettre de motivation.

LA RÉGION EMBAUCHERA !

Didier Robert fera chauffé la Marmite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Mars 2020 - 06:56 [Revue de presse] Lundi 30 Mars 2020

Dimanche 29 Mars 2020 - 07:48 [Revue de presse] Dimanche 29 Mars 2020