Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 20 Désanm

Jeudi 20 Décembre 2018 - 06:58

"170 ans d'abolition de l'esclavage", affiche ce jeudi 20 décembre Le Quotidien, jour de la Fet Kaf. 

"Ce qui change dès la rentrée", titre de son côté le Journal de l'île à propos de la réforme du bac. "En prévision de la réforme du bac, les élèves de Seconde vont devoir choisir dès janvier, les spécialités qu’ils souhaitent suivre parmi les douze proposées. Etat des lieux des filières lycée par lycée". 

Faits-divers

Après deux longues audiences, les juges ont refusé ce mercredi de prolonger le maintien en zone d’attente des 62 migrants sri-lankais, qui ont désormais sept jours pour formuler une demande d’asile, sans crainte d’être expulsés.

La garde à vue de la directrice de cabinet du maire de l'Etang-Salé Jean-Claude Lacouture a pris fin hier après-midi. Le parquet décidera du sort judiciaire réservé à Marie-Claude Lapierre à l'issue des investigations.
 
Economie
 
Le JIR relaie les pistes du BQP 2019 (bouclier qualité/prix). "L’OPMR recommande un alignement du prix du BQP sur ceux constatés en magasin. Ericka Bareigts propose de son côté que les transitaires réduisent eux aussi leurs marges".

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 20 Désanm
La Chambre régionale des comptes épingle la Cinor. Deux rapports dénoncent de graves dysfonctionnements au sein de l'intercommunalité du nord.

Politique

"Marco Boyer désavoué", lit-on dans le JIR. "Si on savait la majorité de Marco Boyer fragile, elle a explosé en vol hier en maintenant dans ses fonctions le 1er adjoint. Marqué, Marco Boyer a rejeté hier toute démission de sa part. En tout cas, pour l’instant". 

Une séance plénière de la Région s'est tenue ce mercredi. Baisse des prix des carburants, création d'un conseil consultatif, charte de la transparence étaient notamment au menu. "Malheureusement, la séance a manqué de hauteur, pour plonger dans ses habituels reproches et critique", estime le Quotidien.
N.P
Lu 871 fois



1.Posté par noé le 20/12/2018 09:26

Esclavage ? Abolition impossible…
Les êtres humains étaient, sont et seront toujours « esclaves » d’eux-mêmes puis des autres… On est toutes et tous des esclaves… Esclaves des convenances, de préjugés, de son milieu ; esclaves du règlement, de son travail ; esclaves du devoir, de sa parole ; esclaves des circonstances, de la nécessité. Et aussi le travail forcé, la traite des êtres humains, la servitude pour dettes, le mariage forcé et l'exploitation sexuelle commerciale sont les formes modernes.
« L'homme est né pour le bonheur et pour la liberté, et partout il est esclave et malheureux. » (Robespierre, Discours sur la constitution, 1793)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mars 2019 - 06:43 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 20 mars

Mardi 19 Mars 2019 - 06:44 [REVUE DE PRESSE] Mardi 19 mars