Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 15 février

Jeudi 15 Février 2018 - 06:59

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 15 février
"Le faux bond d’Air Austral" à la une du Quotidien ce matin. La compagnie aérienne est soupçonnée d’avoir surfacturé des billets pris en charge par la continuité territoriale. Des écarts de prix de plusieurs centaines d’euros sont constatés.

À la une du Journal de l’île, la question du service national obligatoire. "La Réunion dit oui" titre le journal.

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 15 février
Faits-Divers

Dans l’affaire des maisons closes du quartier Saint-Jacques, hier soir, Mohamed Salim Rangila, son fils et trois membres du réseau étaient toujours en garde à vue à Malartic. L’enquête pour proxénétisme en bande organisée, menée par les policiers de la sûreté départementale, devrait déboucher sur une série de présentations devant la juge d'instruction dans le courant de la matinée.

Le témoignage d’une cliente d’un des instituts Derma-Nude, visés par une enquête à retrouver dans le JIR. Ana raconte son calvaire après des séances de micro-needling, alors qu’elle avait économisé depuis des mois pour se débarrasser des traces d’acné sur son visage. Pour rappel, la directrice des instituts est soupçonnée d’exercice illégal de la médecine.

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 15 février
Société

"Quand Air Austral bidouille la continuité territoriale" titre le Quotidien. Après un comparatif de prix minutieux, le journal a constaté qu’Air Austral surfacturait sur son site internet lorsque les billets étaient émis avec l’aide de continuité territoriale. Des écarts de prix de plusieurs centaines d’euros, qui ont disparu lorsque le journal a enquêté et sollicité la réaction de la compagnie.

La question du service national obligatoire à retrouver dans le JIR. Nombreux sont les Réunionnais qui souhaitent le retour du service militaire pour "recadrer" les jeunes et leur apprendre la politesse ou encore le respect de la hiérarchie. Ils voient donc d'un bon oeil la mise en place d'un service national obligatoire. Une question également bien accueillie du côté des élus.

À Sainte-Marie, les premiers effets du rapport de la Chambre régionale des comptes se font sentir peut-on lire dans le JIR. Le nouveau maire, Richard Nirlo et sa majorité s'échinent depuis deux semaines à trouver une posture pour expliquer que l'affaire n'est pas si grave que ça et que d’autres communes distribuent aussi généreusement des primes illégales, et assure la promotion fulgurante de proches des élus.

Rebondissement dans l’affaire de l’enseigne Mado peut-on lire dans les colonnes du Quotidien. Les magasins récemment rebaptisés Madora sont toujours en litige au tribunal de commerce. Un différend familial, avec cession des titres d’actionnaire à la clé. Un opération contestée par les concurrents du groupe.
L.G
Lu 2095 fois



1.Posté par noe le 15/02/2018 08:04

De bonnes choses à lire et à encaisser !

2.Posté par kersauson de (p.) le 15/02/2018 16:01

c est bien le meme gugusse qui "gere" la Region et AirAustral non ???

sacré Didix-Fricotin
et pour la NRL il a touché combien ?
( nous c est 3 milliard a rembourser sur 40 ans ( pour les rares ki payent des zimpots ici bien sur))

3.Posté par popol le 15/02/2018 18:59

BIZARRE PERSONNE NE PARLE DU PSG

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Juillet 2018 - 06:23 [REVUE DE PRESSE] Lundi 16 juillet

Dimanche 15 Juillet 2018 - 06:30 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 15 juillet 2018