Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Dimanche 25 novembre

Dimanche 25 Novembre 2018 - 06:03

[REVUE DE PRESSE] Dimanche 25 novembre
"La vague jaune ne faiblit pas" annonce le Quotidien en Une ce dimanche. En effet, hier, les rassemblements se sont faits en masse, aussi bien devant la Préfecture à Saint-Denis, qu'au Port Est, où près de 3 000 gilets jaunes étaient présents. Après avoir réussi à faire renoncer les forces de l'ordre jeudi, les manifestants présents à Gillot comptent bien maintenir leur barrage filtrant tant qu'ils peuvent. 

Le JIR, quant à lui, compare la situation à J+8 à La Réunion "ambiance Kabar" et à Paris "ambiance casseurs". Métropolitains et Parisiens, moins mobilisés depuis le début du mouvement gilets jaunes ont réitéré la manifestation ce samedi et violences, échauffourées et interpellations ont rythmé cette journée. Alors que sur l'île, les Réunionnais se soulèvent. Les gilets jaunes peï se sont rassemblés par milliers au Port et à la Préfecture, dans une ambiance pacifique.

Société 

Avant plusieurs tentatives, le Préfet de La Réunion est venu à la rencontre des gilets jaunes ce samedi matin devant l'Hôtel de Préfecture. Il a pris la parole devant ces centaines de manifestants et a affirmé être toujours ouvert au dialogue. Suite à cet échange, Amaury De-Saint-Quentin a ensuite reçu deux représentants du monde agricole dans son bureau.

Economie 

Certains commerces de proximité subissent les mobilisations des gilets jaunes depuis plus d'une semaine et sont pour la plupart contraints de fermer boutique. Le Collectif pour le développement des commerces de proximité de La Réunion (CDCPR) réclame que l'état de catastrophe économique soit déclaré pour toutes les pertes enregistrées cette semaine. 

Faits-divers 

Depuis le début de ces événements, la justice se montre particulièrement ferme à l’encontre des prévenus jugés pour les débordements qui ont eu lieu sur l'île depuis samedi dernier. Encore hier après-midi, une audience exceptionnelle au Tribunal de Saint-Denis s'est tenue et a envoyé neuf autres individus tout droit derrière les barreaux. 

Société 

Bien que 14 stations aient été réquisitionnées pour le plan ORSEC, déclenché par le Préfet pour les véhicules d'urgence et de secours, le manque de carburant commence à véritablement à se faire sentir sur l'île. Amaury De-Saint-Quentin a donc pris la décision ce samedi en fin de journée d'ouvrir 26 stations service sur l'île à destination de la population réunionnaise. 
Charline Bakowski
Lu 3492 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Mars 2019 - 06:52 [REVUE DE PRESSE] Samedi 23 mars

Vendredi 22 Mars 2019 - 06:07 [REVUE DE PRESSE] Vendredi 22 mars 2019