MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Qui est chiche?


Par - Publié le Vendredi 13 Mars 2009 à 09:40 | Lu 3200 fois

J'avoue que j'en ai un peu marre! Nous sommes, vous êtes nombreux à écrire des commentaires sur Zinfos et sur d'autres sites, à parler sur les radios, pour protester contre l'attitude de la Région et du Département qui refuse à la Réunion, contrairement à leurs homologues guadeloupéens et martiniquais, de mettre les 50 euros qui manquent pour parvenir à un accord.
Si la Région et le Département disent "ok", l'accord est signé aujourd'hui même. Et tout le monde sait, le Préfet le premier, que si l'accord n'est pas signé aujourd'hui, il y aura de nouveaux affrontements, de nouvelles casses.
Face à ça, on aurait pu s'attendre à ce que le COSPAR s'étrangle de rage et d'indignation et appelle tous les Réunionnais à aller manifester devant la Pyramide inversée. Rien, ce qui montre bien qui manipule qui.
Alors, je dis chiche! Chiche qu'un collectif de Réunionnais se créée très rapidement et appelle à une manifestation devant le siège de la Région, histoire de leur montrer qu'on n'est pas dupes de leurs manoeuvres et qu'on n'est pas prêts à les laisser casser notre île.
Chiche?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par anonyme le 16/03/2009 14:12

52. Posté par bertel le 16/03/2009 12:22

C'est ton choix, ou plutôt celui de ton pére, et je le respecte.

Mais plus sérieusement, si je signe Payet, Hoareau, Waro, ou Leperlier, tu m'aurais répondu ? Quand tu réponds à des pseudos, tu connais toutes les personnes qui s'expriment ? Je ne crois pas : la plupart te sont complétement anonymes. Tu aurais pu tout simplement me dire que tu ne souhaitais pas répondre sur ce sujet, ce qui est ton droit le plus strict, et je m'en serai satisfait, c'est tout.

Tout comme je ne souhaite pas m'exprimer sous mon identité, ce qui est le droit de tous ceux qui s'expriment avec un pseudonyme, toi y compris.

52.Posté par bertel le 16/03/2009 12:22

" 50. Posté par anonyme le 14/03/2009 20:30
45. "J'ai juste un peu d'expérience... dans le domaine... et quand on se retrouve une fois seul en ligne de front, cela vous guérit pour la vie... . ;-)

Un exemple, juste un seul s'il te plait Bertel : je ne remets pas en cause ton volontarisme, mais je me demande seulement pour quelle cause, tu te serais retrouvé tout seul à avoir raison (si ca m'arrive, je me poserais des questions). "


MDR !

Désolé, je ne parle pas aux anonymes ! Mon père, ce héros, me l'a strictement conseillé....

Plus sérieusement, il vous faudra vous contenter de vos supputations et de vos fantasmes... anonymes !

"Et que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite" (c).

Bertel


51.Posté par FRANCO le 14/03/2009 21:51

"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage". Soyons patients et observons comment le COSPAR, à force d'être téléguidé, va partir en quenouille. Ces gens comme je ne cesse de le répéter s'attaquent aux effets, aux conséquences de la politique suivie depuis deux ou trois décennies par celui qui dirige la Réunion. N'oubliez pas que si Paul Vergès a bandonné l'indépendance, c'est qu'il a constaté qu'il pouvait ériger son royaume péï tout en étant dans la République Française puis l'Europe à qui il a ponctionné tout l'argent que ni les Russes, ni les Chinois, ni les Cubains n'ont donné aux pays sur le chemin de la décolonisation et de l'indépendance et ne lui auraient donné pour un petit caillou de 2500 km2 indépendant.
Paul Vergès éprouve plus de gloire personnelle à avoir mis en place à la Réunion son royaume, et sa dynastie, avec l'argent soutiré à ses adversaires qu'avec celui de ses"amis" des pays frères communistes aujourd'hui disparus... alors que lui est bien toujours là avec le mot "communiste" au bout des lèvres.
Pourquoi pensez vous que Françoise a été, malgré la faiblesse de ses connaissances politiciennes, "mise en l'air" à Paris avec des histoires d'esclavage par Chirac puis par Sarkozy, ( Papa !), est allée au sacre d'Obama où Sarkozy lui-même n'est pas allé ( Papa ), en Inde tout récemment ( toujours Papa ) et où Pierre était semble-t-il absent, reçoit un salaire coquet depuis deux ou trois ans et tous les moyens financiers de son standingue sur le dos des Réunionnais ? Ben tout simplement pour se préparer au grand destin que papa entend lui assurer sur le compte des Réunionnais, comme il l'a fait lui-même toute sa vie. Quant à Pierre, malgré sa médiocrité qu'il a clairement montré à tous les Réunionnais en november dernier avce le dossier des carburants, il n'a plus qu'à attendre patiemment et sagement la réélection inéluctable de papa ( qui est si fort lui ), pour lui succéder sur le trône de la pyramide inversée.
Mon petit doigt me dit que le grand silence qu'observe le PCR sur une question qui a pourtant pour les Réunionnais une énorme importance, les élections européennes et les euros à gogo pour les prochaines années qui s'annoncent si noires, cache sûrement une entourloupe de notre grand "visionnaire" pour lui et les siens. Mon petit doigt me dirait que Mlle Françoise, cette extraordinaire, exceptionnelle, autenthique représentante féminine de la Réunion qu'elle connaît si bien pour y avoir tant vécu et milité toute sa vie, va être appelée à une mission lourde de responsabilité au plan national ( comme Paul et son truc du réchauffement de la planète et les euros qui vont avec ) et bien je n'en serais pas étonné outre mesure vu que notre président de région népotique s'entend fort bien avec son collègue Président de la République actuel, son alter ego.
Mon petit doigt m'ajoute, le coquin, qu'il se peut même que le salaire de la Maison des Civilisations ne suffisant pas au rang et aux besoins de Mlle Françoise, pourquoi ne pas lui offrir un mandat de députée européenne, comme son papa il y a peu encore ? Voilà qui donnera ainsi pleinement satisfaction à tous ces parents réunionnais qui ont des enfants avec Bac + tout plein d'années d'étude et qui chôment. Heureusement pour ces jeunes diplômés chômeurs, que leurs parents manifestent pour leur avenir et leur emploi avec le COSPAR, les bons copains et grands défenseurs de Paul, Pierre, Françoise et pas mal d'autres du sérail de la pyramide inversée.

P.S. : comme les bons journalistes de zinfos974, je n'indique pas sur quelle longueur d'onde est programmé mon petit doigt.

50.Posté par anonyme le 14/03/2009 20:30

45. "J'ai juste un peu d'expérience... dans le domaine... et quand on se retrouve une fois seul en ligne de front, cela vous guérit pour la vie... . ;-)

Un exemple, juste un seul s'il te plait Bertel : je ne remets pas en cause ton volontarisme, mais je me demande seulement pour quelle cause, tu te serais retrouvé tout seul à avoir raison (si ca m'arrive, je me poserais des questions).

Je ne sais pas si Ratenon est une de tes relations, ou si tu t'es fait des amis le 10 mars, mais à St-Pierre, au micro, l'allusion aux "zoiseaux qui sortent en dehors" a été énormément apprécié par les manifestants : c'est peut être même pour cela que le lendemain, ils sont restés chez eux, sachant que quelqu'un s'exprimait pour eux.

Pour ma part, tu penses bien que je ne risque pas de m'associer à de tels propos : pour cela, et pour d'autres raisons, sans m'avancer, je pense que le cospar ne représente pas la population réunionnaise, mais uniquement une partie (la majorité ? je demande à voir...).

Il manque donc la voix de l'autre partie (en tous cas, de l'une des autres parties), qui aurait pu signer le document intermédiaire du Préfet, proposer sa liste de produits (exit deux types de Nutella...), et demander la suppression de l'octroi de mer sur les mêmes produits auprés de la Région.

49.Posté par Lorant le 14/03/2009 14:49

Tous des comiques (sauf bertel visiblement, il a déjà donné!)
Pierrot dis bien: il faut monter uncollectif.
Alors, tous les chiches, vous l'organisez ou vous vous contentez de suivre...

48.Posté par boyer le 14/03/2009 13:47

hé les gars vous planez!

c'est fini l'assistanat, la charité. Tout travail merite salaire. C'est aux patrons de mettre la main à la poche. Avec les millions de la lodeom, la poche de leur palto marche devant eux tellement elle est pleine!!!

47.Posté par bertel le 14/03/2009 11:44

"46. Posté par Zan-Iv le 14/03/2009 10:48
je REFUSE que mes impôts servent à financer les salaires du privé à la place des gros patrons ! déjà, les transporteurs ont reçu une aide de la Région avec mes impôts, maintenant ça suffit !"


C'est un avis respectable.Moi je préfère que les millions de la maison des compromissions mais certainement pas de l'utilité réunionnaise servent à réunir les réunionnais maintenant et le débat sera clos.

bertel

46.Posté par William le 14/03/2009 10:51

J'y serais s'il ne pleut pas ... faut pas exagérer non plus

En fait plus sérieusement, je pense qu'il n'y aura pas grand monde et que plein de bonnes intentions se perdent une fois la page du blog refermée.

45.Posté par Zan-Iv le 14/03/2009 10:48

je REFUSE que mes impôts servent à financer les salaires du privé à la place des gros patrons ! déjà, les transporteurs ont reçu une aide de la Région avec mes impôts, maintenant ça suffit !

44.Posté par bertel le 14/03/2009 08:16

41. Posté par reine le 13/03/2009 22:18
en effet, bertel, vous avez entièrement raison.


J'ai juste un peu d'expérience... dans le domaine... et quand on se retrouve une fois seul en ligne de front, cela vous guérit pour la vie... . ;-)

bertel

43.Posté par bertel le 14/03/2009 08:13

Comme je l'ai dit à maintes reprises, je suis respectueux de l'engagement de Monsieur Ratenon dans ce dossier. Si nous pensons que l'heure est à la mobilisation parce que cette situation pénalise tout le monde, alors faut-il créer des mouvements parallèles ?

Je suis conscient que la manipulation est présente dans cette mobilisation depuis le début et ai eu l'occasion de le dire par ailleurs. Il est vrai également que la manifestation du 10 mars ( j'y étais ! Si ! ) ressemblait plus à une manif de la seule CGTR que l'expression d'un mécontentement général, comme lors de la journée du 5 mars.

Si nous pensons que les deux collectivités doivent s'impliquer, alors il serait peut-être plus stratégique, judicieux et efficace de se rapprocher du collectif pour faire entendre une voix dissonante par rapport à celle de la seule CGTR, pas contre mais avec ! Là est toute la nuance !

bertel

42.Posté par anonyme le 14/03/2009 07:55

41. Idem. Je suis en congé en ce moment, et j'ai un peu de temps pour participer.

42. Ne parlons plus des 50 euros de la part des collectivités. Par contre, l'effort financier de la Région peut se faire sur la suppression de l'octroi de mer sur les produits, dont la liste est en cours de négociation (et sur leur transport). Sans oublier le gas-oil, pour donner une bouffée de trésorerie aux entreprises, ce qui leur permettra peut être de consentir des hausses de salaires, qu'elles ne peuvent pas ou trés difficilement effectuer aujourd'hui.

Nous pourrions peut être même établir notre propre liste de produits, agréée par un échantillon de consommateurs, et rendue publique, pour que tout le monde puisse en prendre connaissance.

41.Posté par bubu le 13/03/2009 22:53

Que ce soit la région, le conseil général , l'état ou le patronat (par le biais d'exonération de charges) dans cette affaire, c'est à chaque fois vous et moi qui payons, alors arrêtez le délire, cet argent n'appartient pas à Vergès, il nous appartient à tous et il nous sert tous les jours. Je refuse donc que vous et moi, on paye une nouvelle fois, la coupe est déjà bien pleine, à la place des patrons et des actionnaires pour augmenter des salaires parfois indécents.

40.Posté par reine le 13/03/2009 22:18

en effet, bertel, vous avez entièrement raison. Par conséquent, je confirme que je n'ai aucun souci pour communiquer mes coordonnées personnelles si pierrot dupuy le demande, dans ce cas, je les lui transmettrais par mail ou par la manière dont il souhaitera les obtenir le cas échéant.

39.Posté par Robestones le 13/03/2009 20:39

M. Dupuy,Que votre Appel du Vendredi 13 Mars porte bonheur à la Réunion mêm s'il n'est pas suivi dans la rue car je pense qu'avec les evenements de mardi dernier les reunionnais doivent s'être sentis bernés et avoir compris que leur mecontentement par rapport à la vie cher qui est au dela des clivages politiques avait été détourné. La reponse de l'Etat c'est l'envoi de 400 militaires en renfort de métropole, Un jour il faudra que vous pensiez à soumettre vos idées au suffrage universel car votre incorruptibilité serait un atout majeur en cet periode politiquement et economiquement amorale.L'avenir a besoin de Valeurs auxquelles la jeunesse puisse s'identifier.
Il semble que M.Vergès n'ait pas été insensible au scepticisme unanime généré par sa position puisqu'il consent desormais à intervenir "à hauteur de ses possibilités" si tous les intervenants concernés jouent le jeu. C'est déjà une belle avancée par rapport au statu quo d'hier. Il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis et M. Verges est tout ce qu'on veut sauf un imbecile.

38.Posté par L'INSOUMIS le 13/03/2009 20:38

569 LECTURES ET SEULEMENT 35 POSTS....!
Je reve..! Avec de "grand revoltés du web" comme ca, le pote pol verges et les autres ont encore de beaux jours devant eux.....
Chapeau bas (mais vraiment tres bas) aux "PROTESTATAIRES VIRTUELS"...
Je commence à croire qu'il y en a beaucoup sur ce forum qui manquent de C------S, ou alors ils sont tous fonctionnaires, syndiqués ou au pcr...

L'Insoumis
frog76@orange .fr

37.Posté par anonyme le 13/03/2009 20:32

35. M'Nemosyne.

Relayé par d'autres média suite à une conférence de presse ? 2 à 300 personnes minimum je crois. 500 possible. Et qui sait ? Peut être un petit millier ?

L'important, ce n'est pas le nombre, mais de montrer aux Réunionnais qui n'ont pas les moyens ou le temps de surfer dans une bulle virtuelle, que d'autres Réunionnais partagent leurs opinions, même si beaucoup ne se déplaceront pas.

L'intérêt subsidiaire, non négligeable, est plutôt, d'exister pour se positionner et faire partie des Etats-Généraux prochains, afin de faire entendre la voix d'autres Réunionnais, qui ont certainement aussi, d'intéressantes propositions, et pas simplement des réflexions virtuelles.

Je ne suis pas dupe : ce n'est pas quelques dizaines ou quelques centaines de personnes qui réussiront à sensibiliser un entêtement déterminé. Par contre, je pense que de nombreux Réunionnais se sentiront moins seuls.

36.Posté par ASTER le 13/03/2009 20:23

Ah si, un dernier commentaire pour tenter de vous faire réfléchir.
En mettant 50 euros sur les 150 ou 200 euros d'augmentations salariales et de minimas sociaux, François Caillé et ses amis Ayot espèrent bien récupérer les 200 euros dans les caisses de leurs magasins.
Mon cher Pierrot, renseignez-vous donc auprès de François, notre ami perso, et parlez objectivement de ce jeu de dupes.

35.Posté par ASTER le 13/03/2009 20:19

C'est quoi ces commentaires de tarés frustrés sur ce site de manipulateurs de droite ? !
Chaque post - les articles également - est truffé de CONNERIES. Dans quel monde vivez-vous pour arborer une telle ignorance sociale, économique, HUMAINE ?
Je vous lis rarement - et les post de ma part sont encore plus rares - mais là vous m'avez saoulé, alors adieu.
Je ne vous recommanderais pas, bien au contraire !

34.Posté par bertel le 13/03/2009 20:01

MDR !

"Alors, je dis chiche! Chiche qu'un collectif de Réunionnais se créée très rapidement et appelle à une manifestation devant le siège de la Région, histoire de leur montrer qu'on n'est pas dupes de leurs manoeuvres et qu'on n'est pas prêts à les laisser casser notre île.
Chiche?

Vendredi 13 Mars 2009 - 09:40
Pierrot Dupuy"

Ce n'est pas que je sois en désaccord avec l'idée mais... quand même...Monsieur Dupuy, souvenez-vous de l'appel que vous avez lancé pour soutenir Mme M'Nemosyme ( désolé, plus sûr du nom ) !

Je vous encourage à demander à tous ceux qui disent vouloir venir avec vous à vous communiquer leurs coordonnées personnelles , j'ai peur que vous soyez un peu seul... et cela me chagrinerai !

bertel



33.Posté par anonyme le 13/03/2009 19:28

32. Oui. La complexité ressentie par tous de la situation que nous vivons, tient à la multiplicité des imbrications qui existent entre les acteurs économiques. Et bien qu'ils aient leurs parts de responsabilités, c'est avant tout à l'inertie politique, de droite comme de gauche, face à la manne européenne, si confortable, durant de trop longues années, que nous devons aujourd'hui, à la fois l'exaspération des consommateurs, mais aussi la difficulté cruciale de parvenir à un accord satisfaisant pour toutes les parties.

J'entends bien les discours défendant les prérogatives des collectivités, et j'en reconnais le bien-fondé : pourtant, je suis obligé d'admettre, qu'un des verrous présidant à l'absence de visions sur le long terme, en une espèce d'aveuglement sélectif sur nos priorités, est le Conseil Régional, qui, depuis la décentralisation, pouvait anticiper, et procéder à des réajustements progressifs, pour nous éviter d'en arriver à cette dégradation inévitable du climat social. C'est en raison de ces manquements, et seulement pour cela, que j'estime qu'il est de son devoir d'intervenir financièrement, et surtout pas en tant que médiateur, pour apaiser et réparer les erreurs de ses égarements passés.

Il y va de l'image que garderont les populations futures de ces mandatures, car autrement, que se passera t il ? Prenons un exemple significatif, pour mieux l'appréhender : le MCUR, que je crois utile, (même si je pense qu'il n'est pas prioritaire dans l'immédiat, et si je crois qu'il peut être développé autrement, en des lieux éclatés, sur des parcours touristiques thématiques) ne deviendra que le triste symbole d'une gabégie irresponsable, au même titre que, Versailles fût celui de l'orgueil d'un roi, Brasilia, l'utopie d'un rêve, ou les statues de l'Ile de Pâques, l'agonie d'un peuple.

Réfléchissez bien, messieurs les élus, c'est ni plus ni moins, le souvenir de vos actions qui restera dans les mémoires collectives, qui est l'enjeu de vos prises de position actuelles.

32.Posté par CANDIDE le 13/03/2009 18:01

Désatreux,
La Région et désormais sa succursale, n'ont pas d'argent pour débloquer la situation. C'est vrai il faut engranger un maximum pour réaliser deux projets extra-ordinaires que l'on pourrair comparer à des trous noirs des finances locales. Ces deux projets condamnés à des déficits de fonctionnement et d'entretien inéluctables vont aspirer sans fin nos impôts sans apporter aucun bien-être à la population et au détriment d'autres réalisations, sans améliorer pour l'un notre mobilité quotidienne, sans améliorer notre culture pour l'autre. Pour le premier, les bouchons à l' arrivée sur ST DENIS vont augmenter avec le débit de la route des Tamarins, est-ce que le Tram-Train fera diminuer les transports de matériaux et autres cachalots, certainement pas. Une enquête auprès des automobilstes venant travailler ou traversant St Denis devrait répondre clairement à la question de la fréquentation quotidienne du Tram-Train. Pour le second projet, la cerise sur le gâteau, nos musées et autres centres de culture sont vides, déficitaires et agonisants, soutenus à coups de subventions, est-il vraiment nécessaire de créer une nouvelle structure alors qu'il existe déjà des bâtiments intéressant de part leur architecture et qui ne sont que des coquilles vides. Je n' ai rien contre l'idée de la MCUR mais il faudrait avoir quelque chose à mettre dedans (pour l'instant, malgré le travail acharné des déjà responsables, il n'en ressort pas grand chose) et je crois sincèrement qu'il y a d'autres priorités que celles de créer de nouveaux gouffres financiers. A nos portefeuilles...

31.Posté par FRANCO le 13/03/2009 15:23

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. La situation dans laquelle se trouve la Réunion est totalement relative. En effet, dans la zone des Mascareignes, il convient de considérer que les 52% de familles réunionnaises qui vivent sous le seuil de pauvreté d'un pays nord ne vivent pas les mêmes difficultés que les pauvres des pays de la zone et sont de relatifs "riches". Ce qui est évident dans notre île, sans vouloir entretenir aucune polémique ni attaque, c'est la fracture sociale de plus en plus importante qui se produit entre deux populations, une moitié, voire plus, pour qui être Réunionnais ne signifie pas économiquement être Français ou Européen par rapport à la situation médiane de métropole ou d' Europe ( bien qu'il y ait aussi de plus en plus de pauvres là-bas aussi) et l'autre moitié, qui vit disons correctement pour 3/4 et le dernier 1/4 restant vivant très très correctement pour ne pas dire plus. La question qui se pose donc à nous est la suivante : comment avons "nous" fait, amors que nous recevons depuis 50 ans des transferts sociaux conséquents et depuis 20 ans des aides européennes encore plus conséquente, pour "nous" retrouver dans la situation économique actuelle : 110 000 illettrés, 300 000 relevant de la CMU, 100 000 chômeurs, majoritairement des jeunes, donc handicapant gravement l'avenir, 4 000 millions € d'importés pour 500 millions € d'exportés et ces résultats pitoyables alors que notre île ne manque ni d'argent, nos banques regorgent, ni de compétences vu le dynamisme de notre économie endogène, ni de ressources humaines ?
Pourquoi "nous" n'avons pas anticipé depuis dix ou vingt ans la nécessité d'investir non pour élever le niveau de vie et de surconsommation de la génération actuelle pour une partie seulement de la population au lieu d'investir dans les secteurs qui nous permettraient aujourd'hui par la création de richesses, d'emplois et de revenus créés dans le cadre d'une économie exogène, de ne pas avoir peur du lendemain et des échéances européennes de 2013 et 2014 qui sont bien proches de nous.
Imaginons que le "nous" auquel je fais allusion et que chacun doit identifier, ait depuis une dizaine d'années engagé le combat pour une véritable EGALITE ECONOMIQUE des Réunionnais avec la métropole et l'Europe en cours de formation, donc tous les prix, toutes les prestations, tous les services sensiblement identiques aux prix métropolitains par la prise en compte de la nécessité de compenser les handicaps de l'éloignement, de l"insularité et de l'étroitesse des marchés locaux et régionaux grâce à la mise en place d'une VERITABLE CONTINUITE TERRITORIALE pour les biens et les personnes, nous ne serions évidemment pas dans la "merde" actuelle. En effet il aurait été bien plus difficile à certains acteurs économiques de "spéculer sur leurs marges" rendues plus transparentes. Les prix, grâce à ce combat pour l'égalité économique, auraient été plus conformes à certaines réalités, le différentiel de revenus important d'un nombre élevé de salaires publics ou parapublics aurait moins de raison d'être et aurait pu être réétudié dans le temps.
L'une des causes de la situation présente étant que l'inégalité criante des prix et des marges causes des renchérissements successifs résultent du fait que chaque abus subi par une catégorie de Réunionnais en situation de répercuter le coût de ce qu'on lui extorque assez abusivement est retransmise aux autres membres de la société. Au bout de la chaîne des produits et des services, le consommateur qui ne peut lui à son tour répercuter tous les prélèvements successifs fait sur son dos se trouve dans des énormes difficultés, sauf si, surrémunéré on lui concède les moyens d'atténuer les méfaits "poupées russes" des prix.
Le COSPAR aujourd'hui pose le problème des conséquences d'un état de fait mais surtout pas les causes. Donner 200 € sans modifier en profondeur le système pervers c'est se condamner dans 6 mois, les mêmes causes produisant les mêmes effets, à se retrouver à la case départ mais dans une nvironnement encore plus difficile. Les causes chacun les connaît : les rentes de situation que quelques uns ont pu instaurer et maintenir sur les Réunionnais; le fait que nous ne produisons que très peu de richesses, donc de revenus pour les emplois et pour les besoins de chacun. Vouloir créer 40 000 emplois dans l'aide aux personnes ou l'environnement sans en créer les moyens financiers autrement que par la quête auprès de la France et l' Europe ne sont que de la mystification. Donnons nous les moyens d'accueillir et de faire venir 500 000 touristes et ce seront 500 000 000 € de vrais recettes qui permettront de créer de l'emploi et de développer nos capacités d'investir sur nos fonds propres. Au lieu d'une musée pour l'emploi de quelques uns créons un parc géo volcanique, symbole de l'origine de notre île et offrons aux Réunionnais et au monde entier l'extraordinaire accès sécurisé à la vie d'un volcan et nous pourrons espérer, si nous faisons des hôtels, des gîtes, ds billets d'avion moins chers, recevoir ces centaines de milleirs de touristes dont nous avons grand besoin pour demain.
Pierrot, je suis partant pour aller réclamer à la région ce que le COSPAR, manipulé par les militants du PCR, inconditionnels féaux de Paul Vergès, n'oseront pas réclamer. Que tous ceux qui veulent que la démocratie règne sur notre île et non plus une tyrannie d'options personnelles, claniques ou familiales telle qu'elle ne survit qu'à Cuba ou en Corée du nord. Unissons nous pour une autre Réunion plus unie parce plus juste et plus solidaire. Nous n'avons plus à craindre que, comme face aux manifestants de l'AURC, le président de la région ne s'enferme dans ce qu'il considère comme SA pyramide inversée (que seulement 135 000 Réunionnais lui ont offert sur 450 000 citoyens inscrits) en appelant a.u secours les employés des espaces verts. En refusant que la solidarité de tous les Réunionnais qui paient leurs impôts mais aussi l'octroi de mer et sa taxe additionnelle, soit apportée pour aider les plus bas salaires, alors que dans le même temps il se démène pour engager 70 millions € de la région pour l'emploi de sa fille et de ses courtisans et vassaux dans le projet pharaonique de la maison des civilisations et O humour cynique, de l'unité des Réunionnais !!! Au travail Pierrot, au travail citoyens démocrates sincères et solidaires au nom de l'intérêt général de TOUS les Réunionnais, pour TOUS les Réunionnais, avec TOUS les Réunionnais et non pas seulemtn ceux d'une famille, d'un clan, d'un camp.

30.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2009 16:02

L'intervention des collectivités locales doit se faire via la fiscalité, ce que peuvent aussi faire les communes.... mais ensuite ..? quid des déficits de ces structures ..?

que le COSPAR ou tout autre regroupement représentatif de la population et de ses composantes, négocie avec chaque acteur au vu de sa responsabilité sur tel ou tel sujet..

pour le logement, que l'on voit avec les communes et le conseil général
pour l'activité économique et le développement de la production locale, conseil régional et ccir
pour les salaires, les organisations patronales

faut arrêter de mélanger les genres et faire croire que rien ne pourra se faire sans cg et cr...

mais peut être le cospar n'a pas en son sein, des compétences nécessaires pour négocier avec les organisations patronales...

29.Posté par MICHEL le 13/03/2009 16:01

Nicolas Delaunay de la Pèrrière dit que l'emploi est de la compétence de l'Etat uniquement; alors chiche !
Que les emplois aidés financés par l'Etat soient attribués par l'Etat et non les élus locaux...

28.Posté par Christian le 13/03/2009 15:59

J'ai entendu ce matin, sur une radio locale, l'excellente chronique d'un journaliste qui émettait une hypothèse de participation de la Région à hauteur de ce qui a été demandé aux Antilles, c'est à dire 50€ pendant 36 mois pour les bas salaires.
Sur une base de 60.000 personnes concernées, on arrive à un total de 108 Millions d'euros ce qui correspond, approximativement, au coût de la MCUR.
Doit on comprendre, devant le refus du "Roi" Vergès, que ce dernier privilégie le pouvoir d'achat de sa fille et de ses proches plutôt que de celui de la majorité des Réunionnais qui en ont bien besoin?
Le président de la Région a instrumentalisé le COSPAR donc il est évident que ce mouvement ne s'en prendra pas à la pyramide inversée.

27.Posté par boyer le 13/03/2009 15:34

16. Posté par Pascal GONTHIER le 13/03/2009 13:19
Non seulement les collectivités (Région et Déparement) doivent apporter leur contribution, mais aussi lescommunes pour les employéscommunaux. Ils sont 18 000 à la Réunion, et personne ne veut en parler.


ouiiii! demandons aux entreprises de financer la titularisation des employés communaux.

26.Posté par anonyme le 13/03/2009 15:15

20. Au fait, comment font les communes du continent pour boucler leurs budgets ?

Suppression de l'octroi de mer sur les produits listés par le cospar ET sur le transport. Même si c'est 3, 5 ou 6 %, c'est toujours du pouvoir d'achat, et ce sera autant de moins pour le clientélisme.



25.Posté par darkalliance le 13/03/2009 14:58

Inutile de passer par radio 'Ladi Lafé', à la botte de l'illustre PHARAON et de sa bande de cliques : téléphonons plutôt aux autres émetteurs, dont la cause est moins partisane.

24.Posté par Laurent le 13/03/2009 14:48

Chiche moi aussi

23.Posté par franck974 le 13/03/2009 14:47

par principe les collectivités n'ont pas à verser d'aides directes
sauf la Région qui en a la compétence explicite.
dans le cas présent, à qui verser cette aide et est elle bienvenue en temps de crise ?

commentaire : qui va payer en fait ? n'est ce pas nous sur nos impôts ?
je le crains car on ne peut tout de même pas forcer les entreprises à tout supporter sinon l'emploi va en souffrir

22.Posté par Cambronne le 13/03/2009 14:43

Et si pour mettre d'accord tout le monde ils supprimaient purement et simplement l'octroi de mer en appliquant la TVA de l'hexagone simple continuité logique d'un département , plus aucune dérives plus aucune excuses , l'état serait obligé de remplir sa mission comme il le fait pour les autres régions métropolitaines , pourquoi en serait il autrement dans les Départements outre mer ...
l'on verrait les motifs

21.Posté par maloyapays le 13/03/2009 14:39

Je suis d'accord avec vous pour une manif devant la région, pour qu'un autre collectif s'organise qui cette fois çi ne sera pas que des marionnettes.Par contre il faut faire attention car n'autre préfet nous à emmener un nouveau collectif de 150 militaires arrivé ce matin et à mon avis il ne sont pas venus pour faire de la randonnée..Je me demande si notre préfet corse aurait tenu ces mêmes propos s'il aurait été affecté en corse, Pas sure que nos amis l'aurait entendu de la même manière..

20.Posté par Denny CRANE le 13/03/2009 14:14

Il faut un lieu et une heure ?
Alors : dans le calme et la dignité, lundi 08H00 devant la pyramide inversée et à la Source.

C'est parti, Allo radiofreedom.... (Le COSPAR peut venir s'il est capable d'encadrer ses troupes pour éviter les débordements.)

19.Posté par Tamarin des Hauts le 13/03/2009 14:14

Baisser l'octroi de mer? L'idée est séduisante et permettrait de pointer du doigt la pyramide inversée, dirigée on le sait par un personnage odieux qui se nourrit du sang et de la sueur des braves et honnêtes prolétaires réunionnais. D'autant que régulièrement, dans les commentaires lus ici et là, certains n'ont de cesse de gloser sur l'âge du capitaine. Au fait, souvenez-vous de Jospin qui, de retour d'un voyage à La Réunion, en pleine campagne pour les présidentielles de 2002, évoquait lui aussi l'âge de Chirac, "fatigué, usé..." On sait ce qu'il advint du Lionel qui fut une fugue en Ré, mineure...
Donc, baisser l'octroi de mer? Fausse bonne idée, car il y a fort à parier que sur les familles d'articles en cours de négociation entre le Cospar et la grande distribution, toutes, ou presque, sont à un taux d'octroi de mer de...0%, comme c'est le cas pour le riz, l'huile etc. Bien sûr, en décortiquant la liste, on pourra toujours picorer quelques pourcentages ici et là, mais cela ne contribuerait certainement pas à faire baisser les prix de 20%. Et ce d'autant que dans la nomenclature des produits importés soulmis donc à l'octroi de mer, 83% sont taxés à moins de 6,5%!. Selon les chiffres officiels de l'IEDOM, de la Douane et de l'ADIR: sur 5 596 produits soumis à l'octroi de mer, 1311 sont taxés à 0%, 60 à 5%, 3 292 à 6,5%, 236 à 13%, 418 à 18%, 153 à 23%, 103 à 28% et 23 articles à 51%. Entrent dans cette dernière catégorie les bijoux, armes à feu, alcools et tabacs.
Par ailleurs, s'il est vrai que l'octroi de mer alimente les caisses des collectivités, il convient d'apporter un éclairage pour mieux comprendre la réalité des chiffres officiels (notamment de l'IEDOM et des Douanes).
Ainsi, en 2007, le service des Douanes à collecté 384 millions d'euros au titre de l'octroi de mer. Sur cette somme 273 sont allé aux communes (273 millions divisés par 24 communes, cela fait une moyenne de 11,3 millions d'euros par commune, alors que certaines ont des budgets dépassant les 100 millions d'euros!) La Région a bénéficié de 70 millions, les communautés de communes de 4 millions et les Douanes de 7 millions.
Il faut savoir que l'octroi de mer, avec 384 millions de recettes, ne représente que 10% de la valeur de nos importations qui se montent à 3,7 milliards d'euros. Enfin, l'octroi de mer est à mettre en parallèle avec la TVA, qui va directement à l'Etat, et qui s'est chiffré à 460 millions d'euros en 2007.

18.Posté par darkalliance le 13/03/2009 12:44

Chiche pour suppression de l'octroi de mer sur les produits de 1eres nécessités, le dol organisé d'Air Arnaque, et la politique des emplois dits de 'complaisances'.

17.Posté par calimero le 13/03/2009 13:34

tu as raison Pierrot et c'est ce que j'ai écrit dans un précédent commentaire.
tu vois Ivan Hoarau de la CGTR aller manifester devant la région et réclamer de partager les 100 millions de la maison des civilisations qui doit être annulée.
pour info on arrête même le projet de construction de lycées pour faire cette maison.
comme par hasard depuis mercredi soir que les collectivités ont quitté les négociations on n'entend plus Ivan le Terrible.

16.Posté par reine le 13/03/2009 13:24

je suis super chiche!

15.Posté par Pascal GONTHIER le 13/03/2009 13:19

Non seulement les collectivités (Région et Déparement) doivent apporter leur contribution, mais aussi lescommunes pour les employéscommunaux. Ils sont 18 000 à la Réunion, et personne ne veut en parler.
Le COSPAR aujourd'hui pour être crédible, doit changer de leader, car ils se sont suicidés avc les évènements de Chaudron, ont mis à cette élan de solidarité, et ne représente aux yeux du Préfet qu'une bande de "pieds niquelès
Dela suivre Mr VERGES qui tente une diversion, cela serait suicidaire pour les réunionais.

Au fait, ou sont passé les leaders de la CGTR et de la CFDT ? Leur silence en dise long sur leur capacité à gérer ce conflit qui va s'enliser

14.Posté par William le 13/03/2009 13:15

Sur le fond, je suis contre la participation des collectivités ...
mais, le cynisme de Vergès vaut bien un coup de gueule sous ses fenêtres pour réclamer sa tête !

J'y serais !

13.Posté par L'INSOUMIS le 13/03/2009 13:09

Comme "anonyme" et "Grachus", je suis partant et je dis "chiche"...
Y'en a marre de tous ces manipulateurs, profiteurs, escrocs, ex-taulards,....du PCR, CGTR, FSU, CFDT, PSR, UMP, de la CCIR, etc etc....(pouvez en rajouter si j'en oublie)
Le coup des 50€ manquants et non réclamés a la Region/ Dep c'est vraiment le canulard de l'année...
Alors OU, QUAND ET COMMENT Pierrot.....?

12.Posté par Cambronne le 13/03/2009 12:59

3. Posté par boyer le 13/03/2009 10:24

Boyer allez donc prendre des cours économie mon vieux je vous conseil d'aller en Allemagne voir en Suisse plutôt que les hautes écoles spécialisées (HES) françaises lorsque l'on comprend le modèle économique par un bel exemple de bourrage de crâne.

11.Posté par Cambronne le 13/03/2009 12:55

7. Posté par Pierre Dupuy Junior le 13/03/2009 11:08

yES YES YES Bien dit Junior

10.Posté par HATBACH le 13/03/2009 12:22

Effectivement pourquoi, ils ne manifestent pas Rue de la Source ou Rue René Casin!
Mais si, je sais que je sais!

9.Posté par ApiMan le 13/03/2009 11:03

je dis chiche,
donnez moi les formulaires d'inscription et je suis partant pour faire partis de l'association des reunionnais.
Anonyme, je te suis dans ta revendication ( on est deja deux plus pierrot cela fait trois).
Bon pou nou.




8.Posté par Tamarin des Hauts le 13/03/2009 12:02

"Y'a qu'à, y'a qu'à pas, faut qu'on (alors qu'il y a tant de vrais)": tout ce remue-méninges montre à l'évidence un certain parti pris, ou, au mieux, une certaine ignorance (volontaire?) d'un certain nombre de mécanismes qui régissent notre société. Certes, il peut être "intellectuellement" plus valorisant de déverser sa bile à longueur de colonnes, de stigmatiser tel ou tel acteur public, tel ou tel projet, mais au final, pour quel résultat? Une fois son fiel répandu, aura-t-on pour autant fait avancer le schmilblick? Crier, tempêter, rouspéter, critiquer est une chose. A moins de faire sien la formule chère à l'humoriste Pierre Dac: "pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour!" Il m'est avis que nombre de mes concitoyens ont adopté, sans doute à l'insu de leur plein gré, cette assertion.
Car enfin, sans se prendre pour ce que l'on n'est pas, l'on peut, en toute simplicité apporter sa contribution au débat, en toute honnêteté intellectuelle, c'est à dire en apportant des arguments, en construisant une réflexion non pas en stigmatisant tel ou tel, mais en essayant de comprendre les tenants et aboutissants.
Par exemple, sur la formation des prix: un article qui quitte l'usine de Tourcoing, de Toulouse ou de n'importe quel endroit du monde à un prix X, il convient bien sûr d'ajouter à chacune des étapes (transport terrestre, transport maritime, taxes diverses, marge du revendeur...) un certain montant. C'est en faisant la transparence sur ces différentes étapes, sur les intermédiaires que l'on comprend comment sont formés les prix payés par le concommateur, et cela permettrait, accessoirement, de savoir qui se sucre ou non. Il n'est pas scandaleux , en matière de commerce, de faire des bénéfices. En revanche, s'il l'on est bien d'accord pour parler de marge, il ne faudrait pas que les différents intervenants confondent marge, page, voire cahier!
C'est cette absence de transparence qui complique singulièrement les choses. Si tous les acteurs économiques jouaient cartes sur table, l'affaire eut été plus simple. A contrario, il aura fallu une mission mandatée par le gouvernement pour faire la lumière sur le prix des hydrocarbures à la Réunion. sans doute faudra-t-il encore d'autres missions du même genre pour comprendre les prix des télécommunications dans l'île, y comprix ceux des abonnement internet! D'ici que les résultats soiet rendus publics, certains risquent de se retrouver prix la main dans le pot de confiture!

7.Posté par titang futé le 13/03/2009 11:30

Pour le collectif, c'est en cours.......

6.Posté par Pierre Dupuy Junior le 13/03/2009 11:08

2. Il me semble que les collectivités ont ce que l'on nomme une compétence générale non? Et puis nous dire qu'ils n'ont plus d'argent... on rigole, à ce compte là l'Etat non plus!

3. c'était pas pour l'emploi mais pour préparer la reconversion économique: cet argent est destiné à ce que, dans 20 ans, on ait toujours une offre valable. C'est un peu pour éviter de continuer à tenter de vendre ses centrales à charbon à l'heure du nucléaire, ses télégraphes à l'heure des portables et d'internet... Et donc, à terme, sauvegarder les emplois qu'une mauvaise économie nous couterait.

5.Posté par anonyme le 13/03/2009 10:06

Ma revendication sera : suppression de l'octroi de mer sur la liste de produits retenus par les négociations en cours (Y compris le gas-oil, pour soutenir également les entreprises) : C'est une décision qui concerne directement le Conseil Régional, et qui peut être appliquée trés rapidement. Sur les 50 euros, je doute que les collectivités cédent.

4.Posté par Grachus le 13/03/2009 10:56

Et je te rappelle, Pierrot, qu'aux Antilles, l'Etat a accepté une compensation financière pour les collectivités locales. Rien de tout çà ici. Alors chiche ? Mais pour botter le derrière de qui ?

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes