MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Qui est Réunionnais?


Par - Publié le Mardi 28 Octobre 2008 à 10:42 | Lu 10792 fois

Jean-Phi, dans un post, se demande "c'est quoi un Réunionnais"...
Éternelle question en effet...
Pour ma part, j'ai une réponse à cette question. Mais avant de vous la donner, j'aimerais entendre vos propositions...

Est-on Réunionnais parce qu'on habite depuis 2 ans  5 ans, 10 ans à la Réunion?
Est-on Réunionnais parce qu'on est né à la Réunion?
Faut-il en plus avoir des parents eux mêmes nés à la Réunion?
Faut-il exiger d'avoir investi à la Réunion?
Qu'en pensez-vous?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

96.Posté par TURPIN le 23/04/2009 12:24

bonjour à tous,
respectez la nature d'ici et d'ailleurs avant primo,savoir vivre en chiens et chats qui s'entendent mais pas des fo ku c vrais agard'à noussa. on ne peux pas faire une identitee sans choix et idees.Etres ou ne pas Etres c'est un vrai dialogue ouvert respectueux-là conferences-debats-repas alon-mèt ansam.

95.Posté par ELI le 21/04/2009 23:27

est réunionnais ceux qui ont décidé de vivre à La Réunion par choix et non pour la prime coloniale
ceux qui aiment tout simplement La Réunion
ceux qui n'ont pas peur du drapeau réunionnais et le collent avec fierté sur la voiture
ceux qui connaissent la culture réunionnaise
ceux qui mangent les brédes, les grains et les caris ( et les pains bouchons piment etc....)
ceux qui apprennent le kréol
bref ceux qui sont heureux de vivre dans la créolité
et qui bien sur ont appris le sport national c'est à dire le moukatage!......

94.Posté par Militant nationaliste prolétaire le 19/04/2009 16:29

Moi je suis français et prolétaire smicard. Dans une société les idélogies dominantes sont les idéologies des classes dominantes, en l'occurence celle de la société capitaliste et les dominés sont les travailleurs, les salariés.

Aujourd'hui les idélogies dominantes sont les idéologies communautaristes et identitaristes.

Numéro 1 : les revendications régionalistes (créoles, corses, basques, bretons, ect.. et l'exaltation de racines et de langues qui ont moins de richesses que la langue française qui possède une possibilité créatrice infinie). Les régionalistes sont les idiots utiles et collaborateurs de l'idélogie néolibérale qui en profitent pour toujours plus de décentralisation ce qui amènes une hausse des impots locaux.

Numéro 2 : la religion catholique. Dès qu'il y a un problème, il faut que l'autre cureton d'Aubry ouvre sa bouche de moralisateur à 2 balles, lui qui n'a sans doute jamais gouté aux vrais plaisirs de la chair. L'éxaltation des racines chrétiennes a toujours coincidé avec les périodes de décadence et de déchéance. Partout ou le christianisme s'est implanté, la créativité des peuples, leur génies s'est désintégré.
Les 2 dates clés de l'histoire réunionnaise sont 1848 et 1946 qui sont des victoires de la nation républicaine contre l'obscurantiste catholique et contre la tradition.
Si on n'avait continué à respecter la tradition, il existerait toujours des colons et des esclaves.

Numéro 3 : L'individualisme
L'individualisme est aujourd'hui érigé en valeur suprême. Chacun décide de vivre sa vie comme il l'entend, en se foutant des autres et du bien commun. L'entraide sociale se désintègre, les familles sont disloquées, les parents ne tiennent plus leurs enfants, la délinquance augmente car des jeunes trainent dans la rue. Les travailleurs réunionnais se disputent entre eux : un coup c'est la faute des fonctionnaires qui touchent la surrénumération, un coup les agents communaux qui sont tous des fainénants ou sinon les rmistes et chomeurs qui profitent du système.
Le RMI, la CMU, les assédics, retraites, allocations familiales sont des acquis sociaux qu'il faut défendre.

Pour conclure être réunionnais c'est être tout simplement humain c'est à dire se battre pour plus de justice et plus d'égalité entre tous les citoyens français, qu'elle que soient leurs races, religions ou philosophies.

93.Posté par Roger le 19/04/2009 11:17

Quelle belle question!!
Je ne suis pas né ici
J'ai grandi 22 ans dans un pays de la zone
J'ai travaillé 20 ans dans l'hexagone
Je travaille depuis 15ans à la Réunion et je pense allez jusqu'au bout si possible
Je suis propriétaire ici mais pas ailleurs
Mes enfants ont grandi ici et parle créole
Je suis président d'une association qui s'occupe des gens qui habitent La Réunion
Mais.........
Tout le monde me dit: "Quand est-ce que tu rentre dans ton pays"

Alors je me dis : lequel est mon pays?
Là où je suis né?
Là où j'ai grandi?
Là où je travaille?

Tout le monde a défini mon pays sans demander mon avis: ma peau!!!

92.Posté par Christian le 18/03/2009 10:07

90. Posté par Cicéron Céparré le 19/02/2009 23:51

Entièrement d'accord avec votre définition.




91.Posté par GROS LARD le 07/03/2009 20:58

Un réunionnais c'est quelqu'un qui vient faire la course pour gagner le gros lot au volcan !
Il grimpe la montagne pour être le premier.

Moi, j'vois l'île de la Réunion, avec son sombre passé historique:
C'était des ex-européens qui en avaient marre du vieux continent, et ils sont partis à la conquête des océans pour un nouveau monde, un autre monde meilleur, avec de nouvelles façons de penser. Bon, c'est un peu la même histoire pour les américains, mais aujourd'hui on voit bien qu'il y a le décalage entre la vieille Europe (qui a quand même un tout petit peu de charme dans les vieilles architectures de batiments en ruine -qui coutent beaucoups d'argents à l'état Français pour la maintenance-) avec de l'autre côté de l'atlantique, les Etats-Unis qui eux s'inspirent beaucoups de l'histoire des européens et le balance à une sauce futuristique.

Mais l'île de la Réunion, c'est le renouveau de ce système, économiquement ou traditionnellement, c'est un exemple pour toutes les civilisations du monde entier.
Dont le réunionnais en n'a strictement rien à envier.

90.Posté par Cicéron Céparré le 19/02/2009 23:51

Pour commencer, un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne qualifie pas de communautaristes les débats qui tournent autour de cette question qui est posée en Corse, à Paris et partout en région. Se sentir de quelque part c'est partager un certain nombres de caractéristiques (coutumes, culture, culte) qui relient les femmes et les hommes de cette région. C'est aimer ces femmes et ces hommes. Aimer la terre, le territoire. Nourrir des projets pour les enfants de ce territoire. Espérer qu'ils trouvent leur place aux côtés des visiteurs qui partagent leur vie, leur espace, leur avenir...

Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année à la fin de l'année scolaire pour n'y revenir qu'à la fin du mois d'août.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.

Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui, lorsqu'il parle de ses vacances de juillet-août, ne dit pas : "l'été dernier"...

Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne commence pas ses phrases par "vous les réunionnais".
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne commence pas ses phrases par: "nous en métropole" ou "nous à Paris" ou "nous à Clermont"...

Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui finit, un jour ou l'autre, par comprendre le créole même s'il ne le parle pas.

Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui préfère être propriétaire à La Réunion que dans n'importe quel autre département.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne fait pas sa valise le soir de sa retraite.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne côtoie pas que des expatriés.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne craint pas de se faire soigner dans les hopitaux régionaux.

...

89.Posté par doudou le 04/02/2009 18:14

Le Réunionnais possedait un art, de vivre, d'éduquer ses enfants, de se comporter...Un jour, on lui a dit -voire dicter- la manière de voir le monde avec une cohorte de psychologues, d'éducateurs spécialisés( dans toutes les matières d'ailleurs...). Voilà comment tu dois te comporter, sans tenir compte de ses sensibilités. Ces mêmes personnes aujourd'hui lui demandent maintenant de se révolter, d'affirmer son identité...en le gardant comme esclave économique.
Les premiers habitants de l'Amérique se retrouvent aujourd'hui parqués dans des réserves...Raccourci un peu rapide me direz-vous ? Eh bien non, car on entend encore ( trop souvent!!!) parler des bienfaits de la colonisations et quand on est à court d'arguments, on brandit les mots qui fouettent comme des insultes: RMI, allocations en tout genre, assistanat...
La Réunion a 400ans d'histoire, et on arrive à s'entendre,on se comprend, on se tolère, on s'accepte...
En clair, les conseilleurs sont bien souvent les mauvais payeurs... Sak i donn' la rou i ral pa sarèt!!!

88.Posté par Logique le 31/01/2009 18:21

Pour ma part, je suis assez d'accord avec la définition de Ciréron Cépacearré:

Deviens Réunionnais celui qui y possède de vraies attaches, qui n'y vis pas en exil provisoire et qui ne se considère pas extérieur à ses habitants, tout comme deviens américain celui qui en fait son pays et en adopte la culture et les valeurs (et possède des papiers en règle, ce qui n'est pas le plus simple).

Pour ma part, j'ai toujours eu du mal avec les exilés volontaires qui vivent dans la nostalgie éternelle de leur paradis perdu et passent leur temps à comparer ici (pas bien) et leur "vrai" pays (génial)
Pour ce qui est des définitions du genre: avoir 2 grand mères nées ici ou un colon historique dans sa généalogie ou un ancêtre esclave, ça finit par ressembler à la définition officielle des juifs dans la France du Maréchal P.

Quand on est, comme moi, né quelque part où on n'a fait que naître, de parents nés à un endroit où on n'a jamais vécu, qu'on a grandi ici, étudié ici, fait son service militaire ici, marié ici avec une fille d'ici, fait un enfant ici et qu'on travaille ici, je défie qui que ce soit de me dire d'où je suis si ce n'est pas d'ici !

Maintenant, il est vrai que c'est difficile à définir administrativement: si on doit favoriser l'embauche des réunionnais pour limiter l'impact de la Goyave de France, alors la définition ne doit pas aller plus loin que le lieu de naissance, ou d'un certain nombre d'année de vie sur place.

Pour le reste, il y aura toujours des gens qui se définissent en rejetant l'autre:
Si ça leur permet d'en retirer une fierté que rien d'autre de leur personnalité ou de leur expérience ne leur apporte, alors tant mieux pour eux dans le meilleur des mondes, en espérant qu'ils n'arrivent jamais au pouvoir d'autre chose que de leur frustration.

87.Posté par Cicéron Cépacarré le 31/01/2009 16:04

"Au départ l'île était vierge" !!! C'est la meilleure. Et la planète ne l'etait-elle pas ? Donc pas de terrien, pas de français, pas de parisien. De grâce, au départ, TOUT était vierge!

Pourquoi les parisiens auraient-ils droit à leur identité, qu'ils revendiquent : les parisiens sont fiers de l'être. Au départ, Paris c'était quoi? Pourquoi les américains se sentent américains. Au départ, seuls les natifs (dits indiens) peuplaient cette GRANDE île...

Pour commencer, un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne qualifie pas de communautaristes les débats qui tournent autour de cette question qui est posée en Corse, à Paris et partout en région. Se sentir de quelque part c'est partager un certain nombres de caractéristiques (coutumes, culture, culte) qui relient les femmes et les hommes de cette région. C'est aimer ces femmes et ces hommes. Aimer la terre, le territoite. Nourrir des projets pour les enfants de ce territoire. Espérer qu'ils trouvent leur place aux côtés des visiteurs qui partagent leur vie, leur espace, leur avenir...

Un réunionnais c'est c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année à la fin de l'année scolaire pour n'y revenir qu'à la fin du mois d'août.Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année à la fin de l'année scolaire pour n'y revenir qu'à la fin du mois d'août.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui, lorsqu'il parle de ses vacances de juillet-août, ne dit pas : "l'été dernier"...
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne commence pas ses phrases par "vous les réunionnais".
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne commence pas ses phrases par: "nous en métropole" ou "nous à Paris" ou "nous à Clermont"...
Un réunionnais c'est c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui finit, un jour ou l'autre, par comprendre le créole même s'il ne le parle pas (d'ailleurs un français est quelqu'un qui habit en France qui parle français non?).
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui préfère être propriétaire à La Réunion que dans n'importe quel autre département.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne fait pas sa valise le soir de sa retraite.
Un réunionnais c'est c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne côtoie pas que des expatriés.
Un réunionnais c'est c'est un habitant de La Réunion qui ne quitte pas le département chaque année avant noël pour n'y revenir qu'à la fin du mois de janvier.
Un réunionnais c'est un habitant de La Réunion qui ne craint pas de se faire soigner dans les hopitaux régionaux.

86.Posté par JEAN-YVES FRIEDRICH le 31/01/2009 10:36

Le vrai réunionnais ? Ben il est mort. Je parle du Dodo. Tout le reste, du blabla. Y en a marre du communautarisme de tout bord, de toute couleur.
LE CON est-il blanc, noir, jaune, rouge, métis ?
En tout cas une chose est sûr, son nombre est important.
Bon allé, il n'y a que Dieu qui sait.
Au fait il est quoi lui, lol.
Allons tous les rieurs de mon côté. Et en avant.
Nous cherchons tous la même chose, le bonheur, non?
Bien grouillez- vous le temps malheureusement est compté.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes