MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Qui a parlé de malfrats ?


Ces derniers jours, Roland ROobert multiplie les interventions médiatiques, ici pour les 120 ans de la Possession, là, en compagnie de Paul Vergès, pour nous rappeler l’ordonnance de Debré et ses huit années d’exil en métropole… Le discours est pugnace et plein d’émotion quand il affirme "Nous avons été chassés comme des malfrats". Une petite larme donc pour Roland Robert… qui prépare les prochaines élections.

Oui mais, il n’y a pas que les gens du pouvoir qui ont des histoires à nous raconter !

Par ADIP - Publié le Lundi 18 Octobre 2010 à 13:59 | Lu 874 fois

Je dois vous parler de nouveau du cas de Mme Lauret Marie Anick demeurant à Tamarin Sarda depuis plus de 21 ans. Le maire et son premier adjoint de l’époque, l’avaient installée sur un lopin de terre communale de 380 m2 pour qu’elle puisse y vivre. C’était une des toutes premières habitantes de Tamarin Sarda.

Cette dame, méritante et digne, fait des ménages dans le quartier pour faire vivre et élever ses enfants. Vous l’avez compris, elle ne roule pas sur l’or et ses fins de mois sont difficiles.
A un moment de sa vie, elle n’a pas accepté les "diktats" du maire et la machine à répression s’est mise en route pour l’expulser de Tamarin Sarda. La première tentative vient du maire lui-même en 2004, mais a été rejetée par le tribunal administratif.
Le maire fit immédiatement voté par son conseil municipal une provision de 12.000 euros pour les frais d’expulsion, d’avocat et d’huissier afin de continuer son travail de démolition. Depuis, c’est le concessionnaire de la commune, la SEMADER qui reprend le flambeau. A ce jour, Mme Lauret doit faire face à son quatrième procès dont l’objectif reste inchangé : l’expulsion. C’est à un véritable harcèlement financier, moral et judiciaire que cette pauvre dame, qui ne demande qu’à être traitée avec équité, doit faire face. Malgré le rapport 2008 de la C.R.C.R démontrant les graves dérives de la gestion communale dans le cadre la RHI Tamarin Sarda, le maire continue, à travers son bras armé, la SEMADER, de maintenir une pression terrible sur cette pauvre dame.

Après avoir servi grassement ses petits amis de Tamarin Sarda, le maire Roland Robert, s’apprête à régulariser les empiètements et les constructions illicites sur le domaine communal de ses grands amis politiques du lotissement Jujube à Rivière des Galets. La presse a déjà largement exposé les faits, photos à l’appui.
Cette affaire est particulièrement significative du type de pouvoir en place sur notre commune de la Possession. Effrayant ! D’autant que les pouvoirs publics laissent faire…

Ces deux analyses mettent en lumière l’expression révoltante d’une justice de classe et d’un pouvoir autocrate déconnecté de toute idée de légalité et de démocratie.

Mme Lauret serait-elle un malfrat pour que tout soit mis en œuvre pour la chasser ?
Je voudrais ici reprendre à mon compte la conclusion d’un Internaute s’adressant à Roland Robert : "fait pas aux autres ce que tu n'as pas voulu qu'on te fasse en matière d’arbitraire".

Pour l’ADIP : Jean Paul FOIS




1.Posté par Un citoyen possessionnais le 18/10/2010 18:18

Roland Robert s'est certainement inspiré de ce fameux COLLECTIF POSSESSIONNAIS CONTRE LES CORROMPUS ET LES MALFRATS qui va très bientôt refaire parler de lui. A très bientôt et à bon entendeur.....

2.Posté par deviner le 19/10/2010 20:32

Pas de malfrats à la Possession que des copains coquins en place c'est tout selon les propos du Parquet du Procureur de la République de St Denis.

Une bande de copains qui se "fendent la gueule" simplement sur le dos du contribuable.depuis des années.

3.Posté par Il était une fois le 20/10/2010 09:14

Tout le monde y connait Fois maintenant à la Possession, li lé obligé monte si in escabeau pou atteindre les chevilles de Roland Robert. C'est pitoyable! C'est le nain qui pisse au pied de la statue.
Un conseil à la nouvelle égérie des verts: l'ordonnance du 15 octobre y éxiste pu... ou na le droit présente à ou le 22 mars, mais Vanessa largue boug la, lilé en train enterre aou.
Des FOIS, les dieux rendent fous ceux qu'ils veulent perdre! L'ordonnance Debré a été cassée par le Tribunal Administratif de Versailles, par le Conseil d'Etat, par le Peuple français (abrogée à l'unanimité en 1972 par l'Assemblée Nationale) et voilà que les deux compères (Fois + Vanessa) voudraient prendre la tête d'un comité pour sa résurection.
Dernière nouvelle, Vanessa en toute humilité, propose la présidence à la juge Eva Joly.

4.Posté par Jean Paul FOIS le 20/10/2010 14:55

A poste 3 , "Il était une fois"

Toujours anonymes les sbires de Roland ROBERT. A croire que sans leur chef ils ne sont plus rien que des têtes vides ou des machines à broyer du mensonge.
N'ayez crainte "Il était une fois", si un jour je prends un escabeau çà ne sera pas pour essayer de grimper un tas de fumier(s) mais pour chercher de l'air pur.

Jean Paul FOIS

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes