MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Quelques dizaines de casseurs, des exactions très localisées. Le reste de la Réunion vit normalement


Par - Publié le Vendredi 24 Février 2012 à 09:40 | Lu 2933 fois

Quelques dizaines de casseurs, des exactions très localisées. Le reste de la Réunion vit normalement
Si la nuit des Dionysiens a encore été perturbée par les explosions des grenades à effet de souffle dans le quartier du Chaudron et par le bruit de l'hélicoptère de la gendarmerie survolant les quartiers une bonne partie de la nuit, force est malgré tout de reconnaitre que les explosions de grenades ont été bien moins nombreuses et que les exactions ont très nettement baissé en intensité.

Finies les véritables vagues de manifestants qui montaient à l'assaut des quelques rares gendarmes protégeant le Score du Chaudron dans la nuit de mercredi à jeudi, au point qu'ils ont à plusieurs reprises réussi à atteindre le magasin sans toutefois parvenir à y pénétrer.

Hier soir, les émeutiers étaient d'une part moins nombreux, mais surtout le rapport de force s'est inversé. L'arrivée des 80 nouveaux gendarmes a manifestement changé la donne. Ces derniers ont eu les moyens d'occuper les points stratégiques, comme le carrefour du CASE, obligeant les casseurs à se disperser en petits groupes moins efficaces.

D'autre part, les forces de police étaient également très présentes, opérant de très nombeuses arrestations. De quoi calmer les ardeurs de certains...

Autre chose à signaler : les incidents étaient circonscrits dans un périmètre de 500 mètres sur 500 mètres, dans le quartier du CASE. A 200 mètres de là, quelle n'a pas été notre surprise de découvrir des couples d'un certain age en train de prendre l'air devant leurs maisons, tranquillement installés sur des chaises pliantes. Juste à côté, un bar était ouvert et des jeunes y jouaient au billard et au baby-foot...

La même impression prévalait dans les autres villes touchées par les événements. A lire les titres de certains articles, on pourrait penser que la Réunion est à feu et à sang. En fait, les troubles ne concernent que quelques points très concentrés, comme autour de la mairie de St-Louis ou le boulodrome de St-Pierre.

Et meme le mot de trouble est parfois un peu fort. Deux poubelles renversées et auxquelles deux ivrognes ont mis le feu, et on a l'impression que Salazie, un des quartiers les plus tranquilles de France, est à feu et à sang.

Meme nous journalistes avons parfois tendance à nous emballer dans le feu de l'action. Il faut aussi savoir faire notre auto-critique et remettre les choses en perspective, une fois le calme revenu.

Ce matin, une fois les poubelles et les carcasses de voitures brulées évacuées, la Réunion reprend normalement ses activités. Comme si de rien n'était.

En espérant que, contrairement aux rumeurs circulant actuellement par textos et sur les réseaux sociaux, les quartiers conservent leur tranquilité ce soir...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Logique le 24/02/2012 09:05

Ce qui est le plus hallucinant, c'est la réaction de la majorité des adultes sur Freedom disant en substance que ces jeunes sont des héros qui font le boulot pour les vieux comme eux qui n'ont plus le courage de s'exposer.

Comment peut-on tomber si bas? Laisser des gamins sans cervelle mettre en danger la vie de tous (et la leur avec) et même les pousser à le faire!

Il y a eu du ratage en série sur la transmission des valeurs des générations précédentes.
Il ne reste qu'à espérer que les acharnés du coup de fil à Freedom ne représentent pas la moyenne de la population, sinon c'est à pleurer de misère morale.

La seule partie du discours à laquelle je ne peux qu'adhérer, c'est la dénonciation des élus corrompus qui reviennent indéfiniment aux manettes, avec des amendes de principe et de la prison avec sursis: Quelle crédibilité ont-ils pour dire le droit et les valeurs?

Au moment de glisser un bulletin dans l'urne, éliminez d'office tous ceux qui ont des casseroles ou qui n'ont rien foutu lors d'un précédent mandat, les menteurs et autres vendeurs de vent: le choix entre ceux qui restent n'en sera que plus facile et vous aurez au moins une chance d'avoir droit à autre chose que certains des guignols d'aujourd'hui.

2.Posté par mtbmecca le 24/02/2012 09:27

à, la réunion, un rien nous occupent....

"Meme nous journalistes avons parfois tendance à nous emballer dans le feu de l'action. Il faut aussi savoir faire notre auto-critique et remettre les choses en perspective, une fois le calme revenu. "

Bien vue, et j'ai aimé...vous avez été honnête. Surtout quant on voit la presse de ce matin.

3.Posté par Mimose le 24/02/2012 10:05

Merci Pierrot de dire ce qu'il en est car l'image de La réunion ne se résume pas à quelques casseurs.

4.Posté par Caton2 le 24/02/2012 12:14

Merci Pierrot de relativiser les « émeutes ». Je t’ai un peu moucaté, mais je savais que tu ferais la bonne analyse, in fine.
Comme le souligne le préfet, ces « émeutes » n’ont rien à voir avec la vie chère. Ces d’jeuns se la jouent dans la culture banlieue de l’époque. Il est possible que parmi eux il y ait des fils de réunionnais aisés. Comme à Londres et à Birmingham.
C’est une, puis plusieurs bulles de violence qui ont prospéré puis éclaté, sans lien entre elles autre que les réseaux sociaux. Ces jeunes n’expriment aucune revendication. Pas de banderole, pas de slogan. Ce qui n’empêche pas les politiques de parler abusivement à leur place.
Au lendemain de ces « émeutes », la vie continuera son cours (elle ne s’est pas interrompue comme tu l’as constaté, Pierrot, à quelques mètres des émeutiers). Il ne restera que des victimes innocentes, privés de leur bagnole, de leur commerce...
C’est juste pour le « fun » que ces jeunes s’éclatent ainsi! L’agitation autour de la SPPR à créé cet envie de violence, sans qu’on puisse parler de causalité.
Ce n’est pas une révolte de la faim, ni même du mal d’être. Encore moins une révolte idéologique.
Par contre, ce qui est vraiment révoltant, c’est de voir la gauche locale se répandre sur les ondes des radio nationales pour répéter que c’est la faute à Sarko, que c’est une révolte contre la vie chère et le chômage!

5.Posté par ndldlp le 24/02/2012 13:41

la casse ne saurait masquer la réalité de la vie chère.

6.Posté par Logique le 24/02/2012 14:09

5.Posté par ndldlp le 24/02/2012 13:41

c'est exact, ni la réalité de la nullité opérationnelle et morale d'une bonne partie de notre classe politique, et encore moins du chômage.

Prendre des mesures pour favoriser le développement de l'économie locale est un passage obligé, entre autres mesures.

Pas seulement des grands projets "one shot" mais des activités perennes pour limiter l'importation autant que faire se peut.

7.Posté par Quelqun de Réaliste le 24/02/2012 17:39

Mieux vaut se rassembler dans une manifestation pacifique avec plus d`un milliers de personnes plutot que de tout casser par petit groupe.. Bande de fou . Vous detruisez l`image de notre ile .. Vous detruisez les commerces de proximité et ce qui vous permette d`acheter a manger pour vos enfants . Vous faites de notre ile une ile dangereuse et mal vue . Vous allez faire baissez le tourisme et l`economie . La Reunion se desunis , je le repete on ne merite plus nos nom et nos racine . :o Vouloir la paix c'est ne pas faire la guerre . Bande de CON .

8.Posté par Relativiser le 24/02/2012 18:33

Toujours relativiser, toujours relativiser en dénonçant les excès !!
Avez vous déjà remarqué sur les reportages qui nous viennent du Pakistan sur les événements anti-américains. On voit sur deux lignes des pakistanais en pleine excitation, qui veulent entrer dans la caméra, qui hurlent, qui crient. Le plus comique c'est qu'au 3éme rang il y a leurs camarades rigolards pratiquement les mains dans les poches. Pour les européens, un "Pakistan à feu et à sang" filmé par un cameraman complaisant qui s'ennuyait et qui devait rendre des images.
Même chose pour nos évènements actuels. Vous avez raison Mr Dupuy.
Pour les cyclones, quelle belle image sur TF1 ou F2 d'une ravine en crue pour imager le "désastre" à la Réunion !!

9.Posté par M. Anvy de Vaumirre. le 24/02/2012 21:56

Nouvelles règles du jeu à mettre en place :

Il faut éliminer les quelques dizaines de kasseurs et les quelques centaines de politiciens de merde (La meilleure des solutions : l'euthanasie).

Il faut apprendre les juges à juger : Ils doivent kasser les politiciens de merde.

Il faut faire des lois qui ne protègent pas les politiciens de merde.

Ben, non, je n'ai dit que des conneries ... Ce sont les politiciens qui font les lois Ils les font donc sur mesure pour eux ...
On est destinés à tourner en rond. Il ne nous reste plus qu'à attendre patiemment que les manifestants (les vrais, pas les kasseurs) se décident à envoyer les pavés et les cocktails Molotov sur les politiciens.

Encore une connerie : Pfffff. Ils ne lanceront jamais rien sur les politiciens. Ce sont les kons de kasseurs (les KK) qui les élisent ...
Délai prévisible pour qu'ils changent de cibles : à l'échelle de l'évolution d'une espèce quelconque (plusieurs milliers d'années).

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes