MENU ZINFOS
Société

Quelles leçons devons-nous tirer du Covid-19 à La Réunion ?


Europe Ecologie Les Verts Réunion tire les premiers enseignements de la crise du Covid-19. Autonomie alimentaire, agriculture bio et revenu minimum d'existence constituent leur vision pour l'avenir.

Par Aurélie Hoarau - Publié le Dimanche 7 Juin 2020 à 08:28 | Lu 3677 fois

Quelles leçons devons-nous tirer du Covid-19 à La Réunion ?
La crise n’est pas terminée, mais l’heure est aux premiers bilans. Ce mercredi, c'est EELVR qui a tiré les premières leçons de cet événement d'ampleur mondiale. "Le déclin de la biodiversité concomitant avec l’expansion de l’agriculture intensive, avec les fortes concentrations humaines et l’intensification des échanges planétaires, accroît fortement le risque épidémique", analyse Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional.

"Une fois que le virus a franchi la barrière des espèces et s'est adapté à l'organisme humain, nos sociétés modernes, denses et ultra-connectées, sont idéales pour la propagation d'un virus. Le Covid-19 ne sera sûrement pas la dernière zoonose à menacer la santé humaine", affirme-t-il en tirant la sonnette d'alarme.

Pour l'écologiste, si la crise du coronavirus a démontré la carence de l’État et l’impréparation des autorités, elle a aussi eu le mérite de mettre en lumière la fragilité de notre système économique libéral et consumériste. "En privilégiant sans aucun discernement l’implantation de méga zones commerciales en périphérie urbaine, on a sacrifié les centres-villes et les commerces de proximité à taille humaine".

"Le modèle agricole du monde d’après sera non productiviste"

Aujourd'hui, il est selon lui urgent de rompre avec ce système. "Les politiques néolibérales de démantèlement des services publics, notamment la santé et l’école, ont fragilisé la société. Les dogmes du néolibéralisme sont les premières victimes de la pandémie mais il ne suffit pas de le dire et de le constater, il faut aussi mettre en place des politiques alternatives."
 
Autant de raison qui poussent EELV à préconiser pour La Réunion la mise en place  d’un Pacte (ou Plan ou Projet) Territorial Alimentaire (PAT) pour traiter la question de l’autonomie alimentaire. "Il s’agit d’enclencher la transition de l’agriculture en favorisant les cultures péri-urbaines et urbaines. Le modèle agricole du monde d’après sera non productiviste et contraire à la monoculture spéculative qui a façonné l’histoire de La Réunion et la société coloniale. Un mouvement a déjà commencé partout dans le monde, des jeunes et des moins jeunes, beaucoup de néo-ruraux, souhaitent retrouver une plus grande autonomie alimentaire et produire des aliments sains et de qualité", met-il en avant.

"Les choix faits en terme de développement agricole doivent nous mettre à l'abri autant que possible", expriment les portes-paroles Charles Moyac et Mélissa Cousin, qui militent pour "protéger les terres agricoles contre le grignotage de l'urbanisation", "mobiliser les friches agricoles pour l'agriculture bio", "aider les agriculteurs à aller vers la diversification de leur production" ou encore "les aider à sortir du tout canne".

"La nécessaire sortie des pesticides"

"Le Covid-19 ne doit pas non plus faire passer à la trappe la nécessaire sortie des pesticides. Les problèmes de santé liés aux pesticides (maladie de Parkinson par exemple) sont maintenant démontrés. Nous souhaitons que le travail sur la transition vers une agriculture bio reprenne après la crise sanitaire", poursuivent-ils.

Parallèlement, les chiffres de la pollution ont rappelé "notre rôle irréfutable dans la dégradation de la qualité de l'air, notamment par nos modes de déplacement", notent-ils encore. "Ici à la Réunion, s'il est compliqué de se passer de l'avion, il est en revanche totalement ubuesque de tout miser sur le routier et de ne pas développer davantage les transports en commun sur rail, le vélo, les autres modes de déplacement", font-ils valoir.

L'idée du Revenu minimal d'existence revient avec force

Outre la dépendance alimentaire et sanitaire, c'est aussi une dépendance économique qui a été mise en lumière, fait remarquer Danon Lutchmee Odayen, secrétaire régionale adjointe, pour qui il faut anticiper et éviter la précarité "en mettant en place un revenu minimum d'existence". Un revenu qui pourrait "constituer une base garantissant un niveau de vie digne et où chacun pourra accéder aux biens et aux services essentiels. Il permettrait ainsi d’organiser un partage volontaire du travail plutôt que le partage sauvage auquel on assiste actuellement" .

Pour les militants écologistes, il ne saurait être question de repartir, après la crise, comme si de rien n'était. "Les carences avérées de notre système doivent être corrigées, celles de notre système de santé bien entendu, qui ont été largement commentées, celles de notre rapport à notre environnement aussi."




1.Posté par eric le 07/06/2020 08:34

Allons visiter le frigidaire de ces gens
regardons dans quoi ils se deplace

bref que des mots des intentions mais non réalisables

2.Posté par Dany le 07/06/2020 08:35

Que nous la tué notre economie et nos emplois pour rien.

3.Posté par Jo le 07/06/2020 09:00

1 que les gêns ne respectent pas l’an distence de sécurité, ou il faudrait leurs apprendre combien fait 1,m50

2 qu’on a pas assez d’en test pour tester les gens car l’es personne morte durant le confinement n’ont jamais été testé

3 que l’ars ne s’interesse qu’au pension marron quand on remue le batton dedans

4.Posté par MARIE le 07/06/2020 09:02

Nous pourrions faire des pistes cyclables digne de ce nom sur st DEnis le boulevard sud ect ect

deja ca et tres bon pour notre surcharge pondérale

5.Posté par Lafureur le 07/06/2020 09:25

Pour moi cette analyse n'est que parcellaire, la première chose à faire serait de contrôler la natalité et par conséquence la population....
Le problème de la terre reste sa surpopulation, un peu comme lorsque vous avez dans un champ un plant de salade et des milliers de mauvaises herbes......

6.Posté par HUG le 07/06/2020 09:47

arreter de manger n'importe quoi et en quantités

eviter mes fasts food qui pullulent sur l'ile

7.Posté par Horace le 07/06/2020 10:04

D'accord dans tous les points. Je rajoute encore deux éléments.
1) Ne pas croire aveuglément tout ce que les média nous rabâchent à longueur de journée dans le but de nous faire peur. Abordez tout avec un esprit critique et formez votre propre opinion. Sauf sans une dictature, personne n'a raison ou tort à 100%.
2) Prenez votre santé en main. Vous en êtes responsable, pas uniquement votre médecin. Il est plus simple d'avaler des pilules plutôt que de changer son mode de vie. Mais les médicaments ont des effets secondaires.
Encore une petite remarque concernant les transports publics. Je pense que les "grosses familles" ici à La Réunion voient d'un mauvais oeil le développement des transports publics. Parce que ceux qui pourront se passer dune voiture feront diminuer le chiffre d'affaire et le bénéfice des dites grosses familles.
Bon déconfinement!

8.Posté par bz le 07/06/2020 10:12

1- Que toute la canne plantée ici à perte (si pas de subvention), ne nourrit pas son peuple
2- Que nos commerçants en 2 mois, ont plus évolués que dans les 30 dernières années (commande en ligne, service de livraison,etc...)
3- Que nos dirigeants locaux sont incompétents (mais çà on le savait déjà)
4- Que si un ti grain de sable dans la chaine d'approvisionnement arrive on est tous dans la merde
5- Tous les prétextes sont bons pour augmenter les prix (je n'en reviens toujours pas du Kg d'ail à 10 euros)
6- Que tout le clientélisme érigé en système local a fonctionné comme jamais (distribution en tout genre même aux personnes pas dans le besoin)
7 - Mais la leçon la plus importante c'est que cette pandémie ne changera rien au monde actuel j'en ai bien peur malgré tous les discours de nos politiques: si je devais les croire çà fait au moins 3 fois que le monde aurait du changer au lendemain de toutes les crises.

9.Posté par TICOQ le 07/06/2020 10:28

La leçon à tirer c'est que sur la photo, une personne sur 7 porte un masque.

10.Posté par fox le 07/06/2020 10:45

Que la connerie locale a encore de beaux jours devant elle, a voir les bandes de jeunes kok se gonflant les couilles en sortie nocturne defiant le confinement, les familles entière sans masques faisant LA sortie hebdo de courses sans masque, les achats exagérés genre 50 articules identiques pour stocker sans penser aux autres donc solidarité zéro.... et j'en passe....

11.Posté par p.MASS le 07/06/2020 10:45

Que du Blabla ! Le monde d’après sera pire que le monde d’avant et l’écologie en fera le frais !
L’Etat finance à coup de milliard la sauvegarde de l’industrie automobile française ....ainsi que l’aviation ... l’Allemagne fait de même et comme il faut sauver les emplois l’écologie passera au second plan voir rien du tout alors les rêveurs continuer à broyer du vert !

12.Posté par Kunta Kinté le 07/06/2020 10:57

A croire qu'on a à faire à des apprentis sorciers

Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional. , le candidat abonné à 1% à toutes élections

" La chienlit , à bientôt j'espère ,comme en mai 68 " ...

13.Posté par alexandra le 07/06/2020 11:23

la seule alternative conséquente , c'est de combattre le capitalisme
tout le reste, c'est des postures bobo pour se donner bonne conscience

14.Posté par Dan l''''mur le 07/06/2020 12:15

Que de jeter masques/gants/mégots etc... potentiellement contaminés au sol devrait être considéré comme un crime bactériologique , dispersion de polymère , encombrant les écoulements d'eau pluviale, étouffant les espèces vulnérables ,et j'en passe ... De toute façon c'est foutu

15.Posté par ragot le 07/06/2020 12:17

manipulation mentale vue que le (virus na jamais circuler ici) suivez moutons

16.Posté par Devieuxsouvenirs le 07/06/2020 12:54

Les orientations proposées par EELVR remontent aux années 80.Ils defoncent les portes ouvertes :
Très bonnes propositions de bon sens, mais la majorité des Réunionnais ne les ont pas attendus pour les appliquer depuis longtemps,depuis des lustres ! en ce qui concerne les produits frais et l’utilisation de certaines épices.
Il faudrait arrêter de prendre les Réunionnais pour des zombis.C’est limite insultant de proposer ce qui a toujours existé ici.La vraie cuisine réunionnaise est une parfaite alchimie d’équilibre et on ne se sent jamais malade après en avoir mangé en quantité modérée.
L’idee du revenu minimal universel,idem,remonte aux années 80,pourquoi avoir traîné 40 quarante ans pour s’en faire le défenseur ? Attention quand même qu’il n’y ait pas perversion de ce système ,s’il est adopté ,en verrouillant les bénéficiaires dans une condition unique dont ils n’auraient plus jamais le droit de sortir,donc un nouvel asservissement voulu par des têtes pensantes,certaines sincères,d’autres pas du tout.Tout modèle porte sa propre perversion en soi,à l’image de la loi.Le but ultime de tout ceci,quel est-il ? Une population mondiale tracée et revenuminimaluniversalisée qui la ferme définitivement,cesse de revendiquer,n’a plus d’esprit critique,accepte son sort en bouffant des légumes ou un instrument de mieux-être ?

17.Posté par NOUS AVONS CONNU L-ARRET DU TOURISME AÉRIEN VÉRITABLE MIRACLE le 07/06/2020 12:59

Le COVID 19 nous a montré l'effet qu'aurait l'arrêt du tourisme aérien dans les cirques de la Réunion!

Rien que l'arrêt du tourisme aérien (sans pourtant arrêter le samu, la gendarmerie, les ravitaillements), et TOUT A CHANGÉ À CILAOS (et sans doute les autres cirques)
Ces lieux redeviennent des endroits où il fait bon vivre les fenêtres ouvertes, comme cela devrait être en temps normal: on ne devrait pas permettre le tourisme aérien de cochonner l'ambiance sonore par dessus tout à la fois habitants, autres-touristes, écrins de nature où l'on va à pieds, par la route, et où l'on vit... mais se contenter de zones réellement inaccessibles et où les gens n'habitent pas et où ça ne porte pas un préjudice global.

"Favoriser le développement économique et touristique" ne signifie pas autoriser à répandre du caca-sonore massivement sur les gens et la nature.

Les sites labellisés parc national et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO n’ont pas vocation à accueillir ce type de manifestation qui perturbe la quiétude du lieu. Les usagers qui s’y rendent recherchent le calme, la sérénité et le ressourcement.
De plus, le caractère privatif de cette démarche n’est pas admis dans un lieu ouvert à tous. Il s’agit du respect d’autrui.


Cela était écrit par le PARC à propos d'une séance de MIX à la plaine des caffres, ça devrait valoir pour le tourisme aérien qui répond exactement à cette définition, mais pas une fois de temps en temps pour une fête à un endroit donné, mais tous les jours durant des heures et sur la moitié de la surface de l'île.

Tant que le tourisme aérien pourrira les lieux habités, tourisme signifiera nuisances inacceptables et potentiellement condamnables: c'est du BANDCOCHON acoustique..

Le déconfinement a déjà fait revenir quelques survols gênants mais c'est encore à petite dose.

Mais même avec les motards, du monde partout, l'animation des lieux, CILAOS est fantastique sans cette nuisance des lors qu'on peut profiter aussi des randonnées, de la nature, ou du calme dans le jardin si on est pas au bord de la route national, se receuillir.

Va t-on recommencer comme avant avec une telle leçon? On dirait bien que oui, le peu de survol de loisir qui revient a déjà fait ses preuves.

https://www.youtube.com/watch?v=70fn2Pq4Flk

Ajoutez en plus 50 survols en 5 heures de temps et ça sera "comme avant"
http://cilaos-mon-amour.com/analyses-temps-frequence/cilaos_nos_plus_beaux_concerts_celestes.html

En lien final: CILAOS AU CALME, SANS LES HÉLICOPTÈRES, la belle leçon du COVID 19: "C'EST POSSIBLE".

18.Posté par Veridik le 07/06/2020 13:26

Vu le titre on va arrêter de compter tous les jours ?

19.Posté par NOUS AVONS CONNU L-ARRET DU TOURISME AÉRIEN VÉRITABLE MIRACLE le 07/06/2020 14:42

"séance de MIX à la plaine des cafres" erratum: c'était à la "plaine des sables", lieux qu'on a pris pour une boite-de-jour, (quoi de plus normal dans une "île intense"?), mais bon, vous aurez compris...

20.Posté par maikouai le 07/06/2020 16:33

Quelles leçons à tirer ? Quoi qu’on en dise hors éclairage de l’égo, personne n’a la possibilité de s’opposer à la réalisation d’un quelconque événement naturel (Cyclone ; éruption volcanique ; pandémie…, 1969/70 pandémie de la grippe Hongkong : 32 000 décès en France sans confinement et autres geste barrières…), donc les dispositions prises actuellement relèvent plus de la sécurité juridique que d’une quelconque protection réelle sanitaire. Quant à l’efficacité des dispositions imposées (controverses entre sommités autorisées et données scientifiques sur l’efficacité des directives), donnant lieu à la ruine, aux peurs et autres soumissions sans chercher plus, laissent rêveur par la réplication de ce processus déjà servi en d’autre circonstances.
S’agissant de la nécessaire sortie des pesticides évoquée: ce postulat demande aussi de la cohérence. On ne peut pas tolérer ou autoriser : qu’un moteur thermique projette dans l’atmosphère toutes les minutes en moyenne 1500fois de l’oxyde de carbone, (la voiture électrique ne fait que déplacer le problème) ; l’usage de pesticide, d’insecticide et autre détergent ou gaz HFC…, et qu’à contrario la personne qui enfume ses arbres fruitiers en brulant quelques minutes des feuilles mortes pour les protéger des parasites, éloigner les moustiques, (pratique millénaire avec un moindre risque environnemental que ceux évoqués précédemment), se voit infliger une forte amende pour non-respect de l’environnement, n’est-ce pas délirant ? Par l’écobuage ancestrale entre autre pratique, en agriculture, le monde s’est nourrit jusqu’au milieu du 20ième siècle. Par la suite il a fallu laisser place « légalement » aux producteurs de pesticide, insecticide, désherbant…pour la productivité mortifère que nous subissons complaisamment ??!
L’écologie cohérente est d’une nécessité absolue pour le futur, mais est-ce compatible avec la destruction du savoir-faire manuel en cours et de l’indispensable « huile de coude » d’accompagnement, au profit de cette automatisation outrancière en tout ? Pianoter un clavier d’ordinateur est pratiquement devenu ringard, trop long, on veut désormais commander les diverses opérations par la voix et bientôt que par l’esprit ?
Alors sommes-nous prêt à travailler pour la planète ou à favoriser notre égoïsme et nos incohérences, en assouvissant comme de plus en plus la symbolique « du beurre, de l’argent du beurre et des faveurs de la … ?»

21.Posté par gerard le 07/06/2020 17:11

fermer l'aéroport quand il reste ouvert et surtout l'ouvrir quand il est fermé

22.Posté par cnhantal le 07/06/2020 18:07

ici la vie a repris comme avant, personne n'a rien à faire de cette pandémie et par conséquent ce n'était pas la peine de confiner pendant deux mois, vu que beaucoup essaie de rattraper le temps perdu en achats et en fête... Personnellement ce que je retiens c'est qu'on a vraiment besoin de pas grand chose pour vivre bien et mieux, en sauvegardant ma santé... j'ai aussi réussi à faire un tri dans mes relations car c'est dans ces moments là qu"on sait sur qui on peut compter... J'ai l'impression de renaître ....

23.Posté par Robert JUNOT le 07/06/2020 18:24

Mr MARCHEAU !!!!
Ou çà ou sorte ?
Ki sa la venu empoisonne noltre existence?????... Bande .Kamarads à l'autre macron.,,,,.....ZOREILS ,,,,, Do moune comme vous...?
Fout' à nous la paix et artourne vivre dans out civilisation au lieu de vouloir nous re-coloniser. çà finira par péter un jour, je vous assure..[b[i[u[qt[

24.Posté par gerard le 07/06/2020 21:27

post 23
juste virer les français de France mais récupérer leur pognon qui lui n'est pas contagieux

25.Posté par responsables n’est pas à la hauteur ! le 07/06/2020 21:43

La gestion de cette crise du coronavirus COVID-19 à La REUNION, faite par les responsables n’est pas à la hauteur !

Regarder de site internet :
www.covid19-974.fr.nf

26.Posté par Ouais... le 07/06/2020 21:49

Un ramassis de lieu commun ,d evidences,qu aucun gouvernement n a mis en place...

27.Posté par Tonton le 08/06/2020 21:51

Oui, No. 24, pourquoi pas ?
Ils nous envoient leur peste, tirons le max. de la situation.
Mais je suis deçu de l'ARS et de leur communication: completement defaillante. Deçu meme.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes