MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Quelle justice pour les Possessionnais ?


Par - Publié le Vendredi 3 Septembre 2010 à 11:50 | Lu 1239 fois

En ce 2 septembre 2010, encore une fois, Mr Roland Robert et ses coprévenus sont passés à travers les mailles du filet de la justice.

Pourtant, tous les faits étaient accablants : ils avouent tous unanimement que Mr Babef a été choisi en interne dans le service de l’urbanisme et sans aucune publicité pour rechercher d’autres acquéreurs potentiels, alors qu'il n'habitait pas le quartier. Aucun d’entre eux n’a pu expliquer ni justifier les conditions
d’éligibilité ni la procédure qui a abouti au choix de Mr Babef comme heureux élu pour acquérir un terrain à 20 euros le mètre carré, alors que le prix réel dans ce secteur est au moins 7 fois plus cher.

Encore une fois, la gestion des affaires municipales de la Possession s'est faite dans la plus grande opacité, puisque les élus n'ont été informés d'aucun détail en conseil municipal ni obtenus une note explicative de synthèse sur cette affaire, comme l’exige le Code Général des Collectivités Territoriales.

D’ailleurs, la commune de La Possession représentée son le maire a été condamnée à deux reprises en mai 2000 et en avril 2004 pour ces motifs.

Enfin, cerise sur le gâteau, le maire se décharge de toute responsabilité, n'ayant visiblement pas lu ses obligations dans le Code Général des Collectivités Territoriales prévoyant qu'il doit surveiller et contrôler toute décision prise par ses adjoints délégataires.

Et la Justice n'a rien trouvé à redire à tout cela ! C’est à croire que les magistrats chevronnés de la Cour d’Appel méconnaissent aussi les lois qu’ils doivent en principe faire respecter.

Voilà comment fonctionnent notre démocratie et notre justice à La Réunion, voilà comment les intérêts des citoyens sont bafoués encore une fois par les magistrats.

L'ADIP, soutenue par Mlle Miranville, ne laissera pas les plus hautes sphères de la Justice au niveau national dans l'ignorance d'une telle décision ubuesque, espérant enfin, cette fois, être entendus pour la défense des intérêts des Possessionnais.

Dans tous les cas, même si le tribunal s'est prononcé sur la légalité et a jugé que cette vente ne contrevenait pas au droit, les Possessionnais eux se prononceront en fonction de l'idée qu'ils se font de la moralité publique. Nous sommes de plus en plus nombreux à juger que les arrangements entre amis à la mairie ont assez duré.

L’ADIP a publié sur son site internet des éléments objectifs sur l’affaire BABEF. Pour une information complète des administrés, nous demandons au maire Roland ROBERT de publier sur le site officiel de la ville l’arrêt de la Cour d’Appel qui a prononcé ces relaxes.

Site internet : www.adip.re

Jean-Paul Fois                                                                Vanessa Miranville
Président de l'association                                                 Une habitante de La Possession
E-mil : jp.fois@wanadoo.fr                                                invitée par l'ADIP


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par avatar le 03/09/2010 13:16

POURQUOI se poser mille questions sur un sujet ou a la justice a eu peur de juger ou a donner raison toujour au meme famille politique et que ceux qui se sent menacé par la justice se refugie dans leur groupes boyer a l epoque; nassima aujourdhui ces a ce posé des milliers de question, on aura peut etre la solution dans vingt ans; actuellement un collaborateur harcelle une jeune femme et d autre encore il es toujours la, sa soeur est conseillé regional de l alliance, il monte des dizaines associations don certain embauche des personne payé san rien faire ou treavaillé l image de pte dans 1canton et ces assoc sont dans un appart dans un batiment logeant la drh et ces assoc beneficie de subvention qui finance les vacances de qui on pense tu as du pain sur les planche pierrot je sais ca va etre censuré mais utilisé et profité comme font certain sa fait mal au coeur;

2.Posté par Il faut savoir perdre le 03/09/2010 15:54

Chers auteurs de ce courrier, en plus de ne rien connaitre à la justice et aux procédures de loi de notre pays... vous êtes de bien mauvais perdant gros coeur!
Depuis hier vous avez le goût amer de la défaite à travers votre gorge. L'un pensait enfin montrer qu'il éxistait et qu'il savait des choses et l'autre pensait pouvoir avoir une petite chance pour les cantonales si le maire était condamné.
Votre déception est compréhensible car vous avez tout donné dans cette bataille, en tentant de faire pression sur le tribunal à travers les médias jusqu'à manipuler l'opinion public en vous faisant filmer sur un terrain en travaux qui n'était pas le terrain en question... C'est abérant!!! mais rassurez vous le ridicule ne tue pas!
C'est décevant q'une future candidate pour les cantonales venue de nulle part, décide pour première sortie politique de descendre dans le canivau et de refaire un procès qui a déjà était fait. Et en plus après le procès, cette personne ose remettre en question une décision de justice!! C'est choquant et là on nous disait que c'était toi le changement? C'est toi le souffle nouveau? Tu es juge ou future candidate battue? C'est le nain qui pisse au pied d'une statue.
C'est même un aveu d'impuissance ou de faiblesse de vouloir que le maire actuel soit comdamné pour avoir une chance contre lui. Ca c'est vraiment bas.
Cette association à l'habitude de ce genre de méthode et bien sure de ce genre de défaite mais toi on découvre réèllement aujourd'hui qui tu es.
Les masques sont tombés, les dés sont jetés et la bave des crapauds n'atteignent toujours pas la blanche colombe qui plane dans le ciel possessionnais depuis 1971...

3.Posté par David le 03/09/2010 21:51

Après avoir lu pareil courrier, surtout de la part de Vanessa Miranville, les bras m'en tombe... A titre professionnel, je l'ai côtoyée au Lycée Raymond Vergès durant quelques mois. Mais depuis qu'elle s'est engagé en politique chez les soi-disant Verts, jamais j'aurais pu croire pareille métamorphose... et malheureusement pas pour le meilleur.
Avec ce langage digne de l'UMP, vous vous êtes disqualifiée en tant que soi-disant emblème du renouvellement de la classe politique, Vanessa Miranville.

4.Posté par une fois...deux fois ...adjuge le 03/09/2010 21:53

Aucune condamnation en 40 ans de gestion municipale ! Qui dit mieux! Pourtant , qui peut honnêtement dire que le Maire de la Possession n est pas sous surveillance.

Le Parquet a dû diligenter une trentaine d'information judiciaire sur la Commune, la Chambre des Comptes, depuis les Lois de décentralisation(1983), a rendu pas moins de 5 rapports sur la gestion de Roland Robert , plusieurs "pseudo associations" de citoyens : ECCOR, ADIP......., en plus du contrôle quotidien du Préfet et du Receveur municipal , ET RIEN.

Soit ROBERT, a un super réseau de corruption au plus haut niveau de l'Etat, où tous les Préfets, Trésorier Payeur Général, Juges, ont été abusés et ce malgré leur changement quasiment tous les 3 ans,

Soit, le "gran moun" gère bien sa commune, et que des conneries sont bien évidemment commises , mais elles ne relèvent pas d'un système mafieux.

Chacun se fera son opinion. Personnellement, je ne crois pas à la thèse du complot
que défend MIRANVILLE et son association l ADIP.

L affaire Babef, d'aprés ce que j'ai compris est simple : Le maire a vendu à un employé communal un terrain au prix fixé par les Domaines. En avait il le droit ? La Cour dit OUI . MIRANVILLE dit NON?

En Mars prochain, nous trancherons cette question par nos votes.

5.Posté par ulicia le 04/09/2010 06:38

A quand un livre noir sur la gestion de cette commune ?
Je pourrais apporter ma contribution.
A bientôt donc:
Bravo encore à ces deux personnes qui osent dire tout haut ce que pensent bien d'autres.

6.Posté par MORALITE le 04/09/2010 09:00

Encore une affaire abérante à la Possession : une vente d'un terrain inconstructible à un employé communal après un tour de passe passe sur laquelle la justice pénale a répondu par une relaxe.
Toute personne censée constate que " roro et ses 40 valeurs sures" ont vendu ce terrain a une personne qui n'avait pas le droit d acquérir à cet endroit puisque ce sont les habitants de ce "rond de cours" qui ont réveillé la justice pénale par un courrier. De plus, pour conforter cette affaire, aucun permis de construire ne peut être délivré sur ce terrain : c est un beau cadeau empoisonné à M.BABEF qui est plus que lésé par cet achat qui ne relève pas du bon sens, a t'il été trompé par Sylviane, Roland ou pas Youssouf, il n aura jamais réponse à cette question.
Une dernière question que cet employé lésé peut se poser : est ce que ces trois personnes publique ont voulu le nuire?
La justice pénale a compris que M.BABEF était déjà une victime donc on ne pouvait le condamner une deuxième fois.
Moralité : La justice a été "juste" mais ces trois personnes publiques peuvent elles " dormir la nuit" car "l oeil est dans la tombe".

7.Posté par Jean Paul FOIS le 04/09/2010 09:02

A poste 4.

Le raisonnement est parfait, sauf que vous n'allez au bout. C'est à dire vérifier les faits.
L'ADIP a fait ce travail.
Il n'y a pas de terrain constructible à 20 euros le m2 sur la commune de la Possession. L'avocat général l'a évoqué, le parquet est parfaitement au courant des évaluations « farfelues » du service des Domaines. Pourquoi le président de la cour d’appel s’est-il dans ces conditions contenté de l’évaluation officielle des Domaines sans chercher plus loin la vérité sur les prix pratiqués à la Possession ?
On traite un dossier au fond ou pas ? Rien ne leur interdisait de prendre un expert...

8.Posté par une fois...deux fois ...adjuge le 04/09/2010 21:35

A poste 7

Si c est un problème de prix fixé par les Domaines, Pourquoi s'en prendre comme vous le faites à Babef et les autres. Pourquoi L ADIP que vous présidez n'a pas attaqué devant le TA l 'avis des Domaines? Vous avez failli à l'objet même de votre association, et pourquoi à chaque fois entrainer avec vous des politiques : Morel, Miranviile . Vous vous discréditez et par la même occasion ces arrivistes .

9.Posté par FOIE GROS COEUR le 04/09/2010 23:29

Quand les décisions de Justice lui sont favorables , J P Fois ne trouve rien à redire et même il y fait constamment référence pour étayer ses articles . Par exemple dans l article ci dessus signé par lui même et la MIRANVILLE, il fait état de 2 jugements sanctionnant Robert en 2000 et 2004. Là la Justice a bien fait son travail ! De même, constamment, il cite le rapport de la Chambre des Comptes sur Tamarin Sarda. Lui même, à titre personnel, a obtenu du Tribunal 2 décisions favorables l'indemnisant à plus de 20O000€ et validant le permis au nom de sa femme sur sa parcelle dans le GRAND LARGE;Là les juges sont excellents, bien évidemment .Mais quand la décision ne va pas dans son sens, alors les juges sont corrompus ! Pathétique! Gros cœur!
QUELLE CRÉDIBILITÉ ACCORDER A L ADIP ET A LEURS SUCEURS (ES) DE ROUES?

10.Posté par A MIRANVILLE le 04/09/2010 23:37

En mars vous pourrez écrire "FOIS M A TUER" .

Pourquoi vous corrompre avec cet individu ? Vous représentiez tellement d'espoir : votre jeunesse, votre innocence, votre charisme, votre féminité, LA RELÈVE! Pourquoi? Pourquoi ?

11.Posté par noe974 le 05/09/2010 08:32

Ce Maire a été reconnu "innocent" des accusations portées contre lui . La Justice est souveraine et sans appel .
La Possession dans sa grande majorité l'a élu Maire .
C''est la démocratie !!!!

12.Posté par anoe974 le 05/09/2010 13:15

la justice est souveraine et le vox populi c est la voix de Dieu, l 'élu reste l élu, le peuple a tranché : aucun commentaire à faire sur ces grands principes et même si la justice a dit : Relaxe, où se trouve la moralité dans cette affaire : vendre un terrain inconstructible à un employé municipal proche de sa famille politique.

Wladimir Ilitch Oulivov ( Lénine), au secours,ils sont devenus fous..................

13.Posté par Jean Paul FOIS le 05/09/2010 20:33

A poste 9.

SVP, ne racontez pas des conneries ! Petits rappels accessibles même aux idiots :
Sylviane RIVIERE, Roland ROBERT et l'écolo de service s'était mis en tête de me refuser mon permis de construire, sans raison de fond, uniquement parce que j'avais dénoncé à juste titre et publiquement des malversations. Je me suis battu 5 ans pour avoir mon permis de construire, rien que çà !!!
J'ai effectivement gagné mon procès et j'ai eu droit à 14.000 euros de dédommagement. Les frais d'huissier et d'avocat que j'ai avancés ont été bien supérieurs à cette indemnité de misère, à vous décourager d'aller demander justice. Vous appelez cela un jugement équitable.
Alors pourquoi avancez-vous 200.000 euros ? Vous confondez peut-être avec ce que vos petits copains ont piqué dans la caisse ! Un trouble de mémoire ! Une confusion regrettable !
Je n’en sais rien. Ce que je sais c’est vous dites des conneries.
La prochaine fois vous donnerez votre nom et je vous offrirai un mouchoir à toute fin utile.
Jean Paul FOIS

14.Posté par Jean Paul FOIS le 05/09/2010 21:52

Correction.
Il faut lire, "j'ai eu droit à 1.400 euros de dédommagement" et non 14.000 euros.

Jean Paul FOIS

15.Posté par Miranville et fois le 06/09/2010 05:52

Miranville et Foisdoivent continuer leur combat pour plus de democratie et de transparence à La Possession.

Il faut arrêtez avec ces corrompus.

16.Posté par Garde à ou avant la prochaine fois le 06/09/2010 08:52

Monsieur, au lieu de vouloir offrir un mouchoir a post 9, je pense que le mieux c'est de le garder, vous en avez plus besoin que n'importe qui en ce moment. Mouchez vous un bon coup... et après arrétez de pleurer.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes