Courrier des lecteurs

Quel racisme ?

Jeudi 6 Septembre 2018 - 10:01

Y’en a qui n’ont vraiment rien à foutre et saisissent la première occasion pour se remettre en selle. Fût-ce avec n’importe quoi, même la plus approximative des à-peu-près !

Je suis totalement d’accord pour la lutte anti-raciste mais faut quand même pas exagérer.

Le coup du restaurant de Saint-Paul est l’occasion d’une attaque navrante contre son propriétaire. Je me demande bien où on a trouvé du racisme là-dedans ?

Le p’tit Caf de l’enseigne est plutôt sympa, il me semble, non ?

Si on mettait une tête de Blanc, serait-ce alors du racisme anti-Blanc ?

Il paraît qu’il ne faut plus dire « un Nègre » mais un « prête-plume ». Je suis « Nègre », je l’ai été plusieurs fois et j’en suis fier. Le terme existe dans la nomenclature française des métiers depuis Alexandre Dumas.

Changer les mots ne changera jamais les faits et les mentalités. Bientôt, vous verrez, on ne dira plus un « juif Pied-Noir » mais un « judéo-berbère » ! Quant aux ex-balayeuses, devenues « techniciennes de surface » (difficile de faire plus ridicule), on aurait mieux fait de les augmenter et de leur donner des CDI !
Jules Bénard
Lu 1591 fois



1.Posté par zorbec le 06/09/2018 12:01

A propos des "techniciennes de surface", François Saint-Omer du temps qu'il exerçait cette profession dans un hôpital de grande renommée avait un terme encore plus évocateur pour se gausser des précieuses ridicules du nouveau langage. Il se disait en effet "serpillo-thérapeute".... et dans sa bouche ça avait de la gueule !

2.Posté par A mon avis le 06/09/2018 17:31

Vous avez raison "p'ti Caf" est plutôt une enseigne sympa. Et voir du racisme dans cette dénomination est du plus grand ridicule !

A propos de votre remarque :
Quant aux ex-balayeuses, devenues « techniciennes de surface »
....

Certes, on peut voir à première vue du ridicule dans ce changement de dénomination. Mais avec un peu de réflexion, ce terme de "technicien de surface" est loin d'être ridicule.
Outre le fait que cette dénomination est plus valorisante pour la personne, "le technicien de surface" n'est pas un simple "balayeur". Il est amené à employer de nombreux produits corrosifs traiter n'importe quelles surfaces qui ne se nettoient pas avec n'importe quels produits. Et de plus en plus il est amené à utiliser les appareils qui demandent un certain savoir faire qui nécessite un apprentissage.
Dans les hôpitaux, les laboratoires, ou dans l'industrie agro-alimentaires etc.. où l'hygiène est particulièrement stricte, l'emploi de technicien de surface requière une formation spécifique.

Et donc, un "technicien de surface" n'est pas un simple "ex-balayeur".

Un nom recouvre toujours une signification bien précise. (vous, écrivain, êtes bien placé pour le savoir ! 😊😊😊)

3.Posté par klod le 06/09/2018 17:49

bravo Jules !!!! a quand un resto , "ti yab " ou "ti pat jaune" , "ti malbar" , "ti zarabe" , "ti chinois" , " ti zoreil" et j'en oublie ...........?

c'est cool !!!!!!

oté MURIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! arprend out zesprit !!!!!!!!!!!!!!!!!! mUrin n'a pas lu CESAIRE qui était fier qu'on l'appelle "nègre" ???????????????????

o twa , mon caf , kriké kraké , kossa un chose ??????????????????????????????

4.Posté par GIRONDIN le 06/09/2018 18:18

vous parlez de quoi ?
Si une âme charitable......

5.Posté par li le 06/09/2018 19:49

Vu l info sur réunion 1ère

Mi di no. . lo logo i fé plis banania ke tikaf.

Oté patron essaye a redessine sa siouplé
Si ti ve met' nout' tikaf en lèr, la pa kompliké

6.Posté par A mon avis le 06/09/2018 20:12

Vous dites :
"Changer les mots ne changera jamais les faits et les mentalités."

Je pense que vous avez tort.
Les mots sont porteurs de sens et d'idées.
Avant de s'approprier une idée, nous devons nous approprier les mots qui la sous-tendent. Et changer les mots, c'est bien modifier le sens des idées associées, et en conséquence, modifier les mentalités.
C'est bien le cas du mot "nègre" (avec un minuscule), ou plus précisément "nègre littéraire". En le remplaçant par "prête-plume", (ou par "plume" pour ceux qui écrivent les discours des personnalités politiques) la désignation perd de son sens à connotation négative et tend vers plus de reconnaissance de ces écrivains de l'ombre. D'ailleurs, de plus en plus souvent, le nom du "prête-plume" est désigné avec celui de l'auteur officiel, ce qui exprime bien un changement de mentalité !

Exemple de célébrité : la "plume" qui a écrit le fameux discours de Dakar de Sarkozy ! 😄😄😄😄

7.Posté par Kayam le 06/09/2018 21:42

En fait, dans le JT hier soir, il s'est dit que le CRAN veut interdire le logo du restaurant qui se trouve en haut du cimetière marin de St-Paul à la grotte des premiers "noutetoute" et qui s'appelle TiKaf. Une histoire de "black face" qui n'en est pas une.

Jus' in quiproquo de "blackman" ! En fait lé com si ici La Réinion na pi le droit di mon'n tikaf, mon'n ti kafrine... Tran'n fé in pé nimporte kossa. Y woi le racis' partou ! Et pourtan domoune y koné bien tikaf lé in terme daffection...La in moune y ve fé son travay, y rode manièr pou fé change a li ske li la mète en place....

Pou fé plézir toulmoune y fo : un figuir blan, 2 zorey noir, 2 zié chinoi, cheveu tortillé dan'n la toile... 1kalité réinioné mélanzé pou pa été taxé de racis'.

Pour ne pas faire de préférence, je trouve que la peau brune foncée est jolie et je trouve que la peau blanche est zolie.

Toute façon y di ke "kaf nana 7 po"...et la y oze enkor di ke lé racis ' !!

8.Posté par GIRONDIN le 07/09/2018 05:50 (depuis mobile)

7. Kayam
Merci pour l'explication. Je vais voir.... 🤔

9.Posté par Modeste le 07/09/2018 07:14

et dire que moi qui suis blanc on m'appelle "mon caf" et je me formalise pas car c'est dit de façon affectueuse, faudrait arrêter vos conneries!

10.Posté par philip le 07/09/2018 07:16

Les pieds noirs sont des berbères? Depuis quand? Faut pas tout confondre l'ami!

11.Posté par maikouai le 07/09/2018 11:49

Dans tout ce battage, il semble que ce n'est pas l’appellation même "TiKaf" qui pose problème, mais bien le symbole via le logo qui lui sert de support ? la portée d'un symbole n'est pas que mathématique..., et dans cet optique si on pouvait prendre aussi la décision de dissocier la Fet Kaf du 20 décembre?!
Quant au terme, on se retrouve dans la même "incompréhension" savamment entretenue récemment autour du mot "gros Blanc" qui en dépit de la couleur du personnage signifie localement : patron, riche, puissant, propriétaire terrien..., qui souvent se la pète (in boug engrène). Dans ce département peuvent encore subsister quelques bribes de « juxtaposition comportementale » mais de cette saloperie qu’est le racisme (KKK ; nazisme ; apartheid ; castre…), n’essayez pas aussi de l’introduire par des propos inconsidérés. Le MOT, détient une puissance phénoménale et insidieuse. Notre susceptibilité réactive à la vexation suffit, « faut pas » en rajouter.

12.Posté par Jules Bénard le 07/09/2018 15:39

À posté 10 "Philip" :

On se calme, l'ami.
Je sais très bien que les Pieds-Noirs ne sont pas des Berbères ; je ne suis pas si ignorant, quand même.
C'était juste question de détendre l'atmosphère, voilà tout.
Mais je vous remercie malgré tout de votre intervention ; elle aura eu le mérite de mettre les points sur les i pour ceux qui pourraient opérer une regrettable confusion.
Au plaisir de vous lire de nouveau.

13.Posté par Choupette le 07/09/2018 19:29

C'est vrai ça !

Et puis, on ne dit pas "ptit caf" mais 'ti caf".

De toutes façons, ce n'est pas l'étiquette qui change le vin !

14.Posté par Kayam le 07/09/2018 20:10

GIRONDIN
mi yèm blagué et si mi pe done in linfo kan mi koné, mi done.

maikouai

...qui souvent se la pète (in boug engrène). Ah bon ? Pour moi une personne qui se la pète c quelqu'un qui ne touche pas le sol tellement il se prend au-dessus de tout ! Alors qu' "in boug en grène" quand il te regarde, mieux vaut détourner le regard tellement ses yeux lancent des éclairs. J'aime bien les éclairs...au café.

Je ne pense pas que le patron du restaurant voulait heurter, même avec le logo. Posé quand même sur un fond marron. Blanc on appelle tikaf, noir pareil. C'est compliqué d'être dans la tête des gens et de toujours se demander ce que les autres peuvent penser. Une intention qui veut être belle, ressort souvent avec des travers (d'idées, de pensées, de non-échanges...)

Imaginez une surface avec des carreaux blancs que l'on exige d'être lavé au savon soir, et une autre avec des carreaux noirs que l'on exige d'être lavé à l'immaculé morceau de savon Marseille... la serpillère peut-elle porter plainte ? Mais avec quel avocat ? en sachant la couleur de la robe...

Je trouve absurde cette manière de vouloir défendre...ou attaquer ou les 2.

15.Posté par A mon avis le 07/09/2018 22:10

@ 14 Kayam : comment défendre la serpillère ? Excellente question ! 😄😄😄😄

Mais le savon de Marseille est-il vraiment blanc ?

16.Posté par Modeste le 08/09/2018 07:21

Choupette l'orthographe du créole vous en connaissez une vous??? faudrait arrêter là! je ne discute pas vos interventions sur le français, mais là sur le créole non je ne suis pas d'accord avec vous, chacun l'écrit comme il veut c'est tout!

17.Posté par Modeste le 08/09/2018 07:23

ah Kayam si cela continue faudra laver son linge sale....en famille !

18.Posté par Kayam le 08/09/2018 11:34

@A mon avis :

pour la serpillère, pensez-vous que Mr Propre pourrait lui donner un coup d'main ?

@Modeste :

"laver son linge sale....en famille" ? zordi ? week-end là ? Fo pa rode fatigue tikaf, tikafrine terlà...nou lé pa des machines kan même !

On va demander à Ariel de le faire. Avec elle, le linge sale ressort toujours Xtra ! Même Le Chat veut se faire mousser comme un Omo !

(M. Dupuy, réclamez-donc les sous pour les publicités. Vous y gagnerez en Bonu(s)x, pour faire vivre zinfos + longtemps. Zinfonautes y koman'n terlà !)

19.Posté par Modeste le 08/09/2018 12:51

en grande forme Kayam :) !

20.Posté par " VIEUX CREOLE " le 08/09/2018 15:30

"Modeste" ( du post 16) Ou nana raison (rézon ) ! Mi fé comme Ou : mi comprend ' à ou et mi crois on comprend' à moin ' toud ' suit 'sans utiliser les W , Z , Y ...UTILISÉS en phonétique pour des étrangers!! Le Créol' - "Kréol ' pour les" Puristes" de" la Lang 'et pourquoi pa " lo "langu ' ( ?), "LE CREOL' donc est une langue vernaculaire " O-RA-LE " QUI N'A PAS D’ORTHOGRAPHE ! je parle et écris le français( avec des fautes ,des omissions , des coquilles" parfois : je m'en excuse souvent mais pas toujours : je laisse aux quelques " Internautes - "Docteurs -es - lettres", le soin de me corriger : ils me servent de " Nègres"en quelque sorte et ça me fait sourire doucement ! ) !!! JE pense parfoisfois au " grand Charles"(qui faisant allusion à l'"Espéranto " ( que j'ai commencé à apprendre et qui devait devenir la" langue internationale" parlé dans le Monde d'aujourd'hui ) a utilisé l'expression de DE " VOLAPÜK INTÉGRÉ" ... on pourrait aussi ajouter "ABSCONS "!!!

21.Posté par Kayam le 08/09/2018 15:42

Ah 😏 zordi samdi mounoir ! jour habituel mi alim mon bâton zam.. pou parfume la kaz ! Y envoie des ondes positives à lesprit pou ète en forme 😀

22.Posté par li le 08/09/2018 16:40

Le problème est le logo pas le nom
Il faut le redessiner
Celui-ci là ressemble trop à celui des pub d antan de la franz nos ancêtres les gaulois

Mi propose lo figur sitarane...
Ou du Man...
😇

23.Posté par A mon avis le 09/09/2018 17:39

@ 18 Kayam
En effet Mr Propre peut faire l'affaire !
En utilisant "Persil qui lave plus blanc" et "Mir spécial noir" 😊😊😊


24.Posté par CB le 09/09/2018 20:55

Les Juifs d'Algérie sont judéo berbères!
Les pieds noirs étaient les colons!
Parler de "Juifs pieds noirs" permet à certains de justifier le fait d'avoir virer les Juifs d'Algérie à l'indépendance.
Merci de ne pas tout confondre!

25.Posté par Le corbeau le 11/09/2018 13:31

LE RACISME

Quel racisme "Il n'y a que ceux qui sont racistes qui en parlent "
Quand cela se passe entre 2 individus de même ethnie, " on ne dit pas la même chose !
C'est donc d'un complexe qu'il s'agit !!!
Si ça se passe entre un blanc et un noir, on dit que c'est du racisme.
Et si cela se passe entre 2 blancs, on dit que c'est de la jalousie ou de la méchanceté
Et quand cela se passe entre 2 noirs, on dit QUOI ?????

26.Posté par Ti yabe céopolitain le 12/09/2018 12:52

Mi parcours toute zot causement et mi essaye de comprendre....Hein zot y koné comment band zantillais s'appelle entre zot ? Nègre ou négresse !! Péjoratif pour un réunionnais et tout à fait normal du côté des Antilles... Là bas un chabin c'est un mulâtre, à la Réunion on dira caf' rouge, cafrine rouge...Toujours aux Antilles on parlera de nègre marron et à la Réunion tout simplement de marron ( le mot nègre disparaît) Les Antillais ont donc intégré le terme de "nègre" dans leur langage courant...Césaire disait : "Nègre je suis, Nègre je resterai..." A chaque latitude son parler avec ses termes...Mais à La Réunion île qui porte bien son nom au final, même si l'origine du nom ne vient pas de là, nous pouvons constater une sorte de tolérance tacite, acceptée, admise même de nous appeler ou de nous désigner en terme etnique : Cafre, Cafrine, Yabe, Zoreille, Zarabe (qui n'en est pas d'ailleurs) Malbar, Malbarèse, Chinois, Comore, Malgache. Personne ne s'en offusque ! Alors c'est quoi cette susceptibilité naissante sur des termes de langage ? Et le terme de "Batard" employé localement ? Métissage est traduit par Daniel Waro par "batarsité" ...Nous sommes donc pour la plupart d'entre nous réunionnais métisses, des batards ! Voilà pourquoi nous ne pouvons être racistes ! Difficile à admettre pour certains et j'en conviens, mais c'est une réalité ....Le débat va continuer j'en suis presque sûr...A quoi bon de se masturber l'esprit pour si peu ? Alé mon ti caf et ma tite cafrine, mi aime à zot bien !

27.Posté par Modeste le 12/09/2018 15:38

au Le corbeau.....aux dernières nouvelles la nouvelle enseigne serait "black & white"...on reste dans le whisky, mais là sur que notre député bien connu va certainement réagir....! bon pour finir je propose "allez pousse charrette dans la pente bel air...."

28.Posté par Jawad Benmacron le 13/09/2018 09:58

Un juif pied noir est un juif venu principalement d’Espagne suite à la reconquista par Isabelle la catholique, il n'est donc pas d'origine berbère mais de souche européenne.
Collaborant avec l'envahisseur musulman durant el andalous (commerce d'esclaves chrétiens) il est expulsé ou doit se convertir s'il veut rester en Espagne suite à la reconquista.
De par ses origines européennes et le statut crémieux il se sent pleinement français et adopte ( voire revendique) le statut de pied noir réservé aux descendants d'européens, les colons.

Les nationalistes arabes collent l'étiquette de pieds noirs à TOUS les juifs lors de l'indépendance pour mieux les expulser tels des colons , ce déplacement forcé massif de populations juives est un crime contre l'humanité commis par les dirigeants nationalistes, crime qui reste toujours impuni de nos jours.


Un .judéo berbére est un juif dont la famille a toujours vécu au maghreb, tout comme un catho berbère.....et a gardé sa religion malgré le statut de dhimmi lorsque les arabes ont colonisé et converti à l'islam par le sabre cette région du monde. D'autres vinrent avec les romains puis les colons arabes et firent souche.


Ces deux communautés de par leur origine géographique et leur attitude plus ou moins collaboratrice avec l'envahisseur mahométan sont très différentes, les judéo berbéres ne portant pas forcément dans leur cœur les sépharades, notamment en Tunisie.



Bref, exemple très mal venu, genre assimiler yabs et zoreils.......d'autant plus ahurissant que Bénard nous affirme savoir faire la différence entre ces communautés !

29.Posté par la pureco. le 17/09/2018 23:20

On parle du racisme, du français ,du créole et on fait même allusion à l’espéranto :
Beaucoup de souvenirs me reviennent, et je tiens ici, à remercier d'abord notre prof de français de l'époque,
une certaine madame ANTIER de Cilaos. Elle fut vraiment formidable, surtout pour ceux et celles qui l'ont eue de la 6 ème à la 3 ème. Grace à elle, nous avons appris une immensité de choses, et je pense notamment à notre rédaction sur le racisme.
Dans notre classe, il y avait des blancs, des noirs, des zarabes, des chinois, des zoreis, et nous ne faisions aucune différence entre nous.
Je ne me souviens plus de ce que j'ai raconté, mais j'ai encore souvenirs d'avoir eu la moyenne et ce, sans que je sache réellement c'était quoi le racisme.
Des années plus tard, j'ai du me rendre en métropole ( on disait à l'époque tout simplement en France), et là :
O rage, O désespoir, O vieillesse infinies n'étais je donc vécu que pour cette infamie ???
J'ai découvert ce jour là, la signification du mot racisme.
C'est pas évident surtout pour un créole qui a toujours vécu en bonne entente avec d'autres personnes de tout horizon, de découvrir que sa gueule ne revient pas à d'autres.
ET la lecture de zinfos me fait secouer, surtout quand je sais qui sont les vrais racistes.
De nature, le créole,n'est absolument pas un raciste, il le devient malgré lui...
ET tout créole qui se respecte, ne corrigera pas les fautes d'orthographe d'un autre.
d'un bougre qui cause le langue de Daniel waro (si vous me permettez de m'exprimer ainsi).
Kay hodiaü,mi povas paroli la lingvon Esperanto.
Vraiment dommage Que certains ont rejeté le Créole qui, lui aussi aurait démontré qu'il est "un lang kapab."
Jordu jourt, si mi exprime à mwin en francé, dans la vie de tous les jours mi cause ma lang maternelle mélangée avec le français : po mwin les 2 lang y va avec.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?