MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Quel autre choix que Macron pour le Centre ?


- Publié le Lundi 30 Janvier 2017 à 10:22 | Lu 757 fois

Quel autre choix que Macron pour le Centre ?
Eh bien voilà, les urnes socialistes ont parlé, et c’est Benoît Hamon, qui, sans surprise au vu des résultats du 1er tour, sera le candidat du PS et de ses alliés à la prochaine élection présidentielle. Face à lui, les Républicains et ses alliés présenteront François Fillon, comme on le sait depuis plusieurs semaines.

Pour nous, électeurs réellement centristes et non pas subordonnés à quelque discipline de parti, quel choix avons-nous ? Certes Benoît Hamon défend une laïcité dans laquelle beaucoup de centristes se reconnaissent, mais comment pourrions-nous adhérer à sa vision archaïque du travail, qui se partagerait comme un gâteau – on a vu ce qu’ont donné les 35 heures, et il veut maintenant passer à 32 – et à son revenu universel qui ressemble à un miroir aveuglant les alouettes utopistes et/ou irréalistes ?

Certes, François Fillon a placé le travail au centre de son programme, et a une certaine volonté de réduire le poids administratif qui pèse bien plus sur les impôts français que dans la moyenne des pays européens ; mais sa vision reste trop durement libérale pour que le Centre puisse y adhérer, et non, la France n’a pas un problème avec l’Islam, et non, la colonisation n’a pas été un bienfait pour les peuples colonisés. En Outre-Mer, nous payons encore le prix de cette colonisation, qui a fait de La Réunion, par exemple, une terre à sucre pour la Métropole plutôt qu’à cultures vivrières pour les Réunionnais ! Inutile de parler des candidats démagogiques et dangereux des deux extrêmes : rien ne tient la route chez eux, si ce n’est leur capacité à flatter les instincts plutôt que l’intelligence de leurs électeurs, et à dessiner à gros traits une réalité bien plus complexe. Alors dans ce contexte, comment s’étonner que le Centre, qu’il soit de droite ou de gauche, se tende vers Macron ? Il y a encore beaucoup de flou dans cette candidature, force est de le reconnaître. Un programme quasi inexistant ou en tous les cas, non connu.

Une capacité à gouverner et à diriger un gouvernement, dont on se demande bien de qui il pourrait être constitué, encore sujette à question. Une association avec le bilan de François Hollande, auquel il a contribué comme conseiller de l’Elysée puis comme ministre, qu’on ne peut nier. Mais la nationalisation de l’Unedic, l’extension de l’Assurance Chômage aux travailleurs indépendants, un temps de travail moins dogmatiquement imposé et décrété, une identité française forte de toutes ses composantes : reconnaissons que ces idées sont indéniablement centristes. Alors, oui, si Macron dévoile un programme consistant, s’il ne s’écroule pas durant la campagne, s’il ne glisse pas sur une des peaux de bananes que ses anciens amis ou adversaires de longue date lui poseront à dessein, il pourrait créer une véritable surprise et se qualifier pour le second tour, et de là, devenir notre futur président. Les médias, les sondeurs, nous expliqueront, comme ils commencent déjà à le faire, que le vote Macron exprime le ras-le-bol des Français vis-à-vis des partis traditionnels.

Peut-être, mais il montre déjà et il montrera davantage encore la défiance des électeurs vis-à-vis des deux candidats caricaturaux que les primaires ont fait émerger des urnes. Si les électeurs Républicains et le PS voulaient faire gagner Macron, ils n’auraient pas pu mieux choisir. Alors oui, très probablement, une grande partie des électeurs de l’UDI, du Modem et du PS porteront leur vote sur Emmanuel Macron. En espérant seulement qu’il sera à la hauteur des défis que la France se doit de relever après avoir perdu 5 voire 10 années.  

JC MOUTIEN




1.Posté par GIRONDIN le 30/01/2017 10:43

............Ni de droite, ni de gauche, Emmanuel Macron ? En 2014, il assurait qu'il était socialiste.
Il n’est pas socialiste, c’est entendu, il l’a dit aux côtés de Philippe de Villiers. Son mouvement n’est ni de droite, ni de gauche, il l’a répété.
Et pourtant… en décembre 2014 face à des chefs d’entreprise réunis par le magazine Challenges, Emmanuel Macron, ministre de l’économie depuis 3 mois – on vient de tomber sur cette surprenante vidéo- proclame

Étonnant, non ?
Il y a aussi une longue citation de Jaurès. Alors on pourrait se demander pourquoi Macron n’est pas plus clair ou plus cohérent sur son positionnement politique. Facile, c’est de notre faute, c’est les médias…

Et il est parti...
C’est ce qu’on a fait ce matin avec cette petite phrase « Moi je suis socialiste ». C’était Emmanuel Macron en décembre 2014.
Fraznce inter
Il y a le son : https://www.franceinter.fr/emissions/le-7h43/le-7h43-24-janvier-2017


ou celui à:
La Cour des comptes a rendu hier son rapport sur l’État-actionnaire : selon lui, l’État gère (mal) les 1800 entreprises dans lesquelles il a une participation.

Carlos Ghosn (à gauche), le PDG de Renault, se serre la main avec Emmanuel Macron, alors ministre français de l'Economie, lors de l'inauguration d'une nouvelle usine de production le 30 septembre 2014 à Sandouville. © AFP / Charly Triballeau
Ces entreprises, SNCF, EDF, etc., emploient un salarié sur six en France hors fonction publique, un quasi-record dans l’OCDE. Mais ce qui est intéressant, c’est le cas Renault. L’État possède près de 20 % du capital du constructeur automobile et il y a eu un bras de fer très violent, en 2015, entre Emmanuel Macron, ministre des Finances à l’époque, et l’entreprise Renault dirigée par Carlos Ghosn.
Le ministre voulait s’assurer une minorité de blocage chez le constructeur et a fait acheter 5 % du capital par surprise, sans avertir ni Renault ni Nissan, Nissan qui est contrôlé par Renault mais qui est plus gros que Renault. Nissan a été furieux de voir l’État français monter indirectement et sans prévenir à son capital. Bref, cela dure quelques mois, cela finit par un armistice. Mais cela laisse des traces.

La Cour des comptes, sans jamais écrire le nom d’Emmanuel Macron, juge que cette guerre n’a pas été utile et a été même contre-productive puisque, in fine, l’État ne pèse pas davantage pour influer sur l’avenir de l’alliance Renault-Nissan dont la gouvernance est jugée, je la cite, « discutable ». Ce qu’elle sous-entend, c’est que le ministre a cherché à faire sa pub en attaquant un Carlos Ghosn dont la rémunération passe mal dans l’opinion publique. Je résume : la Cour lui reproche discrètement d’avoir agi comme un banquier d’affaires mais sans obtenir de résultat à la fin !
Et l’affaire n’est pas finie… Renault répond sans langue de bois en annexe du rapport de la Cour des comptes et critique sévèrement Bercy, en reprochant à l’État d’être en conflit d’intérêts puisqu’il détient également 14 % du groupe automobile concurrent PSA. C’est assez inhabituel. Enfin, comme la tradition le veut, le Premier ministre répond aussi par écrit à la Cour des comptes. Je n’étonnerai personne en vous disant que Manuel Valls n’a pas un mot pour défendre Emmanuel Macron sur ce dossier.
France inter https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-eco/l-edito-eco-26-janvier-2017

ou celui la:
Selon Mediapart et Le Canard enchaîné, le fisc français a réévalué le patrimoine du ministre de l’économie, Emmanuel Macron, et de son épouse. Ils franchissent ainsi le seuil de l’impôt sur la fortune (ISF), qu’ils devront payer rétroactivement pour 2013 et 2014.
Ce qui est reproché à Emmanuel Macron
Dans son article, Mediapart explique que le fisc a réévalué le patrimoine de M. Macron et de son épouse. En clair, la valeur à laquelle ils évaluaient leurs biens a été jugée trop faible par l’administration :
« Après un an et demi de discussions avec le fisc, ayant porté en particulier sur la valeur de la demeure de son épouse au Touquet, Emmanuel Macron a finalement admis qu’il devait payer l’ISF et déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014. »
Ainsi réévalué, le patrimoine de M. Macron a dépassé le seuil auquel un foyer fiscal est assujetti à l’ISF, soit 1,3 million d’euros. Le ministre restant dans la première tranche du barème de l’ISF, il devra payer 1 % du montant de son patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros.
Une réévaluation et non « un redressement », selon son entourage
Interrogé en marge d’une visite d’usine à Saint-Amand (Nord), le ministre a

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/31/emmanuel-macrondevra-payer-l-impot-sur-la-fortune_4929753_823448.html#ErFoPu0JCJi01Ql0.99
assuré n’avoir « fait l’objet d’aucun redressement fiscal » :
« Je suis en règle avec l’administration fiscale et avec la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Depuis le premier jour, je me suis conformé à ce que ces deux instances ont demandé. »
L’entourage du ministre, contacté par Le Monde, a tenu à souligner qu’Emmanuel Macron ne faisait pas l’objet d’un redressement fiscal :
« Les époux Macron précisent que le secret fiscal s’applique à chaque contribuable français. Ils ajoutent que leur situation fiscale est tout à fait régulière, qu’ils ont effectué toutes les déclarations auxquelles ils sont assujettis et qu’ils n’ont fait l’objet d’aucune notification d’un redressement. »
Lire aussi :   Emmanuel Macron préfère-t-il le risque ou la rente ?
Des critiques sur la taxation du patrimoine
En avril, M. Macron avait critiqué l’ISF dans la revue Risques :
« Je pense que la fiscalité sur le capital actuelle n’est pas optimale. Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF. »
Des propos qui n’avaient pas manqué d’agacer le premier ministre, Manuel Valls.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/31/emmanuel-macrondevra-payer-l-impot-sur-la-fortune_4929753_823448.html#ErFoPu0JCJi01Ql0.99

2.Posté par udi le 30/01/2017 13:21

pas d'accord , je suis encarté au centre et je ferai Fillon pour la simple et bonne raison qu'à mes yeux Macron reste à gauche et que le travail fait l'homme , il faut areter de confondre l'aide provisoire liée à une situation ecxtreme et urgente avec la volonté d'éradiquer le chômage . ce que nous attendons c'est la releve de nos entreprises , qu'en sait Macron sur les employés et entrepreneurs ? pas grand chose et ce se voit .

3.Posté par polo974 le 30/01/2017 13:34

macron, il est macroniste...
ancien trader,
capable de vendre père et mère (pour ne pas dire tuer (demandez à son pépère politique)).
vous lui fileriez les clés de votre maison ? ? ? Pas moi ! ! !

de toute façon, à part faire marcher les gens, c'est quoi son programme ? ? ?

4.Posté par martine le 30/01/2017 13:40

Le centre peut tres bien voter Fillon , primaires de la droite et du centre . Macron est de gauche et bien de gauche , soyons serieux 5 minutes la qui va nous faire gober qu'il est au centre ?

5.Posté par Marc le 30/01/2017 14:25

Macron lui même ne se revendique d'aucune affinité Centriste, appeler le centre à voter pour un candidat qui n'a aucun respect pour sa propre étiquette, n'est-ce pas appeler les citoyens se voiler la face et de voter contre ses convictions? Insolant le Mr!

6.Posté par Julien le 30/01/2017 14:52

J'ai du mal à comprendre le rapport avec le vote de la primaire de gauche! Ils ont choisi leur candidat, c'est leur problème! Et le Centre penche de loin pour Fillon! Si le PS confirme le déchirement, et penche pour Macron, c'est aussi leur problème, parce qu'ils n'auront pas réussi leur fameux rassemblement! Les principes centristes s'inscrivent dans une démarche démocratique, et non anarchique! On sait où on veut aller, et avec qui!

7.Posté par Antoine le 30/01/2017 15:15

Avec Macron, nous avons la promesse d'une recession dans les mois qui suivraient son potentiel élection! Entre son discours sur le conservatisme, et le rejet des clivages, j'appelle ça jouer sur la division, ou l'art de se contredire! Ce populisme plait aux gens instables et incertains, mais ne marche pas ici!

8.Posté par non le 30/01/2017 15:43

voter macron c'est voter à gauche , n'essayer pas de faire croire le contraire , voter macron c'est voter le bilan de Hollande , macron en est auusi responsable aue Vall's, Hamon, Bareigts ...

9.Posté par vas le 30/01/2017 16:08

l' AUTRE CHOIX NICOLAS DUPONT AIGNAN
QUI
Vous invite à un grand meeting
Lundi 13 FEVRIER 2017 à 19h30
TAMARUN 8 rue des Argonautes la saline les bains

10.Posté par klod le 30/01/2017 18:05

je ne voterai certainement pas pour un révisionniste de l'histoire et qui a une tendance libérale dure ..................... tout sauf fillon et sa droite conservatrice , tout sauf le pen et sa droite destructrice.

11.Posté par klod le 30/01/2017 18:38

je ne voterai certainement pas pour un révisionniste de l'histoire et qui a une tendance libérale dure ..................... tout sauf fillon et sa droite conservatrice , tout sauf le pen et sa droite destructrice.

12.Posté par Elle le 30/01/2017 18:38 (depuis mobile)

Non merci. Si Bayrou ne se présente pas, je voterai blanc.

13.Posté par Pif le yinch le 30/01/2017 19:30

Excellent courrier, franchement même en me forçant, j'ai rien à objecter. Juste à renchérir.

Personnellement, je ne suis pas d'accord avec tout ce que propose Macron. Sa personne n'a aucune importance pour moi, mis à part le fait qu'il a participé à un gouvernement, et pas dans le moindre des ministères, et que c'est très récent.
D'une manière ou d'une autre, avec ou sans lui, il fallait s'affranchir des "valeurs immuables" de gauche comme de droite, pour piocher en toute liberté là où il faudra pour les intérêts du pays.
Bayrou est bien gentil, mais depuis le temps qu'il fait de la politique, on ne peut pas dire qu'il ait vraiment marqué le paysage politique. Il fallait passer à la vitesse supérieure, celle d'être capable de proposer, plutôt que d'attendre les propositions des autres et se positionner.

La seule chose qui différencie vraiment le centre-gauche du centre-droit, c'est le degré de progressisme et de conservatisme.
Pour ma part, je ne peux qu'être favorable à une évolution de la société, car on voit bien, aux chiffres obtenus par les partis populistes, qu'on ne pourra pas faire grand chose au niveau de l'état avec une population qui pense encore comme au moyen-âge. Avec une population (et des politiques) qui croient encore qu'une solution est efficace pour tout le monde car tout le monde est fait du même matériau.

Peu importe le nom des candidats et des partis, du moment que les bases sont bien posées et pèseront effectivement auprès de la population.
Les attaques personnelles n'y changeront rien, tout candidat étant interchangeable, et les citoyens en ont marre depuis belle lurette de devoir voter par défaut. Critiquer sans jamais proposer, c'est même pas contre-productif, c'est carrément pas productif du tout.
Et souvenons-nous que les boules puantes, c'est pour les candidats qui dérangent. Ceux qui ne dérangent pas, parce qu'ils n'ont aucune chance, on ne s'intéresse pas à eux. Mais si on le voulait vraiment, on trouverait toujours matière à les descendre auprès de l'opinion publique, quitte à fabriquer cette matière si elle n'existe pas déjà ...

14.Posté par Sans honneur et sans programme le 31/01/2017 08:21

Merveilleux, "" ""Personnellement, je ne suis pas d'accord avec tout ce que propose Macron"" """

Merveilleux, le mec n'a pas encore de programme mais....... Je suis presque d'accord...

Bravo les gars, n'hésitez pas à transmettre ce fameux programme au candidat Macron et à son équipe Mr Pisani-Ferry sera heureux

15.Posté par Crikotte le 31/01/2017 08:22

non merci avec tous ces valseurs je préfère l'extrême droite!

16.Posté par Pif le yinch le 31/01/2017 16:04

14.Posté par Sans honneur et sans programme

Macron a déjà émis des propositions et des idées : sur l'aménagement du temps de travail hebdomadaire, en prenant la CSG/CRDS comme base pour le financement de l'URSSAF, sur l'Islam qui ne pose pas de problème ...
C'est déjà suffisant pour moi pour dire que je suis pas d'accord avec tout, avant même qu'il ait fini d'émettre toutes ses propositions.

17.Posté par Sans honneur et sans programme le 31/01/2017 18:32 (depuis mobile)

A @16. Pif le yinch
C'est tout à votre honneur de reconnaître qu'il n'a pas de programme.

Hypothèse vous le suivrez s'il dans un hypothétique programme il ajoute:
Prison pour les zinfonaute ?
Moumoute obligatoire pour les chauves ?.........

18.Posté par Pif le yinch le 31/01/2017 20:04

17.Posté par Sans honneur et sans programme
"C'est tout à votre honneur de reconnaître qu'il n'a pas de programme."

Où est-ce que j'ai dit ça ?

19.Posté par Sans honneur et sans programme le 31/01/2017 20:44 (depuis mobile)

18. Pif le yinch

Votre post 16!... avant même qu'il ait fini d'émettre toutes ses propositions..... C'est déjà suffisant pour moi......

20.Posté par Pif le yinch le 31/01/2017 23:00

19.Posté par Sans honneur et sans programme

J'ai justement commencé mon com16 en disant "Macron a déjà émis des propositions et des idées".
C'est pas ce que j'appelle "reconnaître qu'il n'a pas de programme".
A moins que pour toi, tant qu'on n'a pas 10 doigts, on n'en a aucun.

21.Posté par Sans honneur et sans programme le 01/02/2017 05:45 (depuis mobile)

A 20. Pif le yinch

1 proposition = 1 programme ?
2 propositions = 1 programme ou 2 programmes ?
3 propositions = 1 programme ou 3 programmes ?

22.Posté par vas le 01/02/2017 07:18

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16426167_1296024430511971_2704924220087956951_n.jpg?oh=b62595a1035cb08be7d4ce2f3d76821e&oe=5949B90E
une autre voie un autre chemin pour le respect de la démocratie et la transparence dans les meurs politiques
comme les médias l'occultent il nous appartient de parler de NICOLAS DUPONT AIGNAN qui dévoile c e jour son programme et sera le 13 :02 sur notre paradis

23.Posté par Pif le yinch le 01/02/2017 16:21

21.Posté par Sans honneur et sans programme

C'est pourtant toi qui m'a cité dans ton com 19 : "avant même qu'il ait fini d'émettre toutes ses propositions".
Son programme est donc en cours d'élaboration.
Quelqu'un qui n'a pas de programme = quelqu'un qui n'a rien à proposer (même pas de reprendre exactement le programme du mandat présidentiel en cours).
C'est demain qu'on vote, ou dans 3 mois ?
En 3 mois il n'a pas le temps de sortir d'autres propositions ?
Il est obligé de tout changer, par rapport à ce qu'on a déjà comme politique ?

Pour le moment, la proposition qui m'encourage le plus à voter pour lui (en dehors du principe de base que j'estime fondamental), c'est le fait de remplacer des fonctionnaires dans le service public par des salariés du privé.
L'idée qui me déplaît le plus, c'est de dire qu'il n'y a aucun problème avec l'Islam. Alors que l'Etat est obligé maintenant de surveiller les discours des imams, voire même de se mêler de leur formation. Alors qu'en principe l'Etat n'est pas censé se mêler des affaires religieuses.
Pour ce qui est du travail hebdomadaire, son idée de prendre l'âge en compte n'est pas mauvaise dans le principe, mais à mon avis il suffirait de fixer des volumes maxi et mini, et de laisser les employeurs négocier les horaires avec les candidats dans ces limites. Les mieux placés pour définir les besoins d'une entreprise, c'est les entrepreneurs, pas la loi.

Après, s'il est assez fou pour proposer de la zonzon pour les zinfonautes ou des moumoutes obligatoires pour les chauves, bien sûr que je voterai pas pour lui (question bien con, sans vouloir te vêxer).
Je te laisse le dernier mot.

24.Posté par Sans honneur et sans programme le 01/02/2017 17:03 (depuis mobile)

A 23. Pif le yinch
(question bien con,sans vouloir te vêxer). T''inquiète

Comme "" "avant même qu''il ait fini d''émettre toutes ses propositions..... C''est déjà suffisant pour moi...."""" on est d''accord c''est con

Et oui il n''a pas de programme !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes