Courrier des lecteurs

Quel Avenir "aérien" pour l’aéroport de Pierrefonds ?

Mardi 26 Juin 2018 - 16:27

Tout d’abord,  « Les Accords de Matignon » fête leurs trente ans.  Sur notre territoire, à La Réunion, ils consistent en l’aménagement du Territoire. La Plate-forme aéroportuaire du Sud du Département en fait partie ! Aujourd’hui, pour sa part, elle à fêter ses vingt ans ! Qui s’en souvient ? Beaucoup d’entre nous, à l’époque de nos 10 ans à son ouverture officielle, avec des liaisons commerciales prometteuses, nous nous prenions à rêver d’un avenir aéronautique pour la Micro-Région Sud pouvant apporter, ce que nos aïeux pouvaient  penser : prospérité, essor économique et emplois. 
 
Or, petites filles et petits garçons, au fil des ans,  devenus grands, avons toujours eu sous les yeux le spectacle d’un aéroport qui ne décolle pas vraiment quoi qu’en disent leurs responsables : « Pierrefonds va bien » (Mais…..) parce qu’il existe ce MAIS… 
 
Toutefois, l’accent est mis ailleurs pour… très certainement ne pas affoler le baromètre ? Et faire fuir le potentiel que nous connaissons tous localement, dans le sud sans chauvinisme. 

Pour sûr, les petites filles et les petits garçons de l’époque évoluant localement devant Pierrefonds aient « vus » leurs rêves, peut être de grandeur, s’évanouir parce que pas accompagnés. 

Aujourd’hui, elles et ils n’ont plus dix ans mais si nous savons compter : vingt-huit années ont passées et PAS DE SITUATION. Oui leur quotidien est celui de penser qu’ils peuvent survivre grâce à Pôle Emploi et à la Caisse d’Allocation Familiale parce que fort heureusement le R.S.A activité qui resserre davantage son étau, la vice ou devrai-je dire le boulon est là pour veiller au grain !

Franchement, vous trouvez cela sérieux, normal ? Alors, vous pourriez me dire, pourquoi attendre de ce débouché ? Il est bouché ! Que dire des personnes qui travaillent à la structure et qui bien plus que les autres, certainement, peuvent et doivent se demander de ce que demain serait fait.

Il serait assez aisé de répondre lorsque votre habitation est située à proximité de cette infrastructure du Grand Sud. Les projets qui réveillèrent les plus intimes à vous-même n’ont pas manqués. Combien sont « tombés à l’eau » ou n’ont pas durée ? Ah oui, c’est vrai, les responsables auraient dû tout arrêter, dès le départ, n’est-ce pas ? Qui sait… 

En revanche, ce ne sont pas que les projets d'équipements qui ont contribués, à l’envol du rêve aérien en l’esprit de chacun. De modestes personnes qui sont devenues personnalités ont su donner le goût de l’aérien « pour » et « à » Pierrefonds ! Qui ne s’en souvient pas ?                         

La Réunion toute entière « à » Mr Roland Garros comme illustre aéronaute que certains d’entre nous s’affolent, à juste titre, à faire entrer au Panthéon. Le Grand Sud, lui aussi par Mr Emilien Adam de Villiers possède son  aviateur chevronné même si nous lui connaissions une humilité sans bornes. Il faisait voler son aéronef au-dessus des hauts plateaux des terres du Sud et même l’ayant posé plus d’une fois à Grands-Bois, non loin de l’ancienne usine sucrière : musé, aujourd’hui, du même lieu. 

Aussi loin qu’il nous en souvienne, plusieurs enfants du Sud ont fait leurs classes à Pierrefonds, à la toute jeune école d’aviation d’antan et qui ont fait carrière ou « un bout de chemin » au sein de l’aéronaval de France, quelques pilotes de lignes naquirent au sein du territoire du Sud, cela bien des jeunes « à » et « autour » de St Pierre mais pas seulement sont en possession de ce savoir. 
Elles et Ils ont bien grandis pendant qu’ils et elles  rêvaient devenir Hôtesses ou Stewards en ayant à l’esprit qu’ils leurs étaient permis de rêver pour eux-mêmes par ces personnes qui quelque part les ont aidés et aident à sortir de l’imaginaire et de concrétiser leurs rêves mais les moyens manquent au développement de l’aéroport. 

A coup sûr, les acteurs, les Élus du Sud s’activent ensemble mais ils paraissent bien esseulés.
 
De même, par la récente session plénière de La Région Son Président s’est fendu par un : «  je n’ai reçu aucune demande des Élus du Sud » Pas étonnant, au regard des dernières tribulations sur le sujet qui datent depuis plus d’un an. A dire vrai, même depuis plus longtemps. Dès l’arrivée du premier 787-8 de la Compagnie Air Austral, je ne cite qu’à titre d’exemple et pour faire mémoire. Enfin, prendre acte à un instant « T ». 

Par ailleurs, à l’époque les Élus du Sud avaient demandé à ce que soit étudié : une route entre Paris et Pierrefonds. Mr Malé avait lui aussi été sollicité. Il avait répondu  que posé le 787-8, cela est « techniquement réalisable mais n’est pas à l’ordre du jour de notre Business Plan, nous allons étudier la question » Depuis aucun retour sur le sujet. Les deux protagonistes ont bel et bien tous les deux répondus. Je vous laisserais vous souvenir de leurs réponses détaillées même ayant cité en parti l’un d’entre eux. Pas étonnant du tout que dès lors, s’il tel était réellement le cas que les Élus du Sud ne demandent plus rien à ce sujet. Personne ne s’habitue à des réponses négatives obtenues à bout de bras à chaque fois. 
 
Toutefois, nous n’allons pas ici égrenés les projets avortés par manque d’accompagnements, de financements en termes de placements, d’économies d’échelles. Le tout financement pour la plus grandes part sont dus au coût d’aménagements de la plateforme aéroportuaires du Grand Sud qui plus est sont nécessaires.  
 
Aussi, nous ne voulons pas nous « servir à tout bout de champs » de l’argument selon lequel la route qui sépare les deux chef-lieu : Saint-Pierre et Saint-Denis est incommensurable aux heures de pointe devenues interminables. Des embouteillages routiers sur la 2X2 voie de l’Etang-Salé-Les Bains pour venir à St Pierre et jusque-là à son départ et ce même tard en matinée depuis les lueurs du jour  jusqu’à une heure tardive de la soirée en cet hiver austral alors que la coupe n’est pas commencée ! 
En conséquence, c’est toute une ceinture qui est quasiment embouteillée à longueur de journée. Depuis quelque temps, la circulation routière est asphyxiée sur cette portion. 

Vous pourrez me dire : « empruntez la route des Plaines ! », Oui bien sûr, elle est très belle et rénovée mais vous conviendrez qu’il s’agit d’une route domaniale et forestière pour apprécier le paysage et non réellement permettant d’absorbé un flux économique routier tendu même si cela en fut le cas par le passé de manière contrainte et à quelques occasions encore maintenant lorsque la route du littoral est complètement fermée même si je reconnais que cela est de plus en plus rare. 
 
Enfin, il serait opportun de trouver une alternative au « tout voiture » à La Réunion. Il n’est pas certains que le transport en commun ne doivent « passer » exclusivement que par la route. Je ne dis pas qu’il serait de bon augure de mettre à l’eau des embarcations et emprunter l’océan par la création d’une route maritime mais de « lancer » le débat pour  ouvrir le champ des possibles à plusieurs alternatives ! Vous conviendrez que l’hélicoptère est coûteux est appartient au domaine touristique et de l’urgence pour la sécurité civile et qu’il est par conséquent onéreux. 
Transporteur Sudiste
Lu 545 fois



1.Posté par Surcouf le 27/06/2018 05:50

La situation du sud et des sudistes vis à vis de Pierrefonds est très bien résumée. Au nord l'aéroport et au sud les embouteillages monstrueux pour...rejoindre l'aéroport. Les élus du sud font ils tout ce qu'il faut pour y remédier?
De temps en temps une petite sortie dans la presse avec un article sur l'aéroport, le développement du sud etc etc. Mais après?



2.Posté par Comportementaliste le 27/06/2018 06:24

J'entends déjà certains dire : " pas besoin de deux aéroports internationaux à La Réunion" . Oui effectivement mais lorsque l'on voit l'état du réseau routier, il peut nous prendre des rêves de grandeur.

3.Posté par klod le 29/06/2018 14:52

bon , comme post 2 ............... merci pour le "international" ............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?