Courrier des lecteurs

Que penser du projet de réforme des retraites du gouvernement Macron

Lundi 13 Janvier 2020 - 09:57

Objet de la réforme des retraites, manifestations, blocages, grèves, reponses ou absence de reponses plutôt des pouvoirs publics et du gouvernement, positions des organisations syndicales, enjeux de cette réforme, enjeux obscurs de ce projet de réforme ... Que faut-il donc penser du projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement Macron ?

S'il y a un premier élément à retenir de cette réforme et de la méthode de travail et de fonctionnement du gouvernement LAREM et de sa majorité parlementaire, ce sont les points qui émergent au sujet des propres concepteurs de cette réforme. Jean-Paul Delevoye, le monsieur retraites du gouvernement Macron, avait caché les liens qui l'unissaient au monde de l'assurance, entre autres choses, dans sa déclaration d'intérêts. Était-ce anecdotique ? J'avais rencontré ce grand monsieur du monde de la Chiraquie il y a à peu près vingt ans alors qu'il était le président de l'Association des maires de France ; c'était un grand monsieur, qui nous avait écouté malgré le fait que nos préoccupations étaient aux antipodes de ses positions ... je n'ai pas compris comment il a pu tomber dans les mailles du filet d'Emmanuel Macron (cf. nota 1).


https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/18/affaire-delevoye-la-haute-autorite-pour-la-transparence-de-la-vie-publique-a-decide-de-saisir-la-justice_6023348_823448.html

 

Quant au successeur au poste de «monsieur retraites» du gouvernement français, on découvre qu'ils nomment un ancien directeur des ressources humaines d'un grand groupe capitalistique francais (Auchan), qui procéda à de multiples licenciements dans sa carrière et qui fit même jeter en prison une représentante du personnel caissière qui aurait apparemment osé donner une viennoiserie à une personne qui travaillait dans la même galerie commerciale ! Il s'agit de Laurent Pietraszewski. 


https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/18/laurent-pietraszewski-nomme-secretaire-d-etat-en-charge-des-retraites-pour-remplacer-delevoye_6023238_823448.html

 

Voilà le genre de personnes dont Emmanuel Macron s'est entouré et qui constituent sa majorité parlementaire. Voilà le genre de personnes qui pondent les lois de la République francaise ! Voilà le Nouveau Monde de Macron, la nouvelle façon de faire de la politique, la raison pour laquelle nos droits sociaux sont en train d'être rognés, découpés, anéantis. Et pourtant Emmanuel Macron avait appelé les français à rejoindre son mouvement et à postuler pour les Législatives de 2017. Et c'est ce genre de personnes qu'il a retenu ? Tout ceci, toute cette manipulation, fait frémir !

 

Quant à la réponse du gouvernement français aux manifestations et aux grèves, on peut être stupéfait des tentatives de manipulation de l'opinion francaise. Que ce soit au sujet de la trêve de Noël que le gouvernement essaie d'imposer aux syndicats, et que les syndicats réformistes sont les premiers à appeler de leurs vœux (honte suprême pour une organisation syndicale que de s'humilier à quémander servilement une trêve pour démontrer son utilité, son influence au maître que l'on sert) ... Que ce soit en vue de casser un mouvement de grève en tentant de retourner l'opinion publique contre les organisations syndicales et contre les manifestants, ce qui semble pour l'instant cause perdue ...

 

Le gouvernement reculera-t-il, même très légèrement, simplement sur l'âge pivot, dans cette réforme ? Je l'imagine relativement difficilement. Je suis néanmoins assez persuadé que le gouvernement et les quelques syndicats réformistes arriveront à faire croire, que ces derniers prétendront, qu'ils sont arrivés à un accord, permettant aux syndicats réformistes de laisser penser qu'ils ont obtenu des garanties sur le maintien de l'âge pivot à 62 ans ... (j'écrivais cela samedi soir et dimanche, la CFDT et le gouvernement annonce le retrait de cette mesure de l'âge pivot ...). Jeu de dupes auquel nous convient Laurent Berger et Édouard Philippe ... comment faire semblant de reculer sans reculer en faisant croire que l'un a fait reculer l'autre ...
 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/01/12/retraites-le-retrait-provisoire-de-l-age-pivot-n-est-pas-un-cheque-en-blanc-avertit-laurent-berger_6025591_823448.html

 

Mais sur l'objet même de cette réforme, je ne crois pas que ce gouvernement reculera, je ne crois pas que Macron reculera ; il a été placé à ce poste pour faire passer un certain nombre de réformes ... et de toute façon, la droite à ses côtés serait tout aussi virulente pour faire passer cette réforme. C'est un truc de DRH, de patrons, de milliardaires, de hauts cadres, de hauts fonctionnaires que de faire disparaître les régimes de retraites par répartition, inutiles à leurs intérêts, inutiles aux intérêts du grand Kapital. 

 

Il reste aussi la question de la légitimité et du caractère ou non indispensable de cette réforme des retraites à discuter. Ne sert-elle que les intérêts de certains, de la multinationale Blackrock, bien à propos médaillé par le gouvernement (mais l'une des hauts cadres condamnés de chez Orange-France Telecom était également «chevalier de la Légion d'honneur» ... comme si ces gouvernements français successifs n'avaient pour seul intérêt, pour seul objectif, que de décorer les pires crapules et les pires monstres de nos sociétés, dès lors qu'ils ont un peu de pouvoir et quelques connaissances bien placés, et qu'il faut les en récompenser) ... Ou bien les retraites de nos enfants et des jeunes travailleurs dans cette société sont-elles réellement menacées et qu'il s'agit, qu'il faut, d'une manière ou d'une autre, les réformer ? 

 

Personnellement, je pense que si chacun d'entre nous, travailleurs soixantenaires ou cinquantenaires, nous devions partir dès l'âge pivot de 62 ans à la retraite, nos enfants n'auraient plus de possibilités de partir à la retraite dans le futur. Il nous faut majoritairement travailler plus tard, apres l'âge légal de départ à la retraite, pour ceux qui le peuvent, qui ont encore un emploi. Mais je pense aussi qu'il doit s'agir d'un choix personnel, d'un choix individuel. La remontée de l'âge pivot ne peut pas être une décision imposée, obligatoire. Ce doit être une décision personnelle. Faire reculer l'âge pivot, l'imposer à chacun d'entre nous, c'est nier la part de choix personnel, de liberté, de décision personnelle à chacun d'entre nous ... Et tout cela pour quoi ? Pour qui ? Pour l'intérêt de qui ? La question mérite d'être posée !

 

Il reste enfin selon moi un dernier enjeu dans la contestation de ce projet de reforme des retraites. Le fait que l'Etat prévoit de transférer le paiement des retraites des fonctionnaires des trois fonctions publiques sur le nouveau régime, sans transférer les ressources correspondantes. Constitutionnellement, la constitution de la cinquième république prévoit que l'Etat ne peut transférer une charge sans transférer les produits correspondants (c'est notamment le cas vis-à-vis des collectivités locales ... article 72-2). Tous les autres régimes spéciaux de retraites se sont vus imposer de couvrir leurs engagements de retraites futures par des réserves financières correspondantes. C'est pour cela que les régimes spéciaux des avocats et de quelques autres professions voient d'un très mauvais œil la réforme actuell, car ces régimes bénéficient de finances pléthoriques qu'elles vont être obligées de transférer aux régimes généraux de retraites. Mais l'Etat français ne s'est pas astreint à cette obligation. Il ne transmettra pas de réserves financières correspondant aux droits à retraites des fonctionnaires qu'il transfère à la collectivité. Cette réforme du régime des retraites est avant tout un hold up sur les réserves financières des salariés privés pour leur faire prendre en charge le paiement des retraites des fonctionnaires des trois fonctions publiques, sous prétexte d'uniformisation des droits des uns et des autres.

 
https://saucrates.blog4ever.com/

 

 

(Nota 1) Il y a quelque chose de pourri dans le nouveau monde de la nouvelle politique de l'énarchie et de la Macronie. Un vieil guerrier de la politique comme Jean-Paul Delevoye peut être poursuivi pour avoir caché quelques liens et quelques activités avec des organisations du Monde l'assurance ou d'ailleurs, mais par contre, on peut avoir des anciennes et des anciens Directeurs des ressources humaines, comme députés, comme ministre du travail, ou comme Monsieur retraites, sans que cela par contre ne gène personne ? Ces gens-là peuvent faire voter des lois liberticides et détruire notre code du travail, faire passer les mesures dont ils rêvaient lorsqu'ils étaient DRH, permettre à leurs homologues encore en activité de béneficier des lois dont ils rêvaient eux-mêmes, et nul ne trouve à y redire, nul ne peut les poursuivre ? On peut être millionnaire, ex-tueur à gage aux ordres de patrons de CAC40, ayant licenciés et détruits des milliers d'emplois, et malgré tout avoir légalement le droit d'être élu comme député ou nommé comme ministre pour faire passer des lois liberticides. Il y a quelque chose de pourri en France, et dans le nouveau monde de la Macronie !

Saucratès
Lu 765 fois




1.Posté par C.J. le 13/01/2020 10:27 (depuis mobile)

C''est toujours très riche et très intéressant à lire...le peuple en redemande....continue comme ça même té !
Au passage, mes meilleurs voeux..Cordialement.

2.Posté par C.J. le 13/01/2020 10:59 (depuis mobile)

Ton article est très intéressant...mais ne te laisse pas gagné par des kozemen mauvais langue, comme celui-ci :"Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron épinglée pour son rôle de juriste à la CFDT " paru dans la Dépêche..le conflit d''intérêt

3.Posté par IXE le 13/01/2020 11:59

Bonjour Saucratès,

Je ne suis pas certain que la droite soit rangée derrière Macron. La droite a besoin d'un climat social appaisé, ce qui est de moins en moins le cas.

La question effectivement posée par ton article serait: Que penser des recrutements au sein du gouvernement Macron..

Ma réponse: Il a raison de vouloir gouverner seul (au sens de la prise de décision) puisque c'est son rôle. Mais il omet, comme souligné dans le texte, de s'entourer des collaborateurs expérimentés susceptibles de lui rappeler qu'il a le devoir de répondre - avec bienveillance - aux attentes du peuple.
Ce qui lui aurait évité les rétropédalages de plus en plus fréquents.

4.Posté par C.J. le 13/01/2020 12:22 (depuis mobile)

Lecture intéressante sauf pour les arguments assez spécieux utilisés pr expliquer le positionnement des syndicats réformistes..ts les syndicats n'étaient pas partis av le même objectif..fallait se coucher pour faire unité ?

5.Posté par C.J. le 13/01/2020 12:48 (depuis mobile)

@en bref, c pour te dire que ton analyse de la situation reste très intellectuelle mais le jugement est rude à propos des réformistes...mais j aime.

6.Posté par JORI le 13/01/2020 12:55 (depuis mobile)

2. Cj. Fake news

7.Posté par Saucratès le 13/01/2020 13:43

Merci Carl. Je n'avais même pas connaissance de l'existence de Tiphaine Auzière. Mais tu as raison, ne l'épinglons surtout pas. Cela n'a sûrement rien à voir ... Saucratès

8.Posté par C.J. le 13/01/2020 15:15 (depuis mobile)

@6 & 7..oui, ça été démenti ou expliqué par l''intéressée...c''était d''ailleurs lui accorder beaucoup d''importance bien plus que ne mérite sa personne..

9.Posté par République le 13/01/2020 16:44

L’État, c’est nous ! Et pas seulement les politiciens aux commandes, les hauts fonctionnaires et les gros détenteurs de capitaux. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de vision globale du travail de cet état au service de toute la population sans effacer la part des responsabilités des citoyens et celle des intervenants dans le domaine économique (gestion des domaines précis qui portent l’avenir). Parce que les moyens de l’État viennent, certes, des impôts directs, mais pour une bien plus grande part des diverses taxes payées par tout le monde, y compris les défavorisés. Alors le pouvoir politique en place doit consulter le peuple lorsque tout est bloqué sur un grand projet, et surtout ne pas jouer la montre, par un référendum sur l’essentiel de ce qui bouleverse le pays. S’il est désavoué, il doit partir. Et si une majorité des citoyens le soutient, son projet s’impose, et il revient aux opposants de tous bords de s’incliner. C’est la démocratie, le moins mauvais de tous les régimes politiques que les hommes ont inventés.

10.Posté par JANUS le 13/01/2020 17:34

DELEVOYE : Un grand Monsieur de la Chiraquie ???

A qui allez-vous faire croire cela ☺☺☺

CHIRAC disait de lui : " DELEVOYE est un grand con ... Parce qu'il est grand et parce qu'il est con ".

☺☺☺

11.Posté par C.J. le 13/01/2020 18:39 (depuis mobile)

@10.. en voilà un qui fait court. On gagne du temps, au suivant !

12.Posté par balayedovantzotportavant le 14/01/2020 09:06

macron écoute la commission européenne et met en application un point c'est tout il ne décide rien ce n'est qu'un pantin la France devrait quitter cette europe retrouver sa souveraineté sa monnaie sa puissance, l'union européenne ne devrait pas être la patronne de la France, les gens qui pensent que macron à un pouvoir il n'est rien il n'est que l'ombre de l'europe et l'exécutant avec macron la France sera bientôt le tiers monde une bonne révolution , la France un beau pays riche une culture un savoir entre les mains d'un clown et la bande à guignol!

13.Posté par JORI le 14/01/2020 10:29 (depuis mobile)

12. Pourquoi n'avez vous pas eu ce discours sous Hollande, Sarkozy, chirac etc, depuis que la France est dans l'Europe. Si vous avez raison, pourquoi l'Europe existe t elle toujours. La Grèce ou l'Italie aurait pu en sortir. Ou d'autres !

14.Posté par C.J. le 14/01/2020 12:40 (depuis mobile)

@13..si je puis me permettre..Saucrates se justifie par rapport à son idéologie..de façon intellectuelle puisque argumentée..pas par rapport aux différents gouvernements qui se st succédés..vs faîtes plus ds l'' affect que lui, vs cherchez à protéger.

15.Posté par A mon avis le 14/01/2020 13:31

@ 2.Posté par C.J. :
Mensonge !

Au cours de ses études, il y a dix ans, Tiphaine Auzière a effectué un stage pour assister des adhérents de la CFDT. Mais contrairement à ce qui circule sur les réseaux sociaux, elle n'est pas avocate du syndicat.

https://www.liberation.fr/checknews/2020/01/12/tiphaine-auziere-belle-fille-d-emmanuel-macron-est-elle-avocate-de-la-cfdt_1772536

16.Posté par C.J. le 14/01/2020 15:56 (depuis mobile)

@..on est bien d' accord..d' autres écrits sont venus confirmer ce que vous dîtes...c'était de tte façon accorder à cette personne beaucoup d' importance et bien plus que ne mérite sa personne.

17.Posté par A mon avis le 14/01/2020 17:27

@16.Posté par C.J. :
vous donnez trop d'importance aux "réseaux sociaux". D'où vos fréquentes "fake news"

18.Posté par JORI le 14/01/2020 20:57 (depuis mobile)

14. Cj. Si je peux me permettre, mon post s'adressait à balayedovan et non saucrates.!!!

19.Posté par C.J. le 14/01/2020 22:36 (depuis mobile)

@17.Exact..mais je savais où doutais que cela en était .une...je l'' ai présentée en boutade à Saucrates qui a bien compris et bien relevé l'' affaire avec amusement.et intelligence..

20.Posté par C.J. le 14/01/2020 22:45 (depuis mobile)

@18...je ss désolé de cette bourde...je maintiens mes compliments vers Saucrates...en qui je trouve des qualités de rédaction..mme si sur le fond idéologique je ne suis pas tjrs d'''' accord...mais ce regard et cet apport me sont utiles pour ma pomme.

21.Posté par JORI le 15/01/2020 00:33 (depuis mobile)

20. Jc. J''en suis ravi pour vous !.

22.Posté par Scalpel le 15/01/2020 02:31

Par contre le pigeon foie jaune n'est pas un fake pas plus que coup de pigeon......

23.Posté par JORI le 15/01/2020 19:18 (depuis mobile)

Et est ce que le menteur de service aurait des réfs de ce qu''il prétendait ?. Sinon, fake.

24.Posté par Pierre Balcon le 16/01/2020 18:53

Saucratés ,

Bonsoir

Critiquer la démarche sur la forme est évidemment pertinent mais secondaire .

De la même manière focaliser sur l'age pivot est dangereux .

Ne tombons pas dans le piège !!!

On ne doit pas perdre de vue l'essentiel .

Et l'essentiel c'est le principe même du mécanisme de capitalisation des points tout au long de sa vie professionnelle.

Pourquoi ?

Pour au moins deux raisons :

1/ parce que le calcul des droits se fera sur une période longue de 45 ans , beaucoup moins favorable que l'actuel dispositif de détermination du revenu de référence par consolidation sur la moyenne des 25 meilleures années dans le régime de base du privé ou même , dans les fonctions publiques , des six derniers mois. (1)
Pratiquement la retraite à points fera perdre tout intérêt a la gestion dynamique ( promotions) des parcours professionnels .

2/ conceptuellement on s'éloigne du principe de la retraite vue comme un "salaire différé" pour entrer dans un mécanisme de capitalisation .

C'est si vrai que j'entendais l'autre jour une députée LREM déclarer qu'au fond "l'âge pivot" n'avait aucune importance puisque le nouveau " mécanisme modérateur" , dissuasif d'un départ prématuré
,s'instituerait spontanément par la faiblesse des droits acquis . Et elle a même ajouté que le nouveau système permettrait de se remettre au boulot après la liquidation de sa retraite en capitalisant des nouveaux droits .

Donc c'st bien de critiquer la méthode , c'est encore mieux de comprendre la manœuvre du gouvernement et de dresser la barricade au bon endroit .

(1) le calcul du niveau de la pension de base est actuellement on ne peut plus simple : c'est le produit de deux facteurs :
- un revenu de référence ( moyenne des 25 meilleures années ou des 6 derniers mois
- un taux de remplacement fixé au seuil pivot de 50% dans le privé et de 75 % dans le public, et proratisé en fonction de la durée d'activité ( trimestres ), avec des bonus et des malus ..

(2) le traître de la CFDT , a qui on objectait cet argument , a répondu qu'il avait conscience de cet inconvénient majeur mais qu'il considérait que désormais les carrières étaient " flat" . Entendez par là que Berger considère qu'on entre dans son métier sur une position de base et qu'on y reste jusqu'à la retraite et que donc seul comptent les revalorisation salariales.

25.Posté par Pierre Balcon le 16/01/2020 19:20

On pointe souvent , à juste titre , la main mise du "grand capital" sur les médias.
On cite souvent Pinault , Drahi , Lagardère ; Arnault. , Niels , etc..

Mais on oublie l'un d'entre eux qui est sans doute le plus pervers .

Savez vous que le Crédit Agricole , en plus de gérer notre argent , dispose d'un service médias qui ne manque pas d'ardeur .
UNI Médias qu'il s'appelle .
Le Crédit Agricole revendique un lectorat de 10 millions de personnes , ce qui n'est pas rien .
Lorsque vous ouvrez un compte on vous abonne automatiquement au Dossier Familial.


Uni médias diffuse des revues comme :
- Dossier familial ;
- Parents ;
- Santé magazine ;
- Bottin Gourmand ;
- Régal.

La stratégie est simple .
Comme on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre , on sert donc de la confiture sur des tartines bien sociales , pour montrer que la banque prend soin de vous .

Et je puis vous dire que la propagande macronienne trouve au Crédit Agricole un relais efficace .

Le numéro 538 de dossier familial de novembre 2019 était justement consacré aux retraites .

On y apprend que la réforme des retraites c'est formidable .

Sauf qu'à la page 64 on nous laisse entendre que les retraites vont baisser et qu'il est prudent de souscrire des plans d'épargne retraite.

A partir de la page 70 on vous explique comment s'y prendre .

De nouveaux produits d'épargne retraite ont justement été mis sur le marché depuis octobre dernier pour le doper ( il est actuellement de 230 milliards d'euros ).

La démarche a été préparée par la loi PACTE ( c'est qu'il a de la suite dans les idées notre Macron ) .

Que faire contre un tel déferlement e propagande ?

Peut être exiger de la banque mutualiste qu'elle se cantonne à son métier .

26.Posté par A mon avis le 17/01/2020 17:05

@ 25.Posté par Pierre Balcon

Excellente information !

27.Posté par maxime le 17/01/2020 18:14

QUAND on répéte un faje news vérifiable en 5 minutes, alors on perd sa crédibilité.
Dommage.
Un manque de culture évident doté dune recherche de reconnaissance non mérité.
N est pas analyste qui veut, t es juste un .. faible d 'esprit donc.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Janvier 2020 - 16:43 Le PCR doit affirmer sa solidarité avec les siens

Dimanche 26 Janvier 2020 - 15:04 L’origine des mots créoles… "Ragoulé"